Vive la France du vin!

Le clan Pinard en Sancerrois: plus vigneron que ça, tu meurs!
Photo: Jean Aubry Le clan Pinard en Sancerrois: plus vigneron que ça, tu meurs!

La question a été posée : à titre de consommateur de vin, dans le contexte politique actuel, doit-on boycotter les produits étasuniens ? Si personnellement je le fais avec les fraises, les cerises, les patates, les concombres, les petits pois, les moineaux, les ortolans, alouette ! je serais mal à l’aise de ne pas le faire avec les raisins. Même vinifiés, élevés et mis en bouteille. Alors, on fait quoi ? Arrosons la France du vin aujourd’hui, car c’est sa fête ! Demain attendra.

J’arrose personnellement la France une fois sur deux. C’est-à-dire que, pour une bouteille de muscadet, de beaujolais, de bordeaux ou de cahors, je débouche soit un chianti, un rioja, un australien ou encore un vin de Dunham ou de l’île d’Orléans. C’est que la France du vin me branche. J’y soupçonne des affinités, comme si elle me parlait depuis toujours. Culture, émotion, racines et sensualité : les liens invisibles ne manquent pas.

L’Hexagone y cause diversité. Ses cinq points cardinaux y révèlent tour à tour des contextes heureusement contrastés, souvent exprimés sous le dénominateur commun de l’harmonie, de l’élégance, du raffinement. Certains de ses ambassadeurs se distinguent à ce point par leur apport civilisationnel qu’ils en deviennent une marque de commerce. Pensons au cognac, au champagne, et au vin de chablis par exemple. Bref, qu’il soit « petit » ou « grand », le vin français séduit à mon sens avant tout par la régularité qualitative de sa production.

Voici, à moins de 25 $, des potes à fréquenter pour souligner cette journée festive !

Carrelot des Amants 2015, Les Vignerons du Brulhois (12,70 $ – 508879). C’est tout simple, mais sincère, souple, tout en demeurant authentique. (5) ★★

Château de Pocé 2017, Touraine, Loire (14,95 $ – 10689606). Toute la vivacité du sauvignon dans ses terres ligériennes. (5) ★★ 1/2

Savoie 2017, Jean Perrier fils, Apremont (17,05 $ – 11965182). Toujours ce profil floral délicat, léger et digeste du cépage blanc jacquère. (5) ★★ 1/2

Cairanne « Peyre Blanche » 2015, Famille Perrin, Rhône (19,95 $ – 13137250). Les assises sont solides, le fruité mûr de bonne densité, et la finale digeste. (5) © ★★ 1/2

Vinsobres 2014 Altitude 420, Domaine Jaume, Rhône (20,35 $ – 12194501). Beaucoup de vin ici à ce prix. Sève fournie, tanins sphériques, fruité épicé porteur. (5) © ★★★

Mâcon-Villages 2016, Jadot, Bourgogne (21,75 $ – 13359901). Un classique en blanc, à la fois simple, rond, au fruité substantiel de pomme. (5) ★★ 1/2

Bastide de la Ciselette Lou Pigna 2017, Bandol Rosé (22,70 $ – 13518917). Évidemment, les mourvèdres s’assument avec autorité, traçant le relief. Pour le reste, densité, fraîcheur, personnalité. (5) © ★★★

Manoir du Carra 2015 « Les Burdelines », Moulin à Vent, Bourgogne (22,90 $ – 13618184). Peut-on se priver de gamay ? Côté Loire, il y a la maison Marionnet et, en plus étoffé ici, ce cru bien habillé. C’est à la fois sérieux et jubilatoire. (5+) © ★★★

Château Peyros Vieilles Vignes 2013, Madiran, Sud-Ouest (23,10 $ – 488742). Pour les irréductibles de vins sombres, discrets, au mystère évident. Vin corsé et fourni qui apaisera sa sève sur les protéines d’une viande (désolés les véganes). (5+) © ★★★

La Champine 2016, Jean-Michel Gérin, Vin de France (24,75 $ – 11871240). Les syrahs sont enjouées et émancipées, souples et charnues à la fois. Elles font naître le plaisir. (5) ★★★

L’école buissonnière vous attend !

J’ai trop peu souvent rencontré le vigneron alsacien Olivier Humbrecht. Lors de ma dernière visite chez lui, du côté de Turckheim, il me remettait l’édition franco-allemande de son bouquin Grain sensible (Zarte Traube) aux Éditions Tonnerre de l’Est (collection « Ramifications »). Petit bouquin, soit, mais d’une portée dont je ne soupçonnais pas alors l’envergure. Je vous propose, à compter du 21 juillet, et cela, jusqu’au 18 août, une série de chroniques tirées de ce bijou de concision, mais surtout de réflexions. Une façon de le rencontrer de nouveau, mais cette fois, avec vous.

guideaubry@gmail.com

Légende

(5) à boire d’ici cinq ans
(5+) se conserve plus de cinq ans
(10+) se conserve dix ans ou plus
© devrait séjourner en carafe
★ appréciation en cinq étoiles