Rendez-vous tout en lumière à l’aquarium du Québec

Avec son parcours lumineux éclaté le long du sentier des mammifères marins, l’événement a quelque chose d’un brin surnaturel et hors du temps.
Photo: Aquarium du Québec Avec son parcours lumineux éclaté le long du sentier des mammifères marins, l’événement a quelque chose d’un brin surnaturel et hors du temps.

La tombée du jour a quelque chose de magique ces temps-ci à l’Aquarium du Québec. Il faut dire qu’à la veille de Noël, alors que les vacances se pointent enfin le bout du nez, le site vient tout juste de revêtir son éblouissant couvert lumineux dans le cadre du traditionnel Festilumières. Une occasion pour les familles de (re)découvrir ce lieu enchanteur de la Vieille Capitale.

Présenté sur le site de l’Aquarium du Québec, à un jet de pierre du fleuve Saint-Laurent où se dessinent les contours du pont de Québec, le Festilumières, avec son ambiance festive et ses multiples activités, a « tout pour plaire, tant aux tout-petits qu’aux plus grands qui les accompagnent », lance Noémie Lequin, conseillère aux communications.

« Chaque année, il y a quelque chose de magique qui se passe dans le temps des Fêtes chez nous. Avec les lumières, c’est un peu comme si on ajoutait une couche féerique à un décor qui a déjà de quoi faire rêver. »

Il faut dire qu’avec son parcours lumineux éclaté aux quatre coins du site, tout le long du sentier des mammifères marins, l’événement a quelque chose d’un brin surnaturel et d’un peu « hors du temps », ne serait-ce que parce qu’il donne accès aux installations extérieures de l’Aquarium à un moment de la journée — ou de la nuit, c’est selon — normalement hors de portée du public.

« Le Festilumières, c’est aussi une occasion unique dans l’année pour les visiteurs de voir les animaux dans les derniers moments de leur journée », expose la porte-parole, saisissant l’occasion pour rappeler que, plus qu’une simple mise en beauté des lieux, l’événement est aussi un moment pour vivre toutes sortes d’activités dans l’enceinte du parc aquatique. Les familles pourront donc également profiter de jeux gonflables, de glissades givrées et de la présence d’un chansonnier.

Photo: Stéphane Audet SEPAQ Les activités s’adressent aux plus grands comme aux tout-petits.

Le public est invité à circuler librement, au gré de ses envies, sur l’ensemble du site, s’arrêtant pour participer aux différents jeux proposés, mais aussi pour admirer les multiples installations lumineuses.

« On a voulu créer plusieurs ambiances, un peu à la manière de tableaux illuminés », souligne Noémie Lequin en spécifiant que, pour y arriver, l’équipe a utilisé près d’un demi-million d’ampoules. Ici, ce sont donc des animaux lumineux qui indiquent la voie à suivre, alors que, plus loin, c’est la musique qui dicte le rythme aux projections incandescentes. « C’est la première fois qu’on fait ça, souligne-t-elle. Ça devrait être assez impressionnant ! »

Festivités en trois temps

Autre nouveauté cette année, l’équipe derrière le festival a décidé d’éclater sa programmation en trois temps, histoire de la rattacher à différentes périodes de l’hiver. « Le parcours initial demeure le même, c’est certain, décrit Noémie Lequin. Mais on a voulu jouer avec l’ambiance et la trame sonore présentée. » Les activités offertes devraient, elles aussi, varier à mesure où on avancera dans la saison, de quoi convaincre peut-être quelques-uns de multiplier le nombre de visites au cours des prochains mois.

Sans surprise, c’est le temps des Fêtes qui lance le bal. Tous les soirs d’ici le 7 janvier, c’est dans une atmosphère festive, au son des chants de Noël, que les visiteurs pourront découvrir le site enchanteur. À noter que même le père Noël a reçu une invitation pour le réveillon : il sera donc de la partie, prêt à entendre les souhaits des tout-petits.

Une fois les derniers cantiques entonnés, ce sont les rythmes endiablés du Carnaval de Québec qui donneront le ton tous les samedis soir de janvier et de février.

Au programme : concours de sculptures de glace, chansons traditionnelles et visites surprises de Bonhomme. « Il y a même des brunchs carnavalesques au menu », promet la conseillère. De quoi mettre la table pour la semaine de relâche, qui — avec ses bouchées sucrées, en délicieux avant-goût du temps des sucres — viendra clore la saison en beauté.

Festilumières

Jusqu’au 10 mars 2019 à l’Aquarium du Québec, à Québec