Fous rires garantis autour du feu de camp

Tristan Roulot
Collaboration spéciale
Des jeux de société qui vous garantiront plaisir et fous rires autour de la table de pique-nique et du feu de camp.
Photo: Alex Holt Unsplash Des jeux de société qui vous garantiront plaisir et fous rires autour de la table de pique-nique et du feu de camp.

Ce texte fait partie du cahier spécial Plaisirs

Après de longs mois à jouer dans l’intimité de sa bulle familiale, quelle joie de retrouver le plaisir du jeu en plus grande société ! Cet été, on agrandit le cercle et on passe du bon temps avec des jeux légers, faciles à emporter et à partager en grand nombre.


 

Dans la catégorie des jeux de groupes, personne n’a oublié la petite boîte rouge des Loups-garous de Thiercelieux, succès intemporel des camps de jour et autres soirées camping, où gentils villageois et lycanthropes infiltrés s’entre-déchirent dans une succession de jours et de nuits sanglantes, au rythme des accusations, des assassinats, et des mises au bûcher. Surtout pas le joueur éliminé dès la première nuit, et qui a dû attendre patiemment la fin d’une partie à vingt joueurs avant de pouvoir rouvrir la bouche. Alors pour cette sélection spéciale vacances, on a décidé de s’éloigner des coups de Jarnac, trahisons et mises à l’index, pour privilégier des titres qui vous garantiront plaisir et fous rires autour de la table de pique-nique et du feu de camp. Un retour sur des classiques rapides à installer, et dotés d’un minimum de matériel pour éviter que tout s’envole au moindre coup de vent.

Bienvenue à l’asile

Commençons sur les chapeaux de roues avec Le monde est fou. Dans cette petite boîte de cartes, on trouve près de 400 pathologies foutraques, qui vont faire la part belle à votre imagination, à votre humour et à votre créativité. Tandis qu’un joueur incarne le psychiatre, les autres se mettent secrètement d’accord sur la maladie mentale qui va les affecter tous. Avoir l’impression de vivre à la préhistoire, penser être un animal, être obsédé par Rocky Balboa, ou encore croire que le psy est cannibale… autant de délires que les joueurs vont intégrer dans leur comportement, sans toutefois en révéler la cause. Le compteur tourne : le psy n’a que trois minutes pour poser des questions à chacun et essayer de diagnostiquer ce mal mystérieux. On rit beaucoup et fort, tant des débordements de ses acolytes de l’asile que du désespoir du pauvre psy, dépassé devant tant de comportements incohérents. On oublie bien vite les scores pour se concentrer sur un plaisir intense et vrai, gage de soirées mémorables.

Le monde est fou
De 2 à 12 joueurs, 40 minutes, 12 ans et plus, Scorpion masqué

Pareil, pas pareil

On reprend son souffle pour un jeu de déduction qui ravira les plus jeunes. Similo propose un mélange malin entre Qui est-ce ? et ce jeu anonyme pratiqué dans toutes les voitures du monde et qu’on rebaptisera pour l’occasion « Oui, ça a des poils. Non, ce n’est pas une vache ». Similo se présente sous forme de boîtes thématiques, et l’on peut jouer avec chacune individuellement ou les combiner. Histoire, animaux, mythologie grecque… Il y en a pour tous les goûts, et les cartes sont si joliment illustrées qu’on a envie de les collectionner toutes. Il s’agit d’un jeu coopératif, où l’un des joueurs va faire deviner aux autres joueurs sa carte secrète, parmi les douze placées sur la table. À chacune des cinq manches, il aura droit de donner un seul indice, sous la forme d’une carte de sa main. Posée verticalement, elle a quelque chose de semblable à la carte à trouver. Horizontalement, c’est le contraire. À chaque indice, les autres joueurs se consultent, soupèsent les probabilités, et retournent les cartes considérées comme ne correspondant pas à ce qui est recherché. Dans ce jeu bien plus technique qu’il n’y paraît, les angles similarité-différence s’enrichissent avec la culture et la connexion des joueurs. Untel, féru de mythologie, fera tout de suite le lien entre Polyphème et Poséidon, un autre jouera sur les dominantes de couleurs pour aider ses partenaires. On se félicite de réussir collectivement, et chaque défaite appelle une revanche, pour des parties rythmées qui enchanteront toute la famille.


Similo
De 2 à 8 joueurs, 10 minutes, 7 ans et plus, Horrible Guild

Joyeux comme un saumon dans l’eau

Présentée sous la forme d’une trousse en forme de saumon, à la laideur complètement assumée, Happy Salmon est le jeu le plus régressif de notre sélection. Et on parle là de crise de fous rires à se tenir les côtes en hurlant de douleur. À l’ouverture du paquet, on découvre 72 cartes illustrées d’une des figures suivantes : « High five », « Switcheroo », « Pound it » et « Happy Salmon ». Réunissez debout, en cercle, six personnes de tous âges, donnez-leur un paquet dans les mains. Prêts ? On retourne simultanément la première carte. Aussitôt, tout le monde se met à hurler le nom de sa figure, afin de trouver un partenaire possédant une figure identique. Pound it, on se tape les poings, Switcheroo, et on change de place avec son partenaire du moment, Happy Salmon, on se fait une petite vague sensuelle de paume à paume. Sitôt réalisée, on jette la carte au sol, espérant vite trouver un nouveau partenaire pour réaliser sa prochaine figure. Le gagnant est le premier joueur à avoir vidé son paquet. On ramasse les cartes au sol, et on remet ça. Vous l’aurez compris : Happy Salmon se pratique idéalement en fin de soirée, et accompagne avec bonheur n’importe quel type de boisson alcoolisée… Rien de mieux que de se chatouiller la main ou se faire des high five à la chaîne pour célébrer dignement le retour à une distanciation presque normale !


Happy Salmon
De 3 à 6 joueurs, 5 minutes, 6 ans et plus, North Star Games

 

À voir en vidéo