Visiter Athènes en vitesse

Le point culminant de la visite guidée à vélo : le coucher du soleil avec vue sur l’Acropole, sur le mont Philopappos, dans un coin du parc surtout apprécié par les locaux.
Photo: Émilie Folie-Boivin Le point culminant de la visite guidée à vélo : le coucher du soleil avec vue sur l’Acropole, sur le mont Philopappos, dans un coin du parc surtout apprécié par les locaux.

L’idée de faire du vélo ne nous viendrait même pas à l’esprit quand on se balade à pied dans le centre-ville d’Athènes, où l’automobile et la moto règnent en maîtres.

Le touriste qui se déplace à pied constate vite qu’il est loin dans les priorités en matière de transport urbain. Et pourtant, l’une des bonnes façons de découvrir la ville quand on est pressé par le temps reste à vélo !

C’est ce que propose la compagnie Athen By Bike, qui offre, depuis les Jeux olympiques d’Athènes en 2004, des visites guidées sur deux roues. Audacieux ? Plutôt calculé.

Si la ville n’est pas très amie avec les cyclistes, le centre historique, lui, s’est doté depuis de 3,5 kilomètres de rues réservées aux piétons autour de l’Acropole, ce qui rend les tours guidés tout à fait sécuritaires. Suffit seulement d’être à l’aise avec l’idée de pédaler au milieu des piétons.

Le tour permet, en un peu moins de trois heures, d’avoir un aperçu des principales attractions du coeur historique. Et surtout, de couvrir beaucoup plus de territoire qu’à pied, ce qui est parfait pour les visiteurs de passage qui ont peu de temps devant eux mais qui ne voudraient rien rater.

Les visites sont offertes en plusieurs langues et les francophones seront ravis d’apprendre que l’un de leurs meilleurs guides, Jean, chapeaute les virées francos (on peut réserver un tour en français sur demande pour un montant supplémentaire, mais si les astres s’alignent, la compagnie peut proposer son guide francophone pour le tarif régulier).

Ce tour saupoudré de contextes historiques et d’anecdotes inusitées fait notamment des arrêts au Temple de Zeus, à l’Agora romaine ainsi que dans les quartiers Monastiraki, Plaka et Anafiotika. Bien sûr, il y a plusieurs points de vue sur l’Acropole.

À défaut de s’arrêter pour explorer l’intérieur des sites historiques, la tournée permet d’avoir un aperçu des attractions et des quartiers pour mieux y revenir à pied par la suite.

C’est pourquoi il est suggéré d’insérer ce type de visite au début de son séjour à Athènes.

Si l’on opte pour le tour qui a lieu en fin de journée, Jean s’assure de le terminer en beauté.

Après une pause-café où le guide répond à toutes nos questions sur Athènes, on roule en direction du mont Philopappos pour s’installer sur un joli point de vue, où eurent lieu les premières assemblées démocratiques de l’histoire, pour savourer le coucher du soleil et voir l’Acropole s’illuminer pour la nuit. Une finale qui nous donne le sentiment d’avoir accès à quelque chose d’exclusif, car à cette heure, ce charmant point de vue n’est peuplé que par les locaux.

Parfait pour conclure l’exploration sur un point d’exclamation.

À voir en vidéo