La Pompéi du Nord

Îles Vestmann — À un saut de puce de la côte sud-ouest de l'Islande, les îles Vestmann composent un archipel aux paysages stupéfiants. Et pour cause: toutes volcaniques, elles sont des créations évolutives, c'est le moins qu'on puisse dire! Prenez Surtsey, qui a émergé des flots en 1963.

Dix ans plus tard, Heimaey, la seule île habitée, fut le théâtre d'une éruption encore plus spectaculaire qui a ajouté une montagne et 2,3 kilomètres carrés à son petit territoire. Heureusement, comme elle a duré cinq mois, les habitants de la ville de Vestmannaey ont eu le temps de sauver leur peau et leurs biens, note la guide Ruth Barbara Zohlen. Cendres et lave ont toutefois englouti près de 400 maisons.

Sur un flanc de l'Eldfell, la fameuse «montagne de feu», quelques-unes des habitations ensevelies sont en train d'être dégagées pour les rendre accessibles aux visiteurs dans le cadre du projet «Pompéi du Nord». Le spectacle est assez impressionnant, merci. Une excursion en bateau autour d'Heimaey permet aussi d'apercevoir des coulées de lave et de vertigineuses falaises basaltiques, des baleines ainsi que plusieurs colonies d'oiseaux, dont les macareux moines. On estime à plus de six millions le nombre de ces beaux oiseaux marins qui reviennent annuellement dans l'archipel pour se reproduire.

Chaque année, pendant la deuxième quinzaine d'août, se déroule d'ailleurs ici un festival unique en son genre: les enfants de la ville volent au secours des oisillons qui, abandonnés par leurs parents, se projettent hors de leurs terriers haut perchés dans les falaises. Débute alors l'opération de sauvetage qui consiste à recueillir les survivants pour les relâcher en mer.

Bien que macareux se dise «lundi» en islandais, on peut bien sûr les apercevoir tous les jours de la semaine entre mai et fin août! Le sombre magma, lui, est là à demeure.

- On peut se rendre aux îles Vestmann par avion depuis Reykjavik ou Bakki, sur la côte, ou encore par bateau à partir de Thorlákshöfn. Et pour un avant-goût du décor qui vous y attend, il faut voir Stormy Weather, le très beau film de Sólveig Anspach, née à Vestmannaey.

- www.visiticeland.com, www.icelandtouristboard.com, http://tourist.eyjar.is.
1 commentaire
  • Normand Chaput - Inscrit 9 juin 2007 13 h 30

    je veux bien mais

    tout cela ne va pas empecher un nouveau Pompei qui va cracher plus de gaz a effet de serre en une journee que cent mille fois la norme de Kyoto en dix ans.