Bloc-notes gourmand

Amélie Revert
Collaboration spéciale
Le nouvel espace du restaurant-bar Kabinet, qui rappelle l’ambiance élégante des bistrots parisiens des années 1970
Photo: Two Food Photographers Le nouvel espace du restaurant-bar Kabinet, qui rappelle l’ambiance élégante des bistrots parisiens des années 1970

Ce texte fait partie du cahier spécial Plaisirs

Nouveautés, événements, activités éphémères… Chaque semaine, le cahier Plaisirs vous fait part d’actualités gourmandes à ne pas manquer.

Faire peau neuve

 

On y vient depuis huit ans pour siroter d’excellents cocktails — leurs mules sont sans aucun doute les meilleurs du Mile End — avant d’aller danser au Datcha voisin. Désormais, on se rend au Kabinet pour se délecter aussi d’une délicate cuisine locale d’inspiration française élaborée par le chef exécutif et copropriétaire des lieux : Jean-Michel Leblond.

Après plusieurs mois de travaux d’agrandissement et de rénovation entièrement pensés par la firme ADHOC architectes, le nouveau restaurant-bar peut maintenant accueillir trois fois plus de clients qu’auparavant dans un espace chic mais décomplexé, rétro mais actuel, azuré mais chaleureux, européen mais montréalais. Le velours des banquettes, le marbre des tables, les alcôves, les miroirs et les lustres rappellent ainsi l’ambiance élégante des bistrots parisiens des années 1970. Et au plaisir des yeux s’ajoute celui des papilles.

Photo: Two Food Photographers Le service de caviar et blinis

Jean-Michel Leblond (fondateur de Tripes & Caviar, BBQ Espadon Pop Up et, par ailleurs, vainqueur de la compétition culinaire Chefs de bois) a conçu un menu haut en couleur et, surtout, haut en saveur. L’aventure culinaire commence évidemment par une dégustation de caviar, local comme les œufs de saumon, ou importé comme le Mujol d’Espagne, accompagné des traditionnels blinis et servi avec des œufs, des échalotes françaises, des câpres et une divine crème fraîche maison en guise de condiments. Une expérience satisfaisante qui désacralise, de fait, l’image inaccessible que peut parfois avoir le caviar.

« Le plus important pour moi était de créer une carte mettant en vedette les producteurs québécois, leur richesse et leur savoir-faire d’exception. C’est avec leurs produits que j’ai créé un menu de petits plats frais, réconfortants et gourmands », indique Jean-Michel Leblond.

Le repas continue donc en beauté avec des plats signature et des classiques de la cuisine bistronomique française. Escargots à l’ail, crevettes à la sauce cocktail Kabinet, tartare de bœuf vieilli 90 jours et œufs mayonnaise, tous parfaitement exécutés, côtoient notamment d’incroyables poireaux vinaigrette aux bourgots fumés et un exquis chou-fleur rôti. Le tout est servi selon la tendance du moment, en petites et moyennes portions à partager, idéales pour les sorties entre amis. À boire, on retrouve un choix très intéressant de vins nature, qui plairont à tout un chacun, et autres alcools exclusifs d’importation privée.

Enfin, les influences culinaires françaises parsèment délicieusement le repas jusqu’au dessert puisque le menu comprend les indémodables crèmes brûlées et financiers. Qu’on y vienne simplement pour y boire un verre ou pour y passer la soirée, il est réconfortant de constater que le Kabinet conserve son âme conviviale qui fait sa réputation depuis les premiers jours.

Du vin sur Beaubien

Photo: Agence Glou
 

Depuis quelques mois, la Petite Italie compte une nouvelle adresse où se procurer de très bonnes bouteilles de vin d’importation privée. Le caviste et épicerie fine Vino Rama, qui appartient à Jack Jacob de l’agence Glou, a en effet ouvert ses portes l’hiver dernier, en plein énième confinement.

L’établissement propose à sa clientèle un choix remarquable de vins d’ici et d’ailleurs, essentiellement nature. Vino Rama est notamment l’une des boutiques montréalaises qui offrent, à l’occasion, quelques rares bouteilles du renommé vignoble québécois Pinard & Filles. Parmi une sélection incroyable, on trouvera également sur les étagères certaines cuvées du fameux vigneron italien Il Ceo. Cet été, Vino Rama peut aussi recevoir ses visiteurs en terrasse à l’heure de l’apéro pour boire un verre et déguster une bouchée, grâce à un joli choix d’assiettes rafraîchissantes et de délicieux scones.

Célébrer la bière

Photo: Camille Landry/Orkestra
 

Les bières québécoises, ontariennes, mais aussi d’ailleurs au Canada et internationales, sont les vedettes de l’édition 2022 du Festibière de Gatineau. Cette année, une dizaine de microbrasseries locales — comme Harricana, Le Naufrageur ou encore Chelsea & Co. — sont en compétition pour remporter le titre de la bière coup de cœur du Festibière. Un barbecue cinq services et un accord mets-bières, organisé par Guillaume Cloutier, le Chef Colosse BBQ et Martin Gravel, sommelier bière à IGA Famille Charles, se tiendra le jeudi 28 juillet en fin de journée.

Bien sûr, les festivaliers pourront aussi apprécier leur dégustation tout en saluant le talent des artistes musicaux Bran Van 3000, Valaire, Alaclair Ensemble, Fred Gagnon, Laraw et Dude le Chansonnier, qui se produiront pendant tout le festival jusqu'au 30 juillet.

À voir en vidéo