Trouver l’amour au temps d’Internet (3)

L’application Feeld ne se targue pas d’être là pour nous faire trouver l’âme sœur; c’est plutôt nous-mêmes qu’elle propose de trouver.
Photo: Olivier Sylvestre Le Devoir L’application Feeld ne se targue pas d’être là pour nous faire trouver l’âme sœur; c’est plutôt nous-mêmes qu’elle propose de trouver.

Quelles sont les meilleures applications de rencontres et à qui s’adressent-elles ? Le Devoir se prête au jeu. Troisième partie.

 

Bonjour Cupidon

Toutes les applications de rencontres se targuent d’être le Cupidon du XXIe siècle en réunissant les utilisateurs qui ont mutuellement apprécié leur profil. OkCupid pousse l’idée encore plus loin grâce à son algorithme. En créant son profil, on doit répondre à une série de questions, qui permettront au logiciel d’indiquer, sur une échelle de 100, sa « compatibilité » avec un autre utilisateur. En outre, OkCupid est l’une des applis de rencontres les plus ouvertes aux personnes queer : toutes les identités sur les spectres du genre et des orientations sexuelles y sont représentées et, pour ceux qui défient la monogamie, il est possible d’afficher le profil de son partenaire (ou de ses partenaires) sur son compte.

OkCupid
Offert pour iOS et Android

 

Seul ou en couple

L’application londonienne Feeld souhaite créer un espace positif où tous, seuls ou en couple, peuvent explorer leurs désirs et leur sexualité. Et l’accent ici est mis sur le désir. L’application ne se targue pas d’être là pour nous faire trouver l’âme sœur ; c’est plutôt nous-mêmes qu’elle propose de trouver. Ouverte aux personnes de tous les genres et de toutes les orientations, Feeld se veut inclusive. Une fonction payante de l’application permet de ne pas entrer en contact avec ses amis Facebook, pour ceux qui souhaitent garder leur vie privée… privée.

Feeld
Offert pour iOS et Android

Envoyez vos histoires et vos recommandations à osylvestre@ledevoir.com.