Quand les femmes réinventent la cuisine au barbecue

Sophie Ginoux
Collaboration spéciale
«[Les femmes] suivent davantage les techniques et les recettes, soignent la présentation de leurs plats et se montrent très créatives», souligne Lyn Guimond.
Photo: BBQ Québec «[Les femmes] suivent davantage les techniques et les recettes, soignent la présentation de leurs plats et se montrent très créatives», souligne Lyn Guimond.

Ce texte fait partie du cahier spécial Plaisirs

Ce qui semblait auparavant une chasse gardée masculine est chose du passé. De plus en plus de femmes s’affichent fièrement devant un barbecue et réalisent dessus une multitude de petits et de grands plats. Nous avons donc rencontré une fan finie du barbecue pour savoir si les femmes abordent différemment l’art du gril, mais aussi pour découvrir comment la cuisine en plein air les inspire.

Chez Lyn Guimond, ne cherchez pas qui a le contrôle du barbecue. C’est elle qui, douze mois par an, s’amuse à faire griller, saisir, rôtir, fumer ou braiser une panoplie d’ingrédients, de l’entrée au dessert, en semaine comme le week-end. Elle a d’ailleurs la chance d’entretenir cette passion au quotidien en travaillant pour BBQ Québec, une référence en matière de matériel et de produits spécialisés.

Lyn Guimond est loin d’être la seule femme à avoir développé une passion pour la cuisine en plein air. Il suffit de suivre les aventures de La petite bette, alias Manon Lapierre, qui vient de lancer le très complet livre En feu !, ainsi que les publications de nombreuses internautes pour comprendre que le temps où la gent féminine était loin du barbecue est révolu. « Elles font de superbes choses, confirme Lyn Guimond. Elles sont de plus en plus présentes à nos cours, actives dans les réseaux. Je vois même régulièrement des hommes leur demander conseil ! »

Comment expliquer une telle évolution ? Selon l’experte, « il est certain que l’obligation de recevoir à l’extérieur depuis la pandémie a contribué à l’essor du barbecue, au masculin comme au féminin. Mais ce mouvement était déjà amorcé avant. » Il semblerait d’ailleurs que les femmes abordent différemment l’art du gril : « En général, l’approche est plus instinctive et nourrissante chez les hommes. Tandis que les femmes veulent s’assurer que ce qu’elles font est sécuritaire et de qualité. Elles suivent donc davantage les techniques et les recettes, soignent la présentation de leurs plats et se montrent très créatives. C’est beau à voir ! »

Nouveaux fourneaux

Selon Lyn Guimond, tout ce qui est réalisable dans un four est transposable sur le barbecue… le plaisir en plus ! « C’est plus simple. On n’a pas besoin de beaucoup de vaisselle, on peut préparer plein de choses différentes pour le même repas, on profite des autres, on les fait participer. Je dis toujours que tout est plus festif autour d’un barbecue ! » explique celle dont le nouveau hit est d’organiser des bars à pizzas, où les convives abaissent leur pâte et disposent les ingrédients de leur choix dessus avant la cuisson de leur pizza personnalisée. « Tout cela grâce à des barbecues de plus en plus polyvalents et équipés de chouettes accessoires pour se transformer en four à pizzas, en rôtisserie ou en fumoir. »

Des accessoires qui ne s’adressent d’ailleurs pas qu’aux protéines en général. Sur le site Web de BBQ Québec, on trouve par exemple de tout pour préparer des légumes et des fruits sur le gril, une tendance qui s’affirme : support à légumes et plaques de cuisson en acier inoxydable, wok, panier rôtisserie qui peut être retourné sans danger de perte d’ingrédients entre les grilles, etc. Comme l’explique l’experte, « tous les légumes sont bons sur le barbecue, pommes de terre, poivrons, oignons, tomates, rapinis, asperges, champignons farcis… Même une salade romaine grillée, servie avec une vinaigrette, c’est délicieux ». La fan de barbecue a d’ailleurs un petit truc pour que ses légumes et fruits soient encore meilleurs : « Je les roule dans un rub adapté pour qu’ils explosent de saveur et soient légèrement caramélisés. Succès assuré ! »

Un talent fou

Les femmes aiment donc cuisiner sur un barbecue pour plusieurs raisons. Se lancent-elles toutefois dans des préparations plus longues et techniques ? « Oui, absolument ! répond l’experte. Briskets, short ribs, rien ne nous fait peur. Et je vous assure qu’il n’y a rien de plus gratifiant que de servir un plat sur lequel on a veillé pendant plus de huit heures, notre thermomètre à la main ! »

Lyn Guimond ne cache d’ailleurs pas que l’effet d’entraînement est réel entre femmes. Celles qui n’osaient pas se lancer dans la cuisine au barbecue se décident en en voyant d’autres réussir. Et une fois qu’elles y ont pris goût, elles rivalisent d’audace et de créativité : « Ce sont elles que je vois le plus s’illustrer avec des planches de sel pour faire de belles réalisations à base de fruits de mer ou de légumes, ou encore sortir des desserts incroyables avec des fruits sur un support, reconnaît l’experte. Alors, si je dois résumer ma pensée, je dirais : “faites-vous confiance, Mesdames ! Vous avez un talent fou !” »



À voir en vidéo