Pour lutter contre les blues de l’hiver

Le Village d’hiver V est ouvert jusqu’au 25 mars. L’anneau de glace est réfrigéré, alors le patinage sera possible même quand le temps s’adoucira.
Photo: Benoît Legault Le Village d’hiver V est ouvert jusqu’au 25 mars. L’anneau de glace est réfrigéré, alors le patinage sera possible même quand le temps s’adoucira.

Le froid vous tenaille le corps et l’esprit. Vos amis semblent tous partir dans le Sud ou au ski avec leurs petits aux mines réjouies. Que faire vivre à vos enfants à Montréal ? Quels grands plaisirs et petits bonheurs y sont possibles en famille ou en couple une fois janvier arrivé ? N’ayez crainte, le Parc olympique et ses environs assurent une multitude d’expériences fortes.

Pour qui aime l’hiver, le Village V permet de patiner et de glisser à satiété. Son nouveau sentier réfrigéré et glacé est gratuit. L’ambiance est festive et le panorama est impressionnant, depuis l’esplanade Financière Sun Life (métro Pie-IX).

Les installations du Village d’hiver V sont bien pensées, avec des foyers au gaz pour se réchauffer, une cantine et une grande roulotte pour chausser ses patins ou en louer. (Location : de 16 h à 21 h les jeudis et vendredis et de 10 h à 21 h les samedis et dimanches. 8 $ pour la journée — ce sont de bons patins. Pas besoin de réserver, il y en a beaucoup.)

Biodôme

Pour qui haït l’hiver, ou qui en a juste eu assez cette année, le Biodôme permet de s’immerger dans son espace tropical torride à l’ombre de palmiers, au son d’oiseaux des îles, dans une humidité délicieusement suffocante.

Il y fait si chaud qu’on est heureux de retrouver la fraîcheur de l’espace Golfe du Saint-Laurent, le plus bel environnement du Biodôme. Et, avant de sortir, on se ré-acclimate à l’hiver en découvrant l’espace subpolaire du Biodôme, qui a été réaménagé ces dernières années.

S’il reste du temps, les enfants aiment bien jouer et dessiner dans l’espace jeux situé juste avant la sortie. À noter que les périodes où les animaux du Biodôme sont le plus actifs sont juste après l’ouverture et avant la fermeture, ce qui correspond aussi aux moments où il y a le moins de visiteurs.

Planétarium

L’entrée au Planétarium Rio Tinto Alcan est en fait gratuite. On y explore librement un espace à la fois sombre et lumineux qui explique ce qu’on sait de la création de l’Univers et de la recherche de la vie dans d’autres galaxies.

Les spectacles multimédias ne sont toutefois pas gratuits, et il vaut mieux réserver des places pour s’assurer de ne pas être déçu. Notez que des casiers de taille moyenne sont à la disposition des visiteurs pour 2 $, dans le corridor sous-terrain qui sépare le Planétarium et le Biodôme.

Tour du Stade olympique

Très populaire auprès des touristes, le funiculaire de la tour du Stade olympique coûte cher, mais il faut voir le panorama depuis son observatoire au moins une fois. Au sommet de la tour, on peut voir une expo sur les Jeux olympiques, dont le tarif comprend aussi une visite du stade.

Notez toutefois que la Tour de Montréal (son nom officiel) sera fermée pour l’entretien annuel du funiculaire du 8 janvier au 21 février.

Jardin botanique et Insectarium

La grande serre du Jardin botanique est également fermée jusqu’au 21 février. Comme le Biodôme, le Jardin botanique permet de sortir de l’hiver dans ses serres aux microclimats tropicaux et désertiques…

L’Insectarium (compris dans le tarif du Jardin botanique) assure aussi un dépaysement que les enfants apprécient au coeur de l’hiver.

Aréna Maurice-Richard

Si vous êtes chanceux, vous assisterez à un entraînement — c’est très impressionnant — de l’équipe nationale de patinage de vitesse sur courte piste. En effet, l’aréna Maurice-Richard (métro Viau) et sa patinoire aux dimensions olympiques hébergent notre prestigieuse équipe nationale.

Ce magnifique amphithéâtre présente aussi une petite exposition d’objets liés au hockeyeur Maurice Richard.

Musée Dufresne-Nincheri

Dans un ordre d’idées complètement différent, le musée du Château Dufresne propose des expositions exaltantes sur le patrimoine, l’art et l’architecture prisée par la bourgeoisie commerciale canadienne-française au début du XXe siècle. Ce ne sont pas les expositions qui manquent à Montréal sur la bourgeoisie d’origine britannique, mais ce château des frères Dufresne est une visite essentielle à la compréhension de l’histoire du côté francophone.

HoMa

Un peu au sud du Parc olympique, l’ancien quartier ouvrier d’Hochelaga-Maisonneuve connaît une profonde transformation et il mérite une visite. Le marché Maisonneuve a pris du galon ces dernières années. Juste à côté, le monument La fermière est une importante statue d’Alfred Laliberté (1915) qui est très représentative des valeurs et du patrimoine canadien-français. Le reste d’HoMa est plein de surprises et de contrastes marqués. Le quartier bouge si vite qu’il faut le voir avant qu’il ne change encore plus d’identité.

Restaurant Miami

Tant d’activités et de découvertes creusent l’appétit. Petits et grands auront de quoi se mettre sous la dent au remarquable restaurant Miami Deli (3090, Sherbrooke Est, un peu à l’ouest du Parc olympique). Ce diner est bien connu pour ses palmiers artificiels et ses gros poissons caribéens naturalisés qui ornent les murs colorés.

Le Miami est un de ces endroits tropicaux rigolos qui permettent de faire un pied de nez amusé à cet hiver vilain et mesquin.