Une approche écoresponsable et écoénergétique

Marie-Hélène Alarie Collaboration spéciale
Le projet U31 favorise la vie communautaire
Photo: Source Groupe Rachel-Julien Le projet U31 favorise la vie communautaire

Ce texte fait partie du cahier spécial Habitation octobre 2013

Dans le cours d’un projet de réhabilitation d’un immeuble historique, on rencontre souvent des surprises. Et celle qui attendait le Groupe Rachel-Julien était de taille : le projet de condos U31 a en son coeur le Centre Raymond-Préfontaine, dont la propre histoire est aussi mouvementée que celle de sa restauration.

 

On connaît le Groupe Rachel-Julien pour ses réalisations soignées : le Quartier 54, tout à côté de la station de métro Rosemont, et les Bassins du Havre, qui longent le canal de Lachine. Aujourd’hui, on le retrouve pour le projet U31, voisin des ateliers Angus.

 

Situé dans l’arrondissement Rosemont -La-Petite-Patrie, le projet U31 opte pour une approche écoresponsable et écoénergétique et fait la part belle aux familles qui choisissent de vivre en milieu urbain. C’est un projet qui favorise la vie communautaire, avec ses trois phases comptant 270 logements répartis entre des édifices de six et huit étages qui viennent ceinturer le Centre Raymond-Préfontaine, un bâtiment patrimonial érigé en 1886 : on avait à l’époque choisi ce site, loin de la ville, pour accueillir les varioleux dans ce qui était le premier hôpital communautaire de Montréal.

 

Premier projet

 

C’est en 2010 que la Ville de Montréal lance un appel de propositions pour l’exploitation des terrains entourant l’immeuble patrimonial et, parmi les six projets reçus, c’est celui du Groupe Rachel-Julien qui a été retenu. Avec l’aide des firmes d’architecture Cardinal Hardy et Menkès Shooner Dagenais Letourneux, tout avait alors été mis en place pour réhabiliter l’immeuble, afin qu’il devienne, au rez-de-chaussée, un centre de conditionnement physique et, sur les étages, des condos. Il allait de soi que la valeur historique se devait d’être préservée.

 

C’était en 2010, et aujourd’hui la donne a bien changé : l’immeuble a dû être démoli le 12 février dernier. Le groupe Rachel-Julien devra le reconstruire à l’identique.

 

Pour la petite histoire

 

On connaît la bâtisse sous le nom de Centre Raymond- Préfontaine ; toutefois, l’immeuble a eu plusieurs vocations depuis 1886, époque où il portait le nom d’Hôpital civique. Avec la fin des épidémies, l’immeuble subit sa première transformation et devient un hôpital militaire. Puis, en 1956, il change de vocation et devient le Centre de réhabilitation Meurlong, qui vient en aide aux sans-abri. C’est en 1980 que le centre adoptera le nom de Raymond Préfontaine.

 

En 2001, l’ancien maire Pierre Bourque autorise des squatteurs à occuper l’édifice. Pourtant, au bout de quelques semaines, et tout juste avant les élections municipales, la police expulse les locataires, évoquant des raisons de sécurité. Même si, en 2003, une évaluation patrimoniale commandée par la Ville concluait à la valeur historique de la bâtisse, celle-ci est cependant laissée à l’abandon.

 

Dès l’acquisition de l’immeuble, le Groupe Rachel-Julien s’empresse d’effectuer des travaux de décontamination, avec l’enlèvement de l’amiante. C’est à la suite de ces travaux que les ingénieurs découvrent une structure instable et même dangereuse. En accord avec la Ville de Montréal, on a donc dû procéder à la démolition.

 

Repartir à neuf

 

Aujourd’hui, l’équipe du Groupe Rachel-Julien s’est retroussé les manches et entreprendra sous peu la reconstruction du Centre Préfontaine. Reconstruire presque à l’identique un immeuble comme celui-là n’est pas simple : « On va tout refaire et, comme prévu à l’origine, l’arrière de la bâtisse sera de facture plus moderne. À son socle, la façade qui donne sur Rachel portera des détails plus modernes. Les grandeurs des fenêtres seront elles aussi un peu différentes, mais porteront la même trame que celles d’origine », souligne Denis Robitaille, président du Groupe Rachel-Julien.

 

Les ventes vont bon train pour le projet U31, avec plus de 60 % des condos vendus, même si au départ, toutefois, certaines facettes du projet plaisaient moins aux futurs acheteurs.

 

La réponse du Groupe Rachel-Julien ne s’est pas fait attendre et on n’a pas hésité à remodeler les plans. « Ce qui fonctionnait moins bien, c’est que l’étage des penthouses, le sixième, n’était pas desservi par un ascenseur. Il fallait s’arrêter au cinquième et prendre un escalier pour monter à l’étage », raconte M. Robitaille.

 

Si les plans avaient été conçus de cette manière, c’était pour permettre l’aménagement d’appartements qui occuperaient tout l’espace, de l’avant jusqu’à l’arrière de l’immeuble, avec une terrasse au sixième. « Le marché ne le prenait pas. Les gens ne voulaient pas monter les escaliers, et la grandeur de ces condos, associée à leur prix, ne convenait pas », ajoute Denis Robitaille.

 

On a donc repensé l’ascenseur, qui monte aujourd’hui jusqu’au sixième, et tous les logements sont maintenant desservis par un couloir central.

 

La phase II du projet, qui comporte 90 logements, devrait être lancée au printemps. Pour l’instant, on en est encore à travailler sur la Phase I, dont les premières livraisons sont prévues l’été prochain.

 

« On est très content du projet, et le fait d’avoir changé les plans aura été une sage décision, ça fait un changement très positif au projet et la réponse est là », conclut Denis Robitaille.

 

 

Collaboratrice


***

U31 en bref

Logements : 270, y compris des studios, des logements d’une à trois chambres à coucher et des maisonnettes avec terrasse au sixième étage
Superficie des espaces : de 500 à 1400 pieds carrés
Nombre d’étages : 6 et 8
Prix des logements : studio à partir de 164 900 $, les logements d’une chambre à partir de 199 000 $, de deux chambres à partir de 290 000 $ et les maisonnettes à partir de 368 000 $ (toutes taxes incluses)
Caractéristiques : Orientation vers le jardin ou vers le mont Royal; balcon, mezzanine ou terrasse privée; fenestration sur deux côtés; fuisine avec armoires en bois et comptoirs de quartz; accès souterrain à une salle d’entraînement de 2250 pi2 avec cardio et musculation, sauna, yoga, Jacuzzi et douches nordiques; stationnement souterrain; près de la station de métro Préfontaine; voisin des ateliers Angus et de tous les commerces
Livraison : 2014
Informations : Bureau des ventes : 3100, rue Rachel Est, Montréal, (514) 270-3100, http://www.u31.ca