5, 4, 3, 2, 1… bonne année!

Catherine Couturier
Collaboration spéciale
Signe de renouveau, le passage à la nouvelle année a toujours été souligné d’une façon ou d’une autre.
Illustration: Bach Signe de renouveau, le passage à la nouvelle année a toujours été souligné d’une façon ou d’une autre.

Ce texte fait partie du cahier spécial Le Petit D

Bonne année, grand nez ! Toi pareillement, grandes dents ! Bye-bye 2021, c’est le temps d’accueillir 2022 ! Mais qu’est-ce qu’on fête, au juste ?

Pourquoi la nouvelle année maintenant ?

On n’a pas toujours souligné le passage vers la nouvelle année dans la nuit du 31 décembre au 1er janvier. Il y a 4000 ans, les Babyloniens fêtaient le Nouvel An… en mars ! On célébrait alors pendant une douzaine de jours l’arrivée du printemps, durant la fête d’Akitu.

Il a fallu attendre l’époque romaine pour que Jules César adopte le calendrier julien, basé sur le Soleil plutôt que sur la Lune. Il décide que la nouvelle année commencera le 1er janvier. Mais l’Église chrétienne n’apprécie pas trop les fêtes non religieuses et, durant le Moyen Âge, les gens célèbrent secrètement la nouvelle année… un peu quand ils veulent.

En 1582, le pape Grégoire XIII impose le calendrier qu’on connaît aujourd’hui et fixe enfin la nouvelle année au 1er janvier. Depuis, la plupart des pays occidentaux célèbrent le passage de la nouvelle année le 31 décembre, même si l’Angleterre a résisté… jusqu’en 1752 !

Qu’est-ce qu’on fête ?

Signe de renouveau, le passage à la nouvelle année a toujours été souligné d’une façon ou d’une autre. Même les Vikings fêtaient le retour des jours plus longs. La nouvelle année est l’occasion de faire des bilans et de se fixer des objectifs pour l’année suivante.

La veille, on allume souvent des feux ou des feux d’artifice. La flamme incitait le soleil à revenir, et on disait que la fumée et le bruit éloignaient les mauvais esprits et les démons.

Des traditions du réveillon du Nouvel An

 

• Se rassembler en famille ou entre amis

• Compter les dernières secondes avant minuit

• Faire des résolutions du Nouvel An

• Boire du champagne

Au Québec, on donnait auparavant les cadeaux lors du jour de l’An, et non à Noël ! C’est encore le cas dans plusieurs pays d’Europe, où l’on appelle le réveillon du jour de l’An « la Saint-Sylvestre ».

Les Québécois se rassemblent autour du téléviseur pour regarder le traditionnel Bye bye ! Les Américains, eux, surveillent le « ball drop » à Times Square, à New York. Sous les coups de minuit, une grande boule de cristal descend un mât placé en haut d’un édifice et s’illumine. La tradition existe depuis 1907 ; on raconte que c’est parce que les pompiers new-yorkais avaient interdit les feux d’artifice en voyant les cendres chaudes tomber sur les foules, ce qui causait des risques d’incendie.

À Naples, en Italie, une des plus anciennes coutumes le 31 décembre est de jeter par les fenêtres de vieux objets, des vêtements ou des meubles. Attention à vos têtes !

Célébrer pendant 24 heures

À cause du décalage horaire, la planète ne célèbre pas le passage à la nouvelle année en même temps. Les premiers à ouvrir le champagne sont les habitants de Kiribati, un petit archipel du Pacifique. Auckland, en Nouvelle-Zélande, est la première grande ville à voir arriver la nouvelle année, et Sydney, la deuxième. Et les derniers ? Les Samoa américaines, dans le Pacifique Sud.

Illustration: Bach

En prenant l’avion, on traverse plusieurs fuseaux horaires et, techniquement, on « défonce » la nouvelle année chaque fois ! On pourrait aussi « remonter le temps » et conduire vers l’est, de la Pologne, à la Lituanie et finalement à la Biélorussie pour festoyer trois fois ! Et dans la Station spatiale internationale ? Comme le soleil se lève et se couche 16 fois par jour, ils peuvent se souhaiter la bonne année autant de fois !

Manger pour célébrer

 

• Les Grecs mangent dès minuit le 31 décembre le vasilopita, un gâteau sucré, avec à l’intérieur une pièce de monnaie (bien propre) qui porte chance à celui qui la trouve.

• En Espagne, on se rassemble entre amis et famille pour avaler 12 raisins sur les 12 coups de minuit.

• Le poisson, le ravioli chinois et le gâteau de riz gluant sont trois aliments porte-bonheur du Nouvel An chinois.

Le Nouvel An ailleurs

 

Ce n’est pas tout le monde qui change d’année en même temps. Dans le calendrier juif, Roch Hachana, qui signifie « commencement des années civiles » est célébré à l’automne. La veille, on jeûne et on prie avant de fêter durant deux jours. Le Mouharram est le premier jour du calendrier musulman, mais on ne réveillonne pas de la même façon : le passage à la nouvelle année se passe dans la prière et la réflexion.

Les célébrations du Nouvel An chinois, elles, durent plusieurs semaines ! Le Nouvel An chinois débutera le 1er février cette année. Lors du réveillon, on se rassemble en famille autour d’un repas.

À voir en vidéo