Mon Paris, Inès de la Fressange

Voilà un joli carnet d’adresses parisiennes que nous a concocté Inès de la Fressange, ancienne mannequin recyclée dans la création de mode. Même si elle n’est pas née à Paris, elle représente la quintessence de la Parisienne, toujours élégante, un rien snob. Pour les besoins de son carnet, l’auteure a divisé Paris en six sections qu’elle parcourt à grandes enjambées, d’une boutique de bijoux anciens à celle d’un coiffeur, en passant par de petits bistrots qui semblent charmants. Certaines adresses sont connues, d’autres plus secrètes. On y apprend, par exemple, où acheter les produits de beauté de l’Officine Santa Maria Novella si on n’a pas le temps d’aller à Florence… Le format est joli. La chose se présente comme un véritable carnet que nous prêterait une amie, avec des photos scotchées, des astérisques et des surlignés, le tout teinté d’humour. Pour chaque endroit, elle explique pourquoi y aller, quoi acheter ou quel plat commander, et elle termine par une remarque pour « jouer la Parisienne ». À glisser dans son sac à main griffé avant de partir faire les soldes à Paris.

Mon Paris

Inès de la Fressange, avec Sophie Gachet, Flammarion, Paris, 2015, 173 pages

À voir en vidéo