Le Marquis - La banlieue aura un air de centre-ville

Émilie Corriveau Collaboration spéciale
La construction du Marquis voulait répondre à une demande en banlieue pour des appartements plus petits, avec des espaces communs et des vues sur la ville.
Photo: Source Le Marquis La construction du Marquis voulait répondre à une demande en banlieue pour des appartements plus petits, avec des espaces communs et des vues sur la ville.

Ce texte fait partie du cahier spécial Habitation octobre 2013

Apanage longtemps réservé aux métropoles, les immeubles à logements en copropriété gagnent en popularité au Canada, même en banlieue ! À Brossard, d’ici quelques jours, l’édification du Marquis, une tour de 12 étages, l’une des premières du genre dans ce secteur, sera complétée.

 

D’après Statistique Canada, au cours des dernières années, les appartements en copropriété sont devenus particulièrement prisés des Canadiens. Alors que, en 1996, 80 % des propriétaires privés possédaient une maison unifamiliale, en 2006, ils n’étaient plus que 74 %. À en croire les prévisions de la Société canadienne d’hypothèque et de logement (SCHL), qui estime qu’en 2014 plus de 25 700 logements locatifs seront mis en chantier au Québec, la tendance n’est pas près d’être renversée.

 

Témoin de cet engouement grandissant pour la copropriété, le promoteur Gestion immobilière TRAMS Inc a décidé de concevoir à Brossard un projet d’habitation semblable à ceux qu’on trouve à Montréal dans les quartiers urbains à haute densité.

 

« Ça fait plus de trente ans qu’on est dans le domaine, indique Tony Khoury, directeur des ventes du projet Le Marquis pour Gestion immobilière TRAMS Inc. Auparavant, on construisait surtout des condos assez grands en banlieue. Aujourd’hui, il y a vraiment une demande pour des appartements plus petits, avec des espaces communs et des vues sur la ville. Les gens ont une moins grosse famille, ils ont besoin de moins d’espace. Ils veulent aussi que le transport en commun soit accessible facilement, parce qu’ils veulent éviter le trafic pour se rendre en ville. Le marché a changé, alors on s’adapte et on offre des produits différents. »

 

Pas tout à fait en ville… mais presque

 

Édifié sur l’immense terrain où se trouvait le motel Washington à Brossard, le Marquis est une tour s’élevant sur 12 étages et comprenant 152 condominiums. « Le terrain est vraiment gigantesque, note M. Khoury. Lorsqu’on l’a trouvé, on a tout de suite vu son potentiel. On a acheté le motel en ayant dès le départ l’intention de transformer le site pour y construire des tours de condos. »

 

Par sa hauteur, le Marquis est plus imposant que la plupart des immeubles à logements en copropriété construits dans le secteur. Comme c’est le cas dans nombre de tours du centre-ville de Montréal, l’édifice comprend une terrasse sur le toit, avec une aire de restauration et de détente, ainsi qu’un centre de conditionnement physique. Aussi, si ce n’était de l’environnement dans lequel il se situe, on pourrait facilement croire qu’il appartient à l’un des multiples projets ayant vu le jour dans la métropole au cours des derniers mois.

 

« On voulait construire un immeuble comme ceux qu’on trouve en ville. Étant donné la situation géographique particulière, au pied du pont Champlain et à côté d’une station d’autobus, ça nous paraissait idéal. […] Mais, contrairement à beaucoup d’édifices en ville, la vue est incroyable, parce qu’il n’y a pas de tour aussi élevée que la nôtre dans les environs, il n’y a que des maisons ! On voit toute la ville de Montréal et le pont Champlain. De l’autre côté, on voit les monts des environs. C’est très beau », signale le directeur des ventes.

 

Histoire que les occupants du Marquis se sentent tout de même en banlieue et puissent profiter des rives du Saint-Laurent autrement qu’en les contemplant de leur fenêtre, les promoteurs ont prévu l’aménagement d’un petit parc au bord de l’eau. Celui-ci sera d’ici peu accessible à tous les habitants du projet domiciliaire.

 

Quant aux prix des condos, malgré les commodités et aménagements prévus par le promoteur, ceux-ci se sont vendus moins cher que la moyenne des condos construits ces dernières années en ville. Sans stationnement, les plus petits 3 ½ se vendaient 140 000 $, alors que les plus vastes 4 ½ étaient disponibles à partir de 265 000 $.

 

Clientèle

 

Pas surprenant, donc, que la principale clientèle ayant acheté un condo du Marquis soit constituée de jeunes professionnels. « On a beaucoup de jeunes couples travaillant en ville qui ont acheté chez nous, confirme M. Khoury. Ils prennent l’autobus matin et soir et sont à la maison en quelques minutes seulement. »

 

Plusieurs retraités dont les enfants ont quitté la maison familiale ont également opté pour le Marquis. À cela s’ajoutent nombre d’investisseurs qui ont vu dans les condos de la tour d’habitation la possibilité de faire un intéressant profit.

 

Échéancier

 

La construction du Marquis ayant débuté à l’automne 2012, la tour est pratiquement terminée. Si tout se passe comme prévu, la livraison des condos du projet devrait se conclure dans les prochains jours.

 

Cinq condos sont toujours disponibles. « Ce sont les plus grands de l’immeuble », précise M. Khoury.

 


Collaboratrice

***

Le Marquis en bref

Bâtiment : Construction de 12 étages
Logements : 152 condos
Localisation : 7620, boulevard Marie-Victorin, Brossard
Situé sur la rive du fleuve Saint-Laurent, aux abords du pont Champlain
Piste cyclable et voie piétonne aménagées sur la propriété
Promoteur : Gestion immobilière TRAMS Inc
Constructeur : Espace construction
Superficies : de 500 pi2 à 977 pi2
Prix de vente des 5 condos disponibles : de 256 000 $ à 290 000 $, stationnements inclus
Frais de condo : 0,30 $/pi2
Caractéristiques : salles de bain avec douche et bain; électroménagers inclus (réfrigérateur, cuisinière, lave-vaisselle, laveuse et sécheuse); espace de rangement dans le garage; terrasse sur le toit avec BBQ; espace vert et parc communs; centre d’exercice; stationnements; supports pour vélo intérieurs; surveillance par caméra, 92 % des condos vendus
Informations :www.tramsmgmt.com