Les fruits au paradis

Nate Hayward explique la production de cacao.
Photo: Émilie Folie-Boivin Nate Hayward explique la production de cacao.

« Vous savez ce que goûte une noix de coco germée ? » demande Nate Hayward, notre guide de la Kohala Grown Farm, en se penchant pour en ramasser une sur le sol.

L’intérieur ne contient plus d’eau, il est plutôt rempli d’une chair spongieuse comme un gâteau des anges et qui goûte justement le gâteau. Pas trop mon truc, alors je reprends un morceau du moins populaire corossol (soursop en anglais), un immense fruit dont la peau ressemble à celle d’un avocat épineux pour lequel j’ai un coup de foudre depuis que Nate en a décroché un d’un arbre, dix minutes plus tôt.

Sa chair blanchâtre parsemée de gros noyaux luisants est un brin surette, rappelant les bonbons aux ananas, le citron et un peu la fraise.

 

Cerises qui goûtent le piment fort, ananas blancs (une espèce qu’on a rarement la chance de goûter dans sa vie puisqu’elle est bonne jusqu’à trois jours après sa cueillette), canne à sucre… C’est une foule de fruits et de fleurs exotiques qui semblent tout droit sortis du film Avatar que Nate a placés sur cette table de dégustation improvisée, dans une ferme familiale où nous faisons notre premier arrêt.

Dans une autre petite ferme, nous allons apprendre que la reproduction du fruit du dragon se fait la nuit puisqu’il n’y a qu’une très mince fenêtre de quelques heures pendant laquelle la plante peut être pollinisée, alors le proprio se lève et fait le travail à la mitaine.

La production artisanale

 

Dans un autre arrêt chez une productrice artisanale de chocolat, c’est l’occasion d’en apprendre sur la culture du cacao, mais aussi sur une maladie qui ravage la production.

Au cours de cette visite éducative de trois heures — qui se termine par un délicieux lunch de sushis —, nous avons certes l’occasion de goûter aux productions locales et biologiques de quelques fermes aux alentours de Hawi, sur la pointe nord de l’île, mais c’est toute une initiation à l’agriculture sur Big Island et Hawaï que propose le tour.

Les amateurs de fruits exotiques vont adorer, surtout que Nate connaît à fond son sujet parce qu’en plus de l’avoir étudié, il est également producteur dans sa propre ferme.

Très peu de plantes natives d’Hawaï poussent dans ses îles. Plusieurs ont été mangées ou détruites par les animaux, insectes et oiseaux implantés ici au fil des siècles. Pourtant, l’endroit est riche de plantes, fruits et légumes exotiques qu’on retrouve en Asie et en Amérique du Sud, ramenées au fil des explorations. Plus de 200 variétés d’avocats poussent à Hawaï et se pollinisent entre elles, ce qui engendre de nouveaux hybrides.

Dans les épiceries d’Hawaï, il est surprenant de ne pas retrouver cette abondance sur les étals. Paradoxe que Nate explique par le fait que les productions locales n’ont jamais été mises en valeur dans l’archipel. « Mais le vent est en train de tourner avec l’arrivée des petits agriculteurs locaux », dit-il.

Si la boutique Kohala Grown Farm propose une foule de produits locaux, de fruits et légumes des fermes partenaires, les grands amateurs de fruits seront au paradis au marché fermier de Hilo, à l’autre bout de l’île, les mercredis et samedis. Bon à savoir pour poursuivre l’exploration en toute autonomie. Et pour pouvoir se gaver de soursop avant de retourner dans notre froide contrée.

En vrac

Dormir. Au Four Seasons Resort Hualalai, sur la côte de Kailua-Kona. En retrait de la ville, le luxueux centre de villégiature est installé sur un superbe site. On peut nager avec les raies et les poissons dans un gros bassin aménagé pour le snorkling ; il y a une gamme d’excellents restaurants et un très bon service. Surveillez les tortues de mer sur la plage, au coucher du soleil.

Aussi, le Fairmont Orchid, situé à proximité du Four Seasons, propose également un centre de villégiature au bord de l’océan, avec un lagon sablonneux où l’on peut croiser des tortues en faisant de la plongée avec tuba. Spa et plusieurs activités nautiques au menu.
 
Apporter. Son maillot de bain en tout temps car à Hawaï, les plages sont toutes publiques. Suffit de se stationner au bord de la route pour faire une saucette improvisée.
 
Lire. Pour un court séjour dans les îles, le nouveau guide Ulysse sur Hawaï fait le tour des principaux attraits.
 
Informations : gohawaii.com
 
Cette partie du voyage a été possible avec la collaboration de l’Hawai’i Visitors and Convention Bureau.



À voir en vidéo