Un voyage au Canada à travers des sculptures végétales

«Terre Mère» est une œuvre iconique de Mosaïcultures internationales.
Photo: Lise Gobeille «Terre Mère» est une œuvre iconique de Mosaïcultures internationales.

Organisée pour célébrer les 150 ans du Canada, Mosaïculture Gatineau a revu le jour cette année sur le thème Un voyage merveilleux. Sur un kilomètre, l’exposition nous entraîne à travers le pays avec des œuvres emblématiques pour chaque province et territoire, en plus de quelques œuvres iconiques de Mosaïcultures internationales. Le contexte urbain du site et la ville d’Ottawa en arrière-plan offrent des contrastes saisissants avec les œuvres et des points de vue spectaculaires.

Arrivé sur les lieux, le chef horticulteur, Yves Vaillancourt, m’entraîne faire la tournée du site. Il souligne avec plaisir que, pour la première fois, toutes les grandes pièces réalisées par Mosaïcultures internationales sont réunies. Puis, il poursuit en m’expliquant que la maîtrise atteinte par Mosaïcultures internationales dans cet art est exceptionnelle, surtout en ce qui a trait à l’ingénierie des structures et à la diversité des végétaux employés. Même les Chinois, maîtres en la matière, disent avoir été surpasséspar Mosaïculture Gatineau. Devant la ballerine, il ajoute que l’équipe est particulièrement fière de cette première pièce en mouvement. Elle tourne sur elle-même, comme les ballerines des boîtes à musique. Pour cette deuxième année, les artisans ont travaillé à peaufiner les œuvres en ajoutant plus de détails, dit-il en me pointant les bottes et la barbichette du danseur au tambour. Ils ont également ajouté des platebandes au pied de certaines pièces pour les mettre en valeur. L’exposition compte deux nouveaux quartiers : le Centre de tri, qui présente joliment les plantes utilisées dans les mosaïcultures, et le potager du gardien de la gare.

À ceux qui voient l’expo Mosaïculture comme un événement qui consomme beaucoup d’eau, de fertilisants, d’intrants en général pour une durée passablement courte, Yves Vaillancourt répond: « Nous tentons d’être le plus écoresponsables possible. D’abord, 80 % de nos sculptures sont irriguées avec de la tubulure, ce qui réduit énormément la consommation d’eau, qui, d’ailleurs, provient directement de la rivière. Ensuite, la majorité de nos engrais sont naturels ainsi que nos méthodes de contrôle des insectes. Puis, tout ce qui est comestible est redistribué aux employés et aux guides, et nous compostons tous les végétaux à l’automne. Enfin, les 320 arbres plantés pour aménager le site seront récupérés par la Ville de Gatineau et la Commission de la capitale nationale. »

À partir d’août, les mosaïcultures sont à leur apogée, car les annuelles ont poussé et couvrent bien les structures. Profitez-en. L’exposition se termine le 15 octobre.

L'exposition en chiffres

115 pièces, 45 tableaux, dont 8 majeurs, 5,5 millions de plantes, dont 210 espèces et variétés. 48 horticulteurs pour les tailler et les bichonner, dont 95 % sont de la région. 100 % des végétaux proviennent du Québec.

Merci à Tourisme Outaouais, Tourisme Ottawa et Mosaïculture Gatineau pour l’organisation de ce séjour et leur accueil chaleureux.

Au jardin

Avec la mi-août arrive le retour des semis, mais seulement ceux des plantes potagères qui aiment la fraîcheur, c’est-à-dire : laitue, épinard, mesclun, radis, roquette et bok choy. En semant maintenant, on récolte jusqu’à tard dans la saison, ce qui prolonge le plaisir. De préférence, procurez-vous des semences chez nos semenciers, elles sont bien mieux adaptées à nos conditions climatiques et vous soutenez la production locale. Si vous n’en trouvez pas dans les magasins près de chez vous, la majorité d’entre eux font des envois postaux. En voici quelques-uns : Semence du Portage, Les Jardins de l’Écoumène, La Société des plantes, Mycoflor, Terre Promise et Jardins de la gaillarde. Finalement, si votre pelouse a besoin d’un sursemis, vous avez jusqu’à mi-septembre pour le faire. Vous avez besoin de conseils pour votre pelouse ? Voici un site qui ne cherche pas à vous vendre des produits : pelousedurable.com

Promenade dans la région de la capitale
La promenade des jardins dans la région de la capitale nationale peut se faire à pied, à vélo, en voiture, mais aussi en prenant le coloré autobus commandité par Lee Valley. Chaque samedi matin, il part à 9 h du centre-ville d’Ottawa à la découverte de quelques-uns des 40 jardins d’Ottawa-Gatineau. 20 $/personne jusqu’au 1er septembre.

À lire

Bosquet. No 5 Mutant. Précis de déambulations botaniques.
Idée de Sarah Lacombe et Édith Morin, bosquetmagazine.com, 98 pages, 2018

Bosquet est un petit manuel qui explore le monde botanique en poésie, conte, art graphique… et conseils horticoles. Unique en son style et original, il a germé dans l’esprit de Sarah Lacombe et Édith Morin, qui, à chaque numéro, s’entourent d’horticulteurs, d’architectes paysagistes, de photographes, de peintres afin qu’ils partagent leur perception des plantes sur un thème déterminé. Le 5e numéro aborde le sujet des mutants, sujet riche et singulier, à travers des textes fantastiques et intéressants et un visuel remarquable. Bravo. Je vous le recommande !