Végétaliser son intérieur

Lise Gobeille Collaboration spéciale
<p>En regroupant vos plantes en îlot de deux ou trois, dans les angles et près des murs, vous diminuerez l’écho dans une pièce. </p>
Photo: Lise Gobeille

En regroupant vos plantes en îlot de deux ou trois, dans les angles et près des murs, vous diminuerez l’écho dans une pièce. 

Ce texte fait partie d'un cahier spécial.

Les plantes créent immédiatement une ambiance chaleureuse, inimitable dans une maison. Essentielles, elles lui donnent une âme, un style également, car, selon nos choix et notre façon de les présenter, on peut être éclectique, contemporain, exotique… Mais elles améliorent aussi notre moral et la qualité de l’air, ce qui n’est pas négligeable. Donc, en petit ou en grand nombre, parsemez-en toutes vos pièces.

Bonnes pour le moral

Quand on rentre dans une maison où il y a des plantes, on se sent accueilli, l’atmosphère y semble plus douce et plus enveloppante. Elles donnent un sentiment de bien-être, de joie de vivre.

Leur présence, et cela a été prouvé plusieurs fois dans des études, influe sur notre moral. Elles nous rendent plus positifs. Peut-être en partie parce qu’elles viennent combler un besoin intrinsèque chez l’humain, celui d’être en connexion avec la nature. Par ailleurs, l’entretien des plantes et leur transformation au cours des saisons donnent un rythme à la vie et permettent de s’ancrer dans le temps. Un temps plus lent qui calme l’humain toujours pressé.

Les bienfaits des plantes

L’hiver, l’air à l’intérieur est sec et poussiéreux et nos voies respiratoires en subissent grandement les conséquences.

Saviez-vous que l’ajout de plantes aide à augmenter le taux d’humidité relative et diminue la poussière ? Selon des études, les plantes d’intérieur pourraient réduire le taux de poussière dans l’air jusqu’à 20 % et augmenter le taux d’humidité relative de 5 %. Donc, sans être une solution miracle, quelques plantes ayant une grande masse de feuillage dans une pièce auront un impact.

Dans un autre ordre d’idées, si votre salon ou votre salle à manger répercute les sons, les plantes peuvent vous aider, car elles ont la capacité de les absorber. En les regroupant en îlot de deux ou trois, dans les angles et près des murs, vous diminuerez l’écho.

Voici cinq plantes recommandées pour leurs propriétés antibruit et leur efficacité pour augmenter l’humidité relative dans nos demeures : l’alocasia, le bananier, le dieffenbachia, le ficus lyre, le monstera et le philodendron selloum.

Enfin, on a longtemps cru au pouvoir dépolluant des plantes dans nos maisons; toutefois, selon les dernières recherches de l’Agence de protection de l’environnement des États-Unis, pour avoir un effet valable, au moins 680 plantes seraient nécessaires dans une maison standard… disons qu’à ce nombre, il n’y a plus beaucoup de place pour les humains.

Il n’en demeure pas moins que les plantes ont un réel pouvoir grâce à leurs feuilles, mais aussi, et surtout, grâce aux microorganismes vivant en symbiose sur leurs racines, soit d’absorber les composés organiques volatils (COV) que dégagent les colles, les matériaux d’isolation, les produits de nettoyage… Voilà pourquoi on voit dans certains édifices de grands murs végétaux ventilés servant de filtre d’épuration pour l’air du bâtiment.

Donner du style

Les plantes, par leur couleur, leur texture et leur architecture, dégagent un style, une esthétique. Par exemple, celles aux formes graphiques s’agencent parfaitement au décor contemporain épuré, populaire actuellement.

On pense ainsi aux sansevières ou langues de belle-mère, aux plantes grasses, aux différents cactus et aux tillandsias avec leurs lignes définies et nettes.

Tandis que les tropicales aux feuilles larges et au feuillage abondant, tels les monsteras, les bananiers et les spathiphyllums, correspondent bien à une ambiance exotique et luxuriante.

Enfin, pour renforcer l’originalité et la signature d’un lieu éclectique, il n’y a rien de tel que la présence de plantes aux formes atypiques, comme les adeniums, les platyceriums ou les rhipsalis.

Après la sélection des végétaux, qui doit, soulignons-le, être faite en tenant compte de leur besoin en lumière, on a le plaisir de choisir les cache-pots. Ces derniers permettent d’accentuer le style et de mettre en valeur la plante. Ils sont la touche finale. Le petit plus qui peut tout changer. Leur diversité sur le marché est immense, en rotin, en terre cuite, en plastique, en cuivre… ce n’est pas le choix qui manque. Néanmoins, pour ceux qui aiment chiner, on trouve souvent à petits prix des cache-pots originaux dans les marchés aux puces ou les ventes de garage.

Finalement, comme l’arrosoir ne peut jamais être bien loin, donc à vue, cela vaut le coup d’investir pour qu’il soit joli et pratique. Il s’ajoute ainsi au décor.

Choisir selon ses disponibilités

Il n’y a pas vraiment de pouce vert ou de pouce… noir. Il s’agit simplement d’accorder aux plantes un peu de temps et de choisir celles qui conviennent. Certaines pardonnent facilement qu’on les oublie, même très longtemps; d’ailleurs, généralement, elles ne s’en portent que mieux. Tandis que d’autres nécessitent des soins réguliers et dépériront si elles ne les ont pas.

C’est pourquoi il est important de choisir des plantes à la mesure de votre intérêt et de votre disponibilité. Votre vie est occupée ? Vous voyagez ? Choisissez des plantes aux feuillages épais ou celles qui ont des organes de réserves, comme les succulentes ou les cactus. Et pour les autres, l’éventail est divers et fantastique, amusez-vous !