Village nomade, Charlevoix festif et île sauvage

Marie-Julie Gagnon Collaboration spéciale
Les Jardin de Métis, dans la région du Bas-Saint-Laurent,  où s’arrêtera le village nomade hôtel UNIQ  du 9 au 20 septembre.
JC Lemay Les Jardin de Métis, dans la région du Bas-Saint-Laurent, où s’arrêtera le village nomade hôtel UNIQ du 9 au 20 septembre.

Ce texte fait partie du cahier spécial Plaisirs

Entre un nouveau village éphémère érigé tour à tour dans quatre régions du Québec, la possibilité d’entendre plusieurs artistes dans les décors idylliques de Baie-Saint-Paul et le calme d’une île sauvage posée sur le fleuve, le coeur balance…


Village nomade pour campeurs douillets

Bien que son nom rappelle un lieu où l’on dort entre quatre murs, le tout nouvel hôtel UNIQ est tout sauf confiné. C’est un village entier créé par deux jeunes entrepreneures allumées, Solène April et Myriam Corbeil, qui se déplacera dans différents sites de la province de juillet à octobre. « Nous sommes deux grandes voyageuses et avons beaucoup fréquenté les auberges de jeunesse, raconte Solène. Un moment donné, nous avons eu envie de dormir dans des lieux un peu plus confortables. » Si l’idée d’acheter une auberge à l’étranger a mijoté pendant un moment, c’est celle de proposer un lieu éphémère au Québec, inspiré de la tendance « pop-up », qui leur a finalement donné l’élan pour se lancer dans l’aventure.

« Au départ, nous devions installer 30 tentes dans différents lieux se trouvant près des festivals, poursuit Solène. Mais, COVID oblige, nous avons dû changer nos plans. » Devant le besoin d’évasion et de nature des Québécois, le tandem a établi des partenariats pour transporter son village, composé de dix tentes pour cette première année d’opération, dans quatre sites fort inspirants : le parc régional des Grande-Rivières, au Lac-Saint-Jean (du 24 juillet au 12 août), le parc régional du Lac- Taureau (du 14 août au 3 septembre), les Jardins de Métis (9 au 20 septembre) et la baie de Beauport (22 septembre au 11 octobre).

Photo: Régent St-Hilaire L’intérieur de l’une des tentes proposées par Hôtel UNIQ, idéales pour les campeurs douillets

Dans chacune des régions, des activités seront proposées et des partenariats permettront de faire des découvertes. « Les unités seront plus distanciées que le projet original, mais l’esprit de village sera quand même là, souligne Myriam. Il y aura un peu d’animation en soirée et des surprises. Ce ne sera pas seulement une expérience de camping de luxe. » Il est possible d’effectuer des réservations par l’entremise de leur site Web


Un « Tout Petit Festif » à Baie-Saint-Paul ?

S’il y a une équipe qui a l’habitude des triples saltos arrière sur des dix cents, c’est bien celle du Festif ! de Baie-Saint-Paul, dans la région de Charlevoix. Fondé en 2009, le festival nous a habitués à des expériences inédites dans différents lieux tantôt pittoresques, tantôt inusités. Devant l’impossibilité de tenir le festival cette année, l’équipe du Festif ! a lancé « Les expériences d’écoute »,qui permettent aux auditeurs de s’immerger dans l’atmosphère de quatre lieux différents, écouteursaux oreilles, entre le 20 juin et le 11 juillet.

Au programme : Klô Pelgag (20 juin), The Brooks (27 juin), Plants and Animals (4 juillet) et The Barr Brothers (11 juillet). Le matériel d’écoute sera fourni aux participants, qui pourront prendre place dans des hamacs ou des sacs à billes disséminés dans des endroits aussi éclectiques que les berges du fleuve, un parc recréant une atmosphère de camping tropical, une forêt et un champ. Grâce à un partenariat avec les Faux Bergers, magiciens culnaires bien connus dansla région, ils pourront également goûter les saveurs de Charlevoix.

Les personnes qui souhaitent vivre ces expériences exclusives — pas plus de 30 par jour, séparées en trois groupes — peuvent se procurer des billets en ligne (bit.ly/2zMe3W0). Bien que les artistes ne seront pas sur place en personne, chacun a préparé une introduction narrative.

L’actualité étant pleine de rebondissements, Charles Miller, directeur des communications du Festif !, raconte que les activités et les feux de camp prévus aux dates initiales du Festif, du 23 au 26 juillet, sont en train de prendre une forme un peu plus ambitieuse. « Il n’y aura pas de gros spectacle, précise-t-il, mais deux sites proposant des prestations en format plus intime… et beaucoup

d’autres choses. » Les Trois Accords ont confirmé leur présence. On murmure que plusieurs autres gros noms — des habitués du festival — pourraient aussi être de la partie…


À l’abordage !

À compter du 1er juillet, les croisières d’un jour ou moins s’ajouteront à la liste d’activités permises. Des lieux exceptionnels accessibles seulement en bateau se préparent aussi à accueillir (enfin !) les visiteurs. C’est le cas de Duvetnor, qui proposera à compter du 10 juillet la location de sept chalets pour deux à six personnes et de 22 emplacements de camping disséminés dans quatre secteurs de l’île aux Lièvres, dont l’un offre une vue sur Charlevoix.

Pour la distanciation physique ultime (et un maximum d’intimité), on opte pour le secteur « Les bélugas »,qui se trouve à la pointe de l’île, àenviron trois heures de marche (12 km) du débarcadère. « Il arrive qu’on ne croise personne en se baladant dans ces sentiers », souligne Mélanie Doré, responsable des communications pour Société Duvetnor.

Au moment où ces lignes étaient écrites, aucune réservation n’avait encore été prise pour cet été. « Alors oui, on a de la place ! dit Mélanie Doré. Les séjours devront être de trois ou quatre nuits. » Il est aussi possible de s’y rendre simplement pour se balader dans les sentiers balisés, qui totalisent une quarantaine de kilomètres, mais les excursions aux îles du Pot à l’Eau-de-Vie ont été annulées cette saison. Pour réserver : 418 867-1660.

À surveiller

Dès le 1er juillet, il sera possible de visiter le fabuleux parc national de l’Île-Bonaventure-et-du-Rocher-Percé, en Gaspésie, où l’une des plus importantes colonies de fous de Bassan au monde peut être observée de très près.

À Baie-Saint-Paul, la rue Saint-Jean-Baptiste sera piétonne tous les vendredis soir et les samedis, du 10 juillet au 22 août.

C’est samedi que rouvrent le Zoo de Granby, dans les Cantons-de-l’Est, et le Parc Oméga, dans l’Outaouais. Le Zoo sauvage de Saint-Félicien, au Saguenay–Lac-Saint-Jean, accueille pour sa part les visiteurs depuis le 13 juin. Dans le cas de ce dernier, il est nécessaire de réserver une plage horaire. Procurez-vous des billets en ligne.

À l’origine destiné à promouvoir les régions éloignées en permettant la création de forfaits avec une portion aérienne, le programme Explore Québec a été décliné pour proposer aussi des produits sur la route. Découvrez les forfaits qui sont ajoutés progressivement.