Chouettes cantines roulantes où casser la croûte

Au menu de Za-za, la délicieuse-remorque figurent des pizzas exclusives, dont l’énigmatique Za-za qui mélange sauce barbecue, ananas, poivrons, bacon et olives noires.
Photo: Charles Régimbal Au menu de Za-za, la délicieuse-remorque figurent des pizzas exclusives, dont l’énigmatique Za-za qui mélange sauce barbecue, ananas, poivrons, bacon et olives noires.

L’été offre mille raisons pour savourer le temps. Et c’est avec le plus grand dévouement que Le Devoir vous dévoile quelques endroits où il fait bon pousser plus loin le farniente. Qu’il goûte la vanille, la frite ou qu’il soit bercé par la brise, le plaisir se trouve souvent dans de bien simples choses. Pour bien partir l’été, concluons avec la cuisine de rue et ses alléchantes propositions.

Si la plupart des camions de rue au Québec optent pour les événements privés faute d’autorisations plus flexibles, il y a quelques trouvailles qui offrent de quoi se sustenter au bout d’un parc ou au détour d’une rue. De Gatineau à Bonaventure, nous listons pour vous huit cuisines roulantes qui méritent l’arrêt cet été.

Outaouais

Le Vilain Camion. Voilà une belle réussite qui sera sortie de la pandémie : Le Vilain Camion, lancé en septembre 2020 par l’équipe du restaurant Les Vilains Garçons. Si Gatineau interdisait jusqu’alors l’installation de camion de rue, les proprios ont travaillé d’arrache-pied avec le conseil municipal pour réaliser ce projet qu’ils élaboraient à temps perdu depuis quelques années. Le Vilain Camion propose sa cuisine de saison dans l’un des 17 endroits déterminés par la Ville, privilégiant les marchés publics et les « sweet spots sur le bord de l’eau ». Déjà, les gens s’y pressent pour les accras de morue, le boudin et le menu en constant changement.

Za-za, la délicieuse remorque. Bien installé dans le Vieux-Hull depuis 1994, le restaurant Piz’za-za a vu, lui aussi, sa clientèle déserter le centre-ville en raison de la pandémie. Manches retroussées, l’équipe a décidé qu’à défaut de pouvoir accueillir des gens, elle irait à eux. Dans une remorque, on y a aménagé une cuisine avec un four qui peut cuire jusqu’à 16 pizzas en quelques minutes. Les créations à croûte mince et les salades sont offertes dans les marchés publics. Au menu de Za-za, la délicieuse-remorque figurent même des pizzas exclusives, dont l’énigmatique Za-za qui mélange sauce barbecue, ananas, poivrons, bacon et olives noires !

Montréal

Mi Corazón. Rafael Martinez a grandi à Québec, mais a baigné dans la culture et la ville de Mexico tous les ans depuis son plus jeune âge. La cuisine de rue et les tacos fraîchement servis, il connaît. Pas étonnant de le voir depuis six ans être le chef d’orchestre du Mi Corazón, un camion de rue qui offre une nourriture mexicaine et 100 % végane depuis cette année. Anciennement cuisinier sur le bateau de Jean Lemire lors de sa traversée de mille jours pour la planète, il est devenu évident pour Rafael Martinez qu’il fallait faire plus pour l’environnement. C’est donc avec l’envie de cesser tout achat de viande que son équipe et lui ont établi un menu où trône notamment le populaire Burger VFK avec du seitan pané. Le camion du Mi Corazón est aussi un joli prétexte pour mettre de l’avant les produits signatures que l’on retrouve maintenant dans plusieurs épiceries indépendantes, comme les sauces piquantes et le soyrizo — un chorizo fait à partir de protéine de soya émiettée. Le camion de rue est stationné au Village au Pied-du-Courant, dans le Vieux-Port de Montréal, du jeudi au dimanche.

Bleu Homard. Sept ans depuis sa création, Bleu Homard est de retour avec sa cuisine de rue axée sur les produits de la mer. Calmares, crevettes, crab cake, fish and chips, poutine au homard et accras de morues sont parmi les vedettes qui font accourir les foules. Installé tout l’été à la gare de Sainte-Agathe-des-Monts, le camion du Bleu Homard propose aussi des wraps aux sportifs qui empruntent la piste cyclable et qui souhaitent quelque chose de plus léger ! Le camion de rue est ouvert du jeudi au lundi.

Capitale-Nationale

Le Truck de l’Île. Lorsque Christophe Pasquier et Fabienne Peretti ont quitté Fort-de-France et ouvert la crêperie Le bistro de l’Île, ils ont vite compris que pour les Québécois en escapade, le plaisir gustatif résidait beaucoup dans… la frite ! Un an plus tard, un camion de rue se posait à la marina de Saint-Laurent-de-l’Île-d’Orléans. Qui plus est, les propriétaires osaient y servir une poutine ! Et les clients en redemandent ! Leur secret ? La « sauce d’antan » et des frites fraîches de pomme de terre rouge dont la quantité d’amidon donne plus de saveur. Le Truck de l’Île est ouvert tous les jours dès 11 h 30.

Frite alors ! La roulotte. Belle histoire d’amitié que celle de Benoit Houde et de Benoit Lemieux qui voulaient « s’amuser sur le bord du fleuve ». Ayant une roulotte toute équipée, le premier — propriétaire des deux restaurants Frite Alors ! de la capitale — a proposé au second — connu pour son défunt iX pour Bistro — d’installer une cantine mobile à Château-Richer. Gourmands et locaux s’arrêtent pour goûter aux classiques de Frite Alors ! et aux créations uniques ; savant mélange entre les deux restos. Parmi celles du moment : une poutine avec effiloché d’agneau, fromage de chèvre, sauce à la menthe et graines de citrouille. La roulotte est ouverte sur le terrain d’Antiquités générales du mercredi au dimanche de 11 h 30 à 20 h 30.

Estrie

Deux caribous à la maison. Implanté à Sherbrooke en 2014, Deux caribous est un service de chef à domicile et de traiteur fort de la passion des deux propriétaires, Vincent Le Dorze Cloutier et Alexandre Dufresne Latendresse. Depuis 2017, ils font rouler leur camion de rue au gré des événements privés, se gardant toujours disponibles pour les populaires mercredis cuisine de rue au mont Orford, en juillet et en août. Sur la grande esplanade, ils proposent une cuisine de cantine avec, entre autres, burgers de poulet, porc effiloché et guédille de crevettes. On les retrouvera aussi en septembre pour La grande coulée, événement qui rassemble microbrasseries et camions de rue d’un peu partout en province.

Gaspésie

Gaspésie Bistro Gourmand. C’est un retour aux sources pour le camion Gaspésie Bistro Gourmand. Né il y a cinq ans avec pour mission de faire connaître les produits gaspésiens dans les grands centres du Québec — Montréal, en tête de ligne —, il est maintenant installé pour l’été à Bonaventure. Pour le propriétaire Pierre-André Doiron, retourner dans sa région natale était non seulement une nécessité pour survivre après la pandémie, mais aussi une façon d’aider les autres restaurateurs du coin inondés de visiteurs. Au menu, nachos gaspésiens, burger de crevettes et les cornets signatures ; une pâte croissant remplie au goût du client avec homard, crabe, crevettes ou tout ça et plus à la fois ! Ouvert tous les jours dès 11 h 30, jusqu’au 15 septembre

À voir en vidéo