Un jeu de société pour affronter le virus ensemble

Tristan Roulot
Collaboration spéciale
La plaquette du jeu Pandemic
Photo: Z-Man Games La plaquette du jeu Pandemic

Ce texte fait partie du cahier spécial Relâche scolaire

Alors qu’on sent arriver la phase finale du déconfinement et que la relâche nous promet une belle respiration, un jeu vous offre la possibilité de répondre à la question à mille points : saurions-nous, entre amis ou en famille, mieux gérer une crise sanitaire que l’ont fait tous les gouvernements du monde entier ?

Ce jeu, c’est Pandemic, et on profite de la sortie de sa dernière mutation (dans l’univers fantastique de World of Warcaft) pour revenir sur une formidable saga, qui a changé pour toujours les jeux coopératifs. Depuis sa sortie en 2008 (et cinq millions d’exemplaires vendus plus tard !), Pandemic propose à quatre joueurs de sillonner ensemble la mappemonde pour mettre un terme aux éclosions virales qui risquent d’annihiler l’humanité. Incarnant médecin, chercheur et autres spécialistes disposant d’un pouvoir unique, les joueurs doivent établir une parfaite coordination entre eux pour soigner les personnes infectées, étudier le virus et trouver les vaccins, le tout sous la pression constante d’éclosions inéluctables. Comme un air de déjà-vu ?

Évaluation des risques

 

Les règles de Pandemic sont simples. Pas autant que « Porte un masque, dis bonjour avec le coude, et lave-toi les mains trente fois par jour », mais vraiment plus amusantes. C’est essentiellement un jeu d’évaluation des risques. Puis-je négliger une ville sur le point d’exploser le temps d’aider à la recherche d’un vaccin ? Est-ce que je donne plutôt rendez-vous au médecin à l’autre bout de la planète pour éliminer un foyer d’infection ? Les discussions vont bon train autour de la table. On finit son tour en posant un cube virus sur les villes où l’épidémie gagne en force. Au bout de trois cubes, l’épidémie se propage aux capitales voisines, sur lesquelles on pose alors aussi un cube, provoquant bien souvent des éclosions en chaîne. Une partie où tout semblait bien aller tourne soudainement à l’enfer. Rarement un jeu coopératif nous aura donné autant de frissons, doublés d’un sentiment merveilleux d’accomplissement en cas de succès : on l’a fait, on a sauvé l’humanité.

Virus ou zombie ?

La dernière version de Pandemic offre un système similaire, mais dans l’univers tiré du jeu vidéo World of Warcraft. Les virus ont fait place à une invasion de zombies, tandis que les joueurs incarnent elfes, guerriers et magiciennes. Le problème se règle à coups de hache plutôt qu’à coups de désinfectant, et les combats de dés sont au cœur de l’action, avec un heaume en guise de masque chirurgical. Amusant et fidèle à la série, le jeu nous a toutefois paru moins intense que l’original. Il faut l’avouer : difficile de trouver plus satisfaisant en cette période que de mettre une claque définitive à un satané virus !


Pandemic. Z-Man Games, à partir de 10 ans, 1 à 4 joueurs, durée d’une heure

À voir en vidéo