Minichalets, œuvres d’art et «mapping»

Marie-Julie Gagnon Collaboration spéciale
Les chalets HOM minichalets, à Val-des-Monts, donnent envie de vivre de luxe et d’eau fraîche.
Photo: Roll Production Les chalets HOM minichalets, à Val-des-Monts, donnent envie de vivre de luxe et d’eau fraîche.

Ce texte fait partie du cahier spécial Plaisirs

Il n’y a pas que les feuilles des arbres qui changent de couleur cet automne. Alors que la Santé publique recommande de limiter nos déplacements, on privilégie les expériences extérieures… et on continue de rêver.


 

Quand l’art rencontre la techno

Jusqu’à dimanche, la cinquième édition du Festival de projection mapping MAPP_MTL bat son plein dans une formule hybride. Présentées dans différents lieux de la métropole, les projections sont aussi retransmises en direct de la page Facebook de MAPP_MTL. « Le mapping, c’est de l’illusion, souligne Geneviève Borne, porte-parole de l’événement. C’est le mariage entre l’architecture et l’art numérique. Tu peux sublimer des éléments et créer des reliefs, en donnant par exemple l’illusion qu’une fenêtre éclate en morceaux. »

En cette année de pandémie, le thème s’est imposé de lui-même : l’inconnu. « Le bon côté de ce festival, c’est qu’on n’a pas besoin de rassemblement pour profiter des œuvres projetées, poursuit l’animatrice. On peut le découvrir au gré des promenades dans notre quartier. » Parmi les initiatives à souligner, mentionnons la Station de l’avenir, qui se balade à Montréal et à Laval. « C’est comme un petit studio ambulant poussé par un vélo qui se stationne dans différents quartiers, explique Geneviève Borne. Quatre iPad sont mis à la disposition des gens et on apprend comment animer nos dessins. On crée une œuvre, qui est ensuite projetée le soir venu. » Les mesures sanitaires sont bien sûr adaptées au contexte actuel. Ce week-end, le vélo-projecteur se trouve dans l’arrondissement de Montréal-Nord. Les activités se déroulent de 13 h à la tombée du jour.

Le MINI_MAP permettra également de voir les créations d’enfants immigrants projetées sur les murs de la Grande Bibliothèque du 24 septembre au 31 janvier 2021. En collaboration avec le festival MURAL, l’immense fresque de PichiAvo qui se trouve dans le stationnement du 3527, boulevard Saint-Laurent s’anime aussi grâce à une projection mapping et laser réalisée par Baillat Studio et Diagraf jusqu’au 19 octobre. « On a l’impression que les statues bougent, qu’elles sortent du mur », souligne Geneviève Borne. À l’occasion des 24es Journées de la culture, MAPP_TA VILLE prolongera le plaisir dans différentes villes du Québec grâce à des ateliers de mapping vidéo. « Malgré le fait que c’est une technologie très impressionnante, elle est rendue très accessible », dit la porte-parole.


  

#COVIDArtQC

Dans le cadre des Journées de la culture, des artistes et des scientifiques unissent leurs forces pour présenter neuf œuvres d’art public — sculptures, marquage au sol et murales, entre autres — inspirées des connaissances scientifiques sur la COVID-19 dans différentes villes et municipalités de la province. À Saint-Sauveur, dans les Laurentides, un livre d’art géant de 10 pages, Le Journal d’un confiné, sera notamment réalisé à partir de créations visuelles et littéraires et d’échanges avec le Dr Charly Morel, médecin intervenant en CHSLD.

Il sera possible de suivre l’évolution du travail de chacune des équipes du 25 septembre au 25 octobre grâce au mot-clic #COVIDArtQc et de découvrir les coups de cœur du scientifique en chef Rémi Quirion sur sa page Facebook et son compte Instagram.


  

Minichalets en pleine nature

Le fantasme ultime en période de pandémie ? Chose certaine, HOM minichalets, à Val-des-Monts, près de Gatineau, donne envie de vivre de luxe et d’eau fraîche, planche à pagaie et kayak compris. Les deux cocons conçus pour deux à quatre personnes sont équipés comme des maisons, avec, en prime, un accès au lac McGregor. Les fondateurs, Dominique et Martin, ont souhaité créer l’environnement qu’ils recherchent eux-mêmes quand ils voyagent. Le résultat donne envie de regarder les feuilles tomber depuis le spa, de s’installer près du foyer avec un livre et de se lover dans le très grand lit devant Netflix les jours de pluie.

Pour le moment, deux chalets quatre saisons sur pieux, le Héron et le Huard, accueillent les visiteurs. Six autres, identiques aux premiers, sont en construction. On chuchote qu’il sera possible de suivre les aventures des entrepreneurs dans une série télé en 2021…

P-S. : Oui, il y a le wifi.

À surveiller

À Trois-Rivières, le musée Boréalis, qui célèbre son 10 anniversaire cette année, invite les curieux à découvrir la nouvelle exposition temporaire Drave et dédrave– ramener l’équilibre, en collaboration avec le parc national de la Mauricie.

 

Aussi à Trois-Rivières, le Musée Pop lance trois expositions et une nouvelle visite de la vieille prison. En d’dans Rencontres entre les murs se veut une incursion dans l’évolution du système carcéral québécois.

 

Le lundi 5 octobre à 19 h, Les Voyageuses du Québec proposent la conférence Traverser le Canada en van sur Zoom, avec Laetitia alias « Clouzote ». Coût : 8 $. Les billets sont en vente sur Eventbrite.