Que semer dans son potager au début mai ?

Dany Bouchard
Jardinier et formateur à l’Académie potagère, academiepotagere.com
Plusieurs cultures, dont les épinards, peuvent être plantées trois à quatre semaines avant la date du dernier gel.
Photo: Getty Images Plusieurs cultures, dont les épinards, peuvent être plantées trois à quatre semaines avant la date du dernier gel.

Ce texte fait partie du cahier spécial Plaisirs

Le dernier mois a eu des airs d’un nouveau film de science-fiction : des températures élevées et sèches qui nous font croire qu’on vit dans le futur, suivies d’une tempête de neige inattendue qui nous a replongés au cœur de l’hiver. Tous les éléments pour maintenir un jardinier sur le bout de son banc, les deux yeux grands ouverts. Et maintenant ?

Bien souvent, discuter de la météo est associé aux sujets de conversation légers, même banals. Pourtant, lorsqu’il est question d’un potager, ces considérations deviennent cruciales. On peut rapidement perdre les plants dont on a pris soin pendant de nombreuses semaines s’ils sont plantés trop tôt. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il faut s’armer de patience et se répéter le mantra : chaque chose en son temps.

La date du dernier gel

Toutes les espèces n’ont pas la même résistance au froid. Et c’est encore plus vrai pour la tolérance aux gels. Alors que certaines plantes potagères ne seront pas affectées par des températures très près du point de congélation, d’autres subiront des dommages dont elles ne se remettront pas.

Une fois que l’on sait cela, la donnée clé à connaître au printemps est la date du dernier gel pour votre région. Elle correspond à une date où, selon l’étude des températures des trente dernières années, la probabilité est mince qu’il y ait un gel au sol après cette date. Pour trouver la vôtre, rendez-vous sur le site Web d'Agrométéo Québec, repérez votre région et votre date. Cette dernière nous sert de guide approximatif pour savoir à quel moment on peut semer ou planter nos légumes.

Que pouvez-vous planter avant la date du dernier gel ?

Trois à quatre semaines avant cette date, plusieurs cultures seront très heureuses de profiter du grand air. Les radis et les épinards, ces classiques printaniers, poussent très vite et amèneront de la fraîcheur à vos assiettes. Les oignons, les poireaux et les choux aimant bien ces températures aussi, ils peuvent être plantés tôt en saison. La majorité des fines herbes peuvent aussi faire leur entrée au potager : persil, thym, ciboulette, coriandre, aneth, mais gardez votre basilic à l’intérieur ! Il est très sensible aux températures fraîches. Toutes ces cultures sont nos alliées dans la hâtivité au potager.

Les cultures sensibles au gel

N’oublions pas que certaines de nos favorites au potager sont des plantes tropicales. Tomates, concombres, poivrons, courgettes doivent être gardés à l’intérieur de la maison jusqu’à ce que les gels soient derrière nous, avec des nuits au-dessus de 10 °C. Ils feront partie de la deuxième vague de plantation. Imaginez si vous aviez profité de la fenêtre de beau temps d’avril pour les planter : la neige aurait eu vite fait de vous ramener à la dure réalité. Le mois de mai peut, lui aussi, réserver son lot de surprises. Votre patience sera récompensée par des plants plus vigoureux qui n’auront pas subi de stress relié au froid.

D’ici là, il y a une belle diversité de plantes qui vous donneront des légumes hâtifs. Dès aujourd’hui, n’hésitez pas à aller semer les espèces résistantes au froid. Elles vous permettront de célébrer le début de la saison, au jardin comme dans votre assiette !

Formation en ligne de jardinage

Vous souhaitez cultiver des légumes à la maison cette année? L’Académie Potagère offre une formation en ligne de jardinage sur la micro-agriculture familiale. Elle vous permettra de récolter davantage dans votre potager, d’augmenter votre compréhension de l’ensemble de la saison et de vous joindre à une communauté de gens qui partagent la même passion que vous.

Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 10 mai 2021.

 

À voir en vidéo