Le Prince Edward County, paradis des vacances

La route du PEC l’hiver, c’est aussi les glaces qui se détachent de la rive du majestueux lac Ontario, qui prend une couleur bleu-gris
Photo: Sylvie St-Jacques La route du PEC l’hiver, c’est aussi les glaces qui se détachent de la rive du majestueux lac Ontario, qui prend une couleur bleu-gris

En ces derniers miles de temps hivernal, on peut se laisser bercer par le fantasme de lézarder tranquillement sur une plage des Sandbanks en juillet, se remémorer le souvenir d’après-midi de farniente à goûter les pinots, bacos et chardonnays de Picton ou des chasses au trésor dans les antiquaires ou marchés fermiers de Bloomfield… En regardant tomber la énième tempête de 2019, on peut soupirer de résignation nostalgique en contemplant les photos de nos dernières vacances dans le Prince Edward County.

Mais on peut décider de sauter dans la voiture, de prendre la 401 et de renouer avec ce paradis des vacances !

Photo: Sylvie St-Jacques On part à la découverte du PEC l’hiver, admirant le tranquille paysage bucolique parsemé de vignes encore gelées.

Avec une paire de patins dans le coffre arrière et une glacière pour ranger bouteilles et autres trésors gustatifs, on part à la découverte du PEC l’hiver, admirant le tranquille paysage bucolique parsemé de vignes encore gelées. Si plusieurs vignobles de la presqu’île sont fermés au public pour la saison froide, la route des vins demeure toutefois très fréquentable.

Un dimanche de mars en début d’après-midi, on s’arrête au bar de la cidrerie-vignoble Hinterland, dans les terres au nord-ouest de Wellington. Loin de la cohue des week-ends d’été, on y passe un agréable moment à goûter un cidre « cerise », un syrah, un chardonnay, en tournant les pages d’un roman. Dans la chaleureuse ambiance d’une salle illuminée par les rayons de mars, on profite aussi de la vue spectaculaire sur les champs recouverts de blanc.

Photo: Sylvie St-Jacques En ce début du temps des sucres, on peut jeter un œil curieux sur la façon de célébrer ce rituel printanier en sol ontarien.

La pêche sur la glace, nous dit-on, est aussi une activité très prisée dans la Bay of Quinte. Certains vignobles, comme le Three Dogs Winery de Picton, ajoutent à leur offre de dégustation vinicole certaines activités, comme des randonnées en raquettes sur leur vaste propriété. La région compte aussi de beaux parcs (comme le Macaulay Mountain et le Millenium Trail) où il fait bon combiner ski de fond et observation ornithologique.

En ce début du temps des sucres, on peut aussi jeter un œil curieux sur la façon de célébrer ce rituel printanier en sol ontarien. Le dernier week-end de mars, la ferme Littlejohn (à Picton) propose un festival où seront jumelés vin et produits de l’érable.

Photo: Sylvie St-Jacques

La route du PEC l’hiver, c’est aussi les glaces qui se détachent de la rive du majestueux lac Ontario, qui prend une couleur bleu-gris, le paysage de vastes champs endormis, la joie de se payer un soin au spa Bloomfield ou de s’offrir une nuit ou deux en « hors saison » au magnifique Drake Devonshire. Dans ce paradis du jardinage bio et de la permaculture, on peut aussi s’arrêter dans une ferme ou un marché fermier pour faire provision de semences bios en prévision du potager de l’été.

Nous terminons notre expédition hivernale à la Midtown Brewing Company de Wellington, où des résidents profitent de l’après-midi qui tire à sa fin. Nous attaquons un copieux burger et une Witbier, puis enfilons nos patins pour quelques tours sur la patinoire qui borde la brasserie. Avant de reprendre la route, nous contemplons quelques instants le vaste lac Ontario en rêvant aux baignades de l’été prochain.