L’histoire sur l’oreiller

Les murs de l’auberge Le Saint-Pierre dévoilent ici et là, dans les chambres comme dans les espaces communs, quelques morceaux des pierres et des briques qui les composent depuis des décennies.
Photo: Auberge Le Saint-Pierre Les murs de l’auberge Le Saint-Pierre dévoilent ici et là, dans les chambres comme dans les espaces communs, quelques morceaux des pierres et des briques qui les composent depuis des décennies.

Ce sont des jumeaux, mais loin d’être identiques. Les deux hôtels, adossés l’un contre l’autre, attirent en effet des clientèles aux antipodes. L’auberge Le Saint-Pierre, siège historique de la première compagnie d’assurance au Canada, la Quebec Fire Company - on ne se refait pas… -, est fréquentée par qui recherche l’ancestral authentique.

 

Ses murs, épais comme ça - belle insonorisation -, dévoilent ici et là, dans les chambres comme dans les espaces communs, quelques morceaux des pierres et des briques qui les composent depuis des décennies.

 

La tuyauterie, à découvert un peu partout, obéit à une tendance lourde dans les nouveaux designs. On a réhabilité certains planchers de bois franc d’origine, qui craquent comme il se doit, et jusqu’aux fenêtres, récentes, qui s’ouvrent à l’ancienne.

 

Le bâtiment abrite une quinzaine de voûtes, compagnie d’assurance oblige, dans lesquelles ont été aménagés des placards ou des salles de bain… « C’est là qu’on gardait l’argent : les assureurs ne faisaient pas confiance aux banques ! », lance le directeur général Michel Couture.

 

Pour compléter le tableau, certaines unités présentent une ouverture sur le fleuve d’où on voit défiler voiliers et bateaux de croisière, alors que d’autres chambres donnent sur la pittoresque rue Sault-au-Matelot.

 

Planté en plein coeur du Vieux-Québec, à deux pas du port et de la superbe Promenade Champlain, l’emplacement du Saint-Pierre flirte avec le Musée de la civilisation, tout juste en face. Des plans pour vouloir dormir debout !

 

Le 71 en 2013

 

Son frère jumeau de voisin, l’hôtel Le 71, n’est séparé du Saint-Pierre que par une porte. Mais quelle différence de faune dans sa fréquentation! Ici, on a beau fouler le sol vieillot du premier siège social de la Banque Nationale à Québec, de façade néoclassique du XIXe siècle, le port de tête et l’attitude seront plutôt tendance-techno-urbain-branché dans cet établissement 4-diamants CAA.

 

Les plafonds de 12 pieds y donnent une agréable sensation d’espace et les fenêtres révèlent soit la Place Royale, soit le Saint-Laurent, le Château Frontenac ou le Petit Séminaire de Québec… ou tout cela à la fois pour qui peut s’offrir le Penthouse avec sa vue magnifique à 180 degrés depuis la terrasse : à moins de 1000 $ la nuit, paraît que ce serait la suite la moins chère en ville…

 

Les deux hôtels, propriété de la famille Gilbert, se disent bike friendly. On y voit en effet déambuler plusieurs cyclistes parmi la clientèle, qui bénéficie d’installations d’entreposage pour les vélos. Le 71 dispose même de quelques bicyclettes qu’on peut emprunter pour une balade urbaine.

 

À moins que ce ne soit pour se rendre au restaurant Le Lapin sauté, tout près, qui offre une bonne table dans une ambiance informelle, notamment sur la terrasse flanquée d’un petit espace propice aux spectacles en plein air. Dans un emplacement enviable au coeur du sympathique quartier Petit Champlain, on y trouve un joyeux mélange de touristes et de résidants au pays de Régis Labeaume.

 

À l’eau !

 

Tant qu’à être dans l’aire du Vieux-Port de Québec… Croisières AML propose une série d’excursions sur le Saint-Laurent, parfois avec repas, sur le Louis-Jolliet à Québec et le Cavalier Maxim à Montréal, certains forfaits étant offerts jusqu’en octobre.

 

Depuis 40 ans, cette entreprise familiale établie dans la capitale sillonne le fleuve dans ses moindres courants. Le programme Tapis rouge, par exemple, navigue pendant quatre heures. Par beau temps, alors que le soleil fait encore des feux d’artifice sur l’eau, c’est là une excellente occasion de voir la ville autrement. Le repas de cinq services, copieux, s’accompagne d’une musique live aux grands succès populaires.

 

Mais c’est sur le pont, où l’on peut se retirer à tout moment pour s’étendre confortablement sur les fauteuils, que le spectacle est le plus charmant, alors que le navire fend le paysage.