Leylah Fernandez vaincue à Toronto

Leylah Fernandez lors de son match contre Beatriz Haddad Maia à l’Omnium Banque Nationale à Toronto.
Chris Young La Presse canadienne Leylah Fernandez lors de son match contre Beatriz Haddad Maia à l’Omnium Banque Nationale à Toronto.

La Québécoise Leylah Fernandez a été vaincue au deuxième tour à l’Omnium Banque Nationale, à Toronto.

La Brésilienne Beatriz Haddad Maia, 24e au monde, a surpris la 13e tête de série au compte de 7-6 (4) et 6-1.

Maia a eu le dessus 4-2 pour les bris et 5-1 pour les as, l’emportant en 98 minutes.

La Brésilienne aura une lourde tâche au troisième tour, alors qu’elle va jouer contre la favorite, Iga Swiatek.

Fernandez disputait un premier tournoi après avoir raté deux mois à la suite d’une fracture au pied droit.

Le score a été 3-3 au bris d’impasse, après quoi Maia a pris le contrôle avec un coup gagnant, une faute directe de sa rivale et un smash, dans cet ordre. Maia a filé vers la victoire après avoir mené 3-0 en deuxième manche.

Plus tard, en double, Fernandez et sa soeur Bianca ont perdu contre Alexa Guarachi et Andreja Klepac, 6-1 et 6-2. « Ce n’est pas facile de vivre deux défaites, a dit Leylah Fernandez. Je suis quand même heureuse d’avoir repris la compétition, d’avoir pu mettre à l’épreuve le pied et [tout] le corps. Physiquement, je me sens très bien. »

Dernier match au Canada pour Serena Williams

 

La légendaire Serena Williams a baissé pavillon contre la Suissesse Belinda Bencic 6-2, 6-4 au deuxième tour. Williams, qui aura 41 ans en septembre, a annoncé mardi son intention de prendre sa retraite à la fin de la saison. Elle a reçu trois ovations avant le duel contre Bencic, qui s’est déroulé à guichets fermés. Les 12 500 partisans canadiens ont largement favorisé Williams.

Bencic, 12e tête de série, a dit après la rencontre qu’elle a toujours été honorée de jouer contre Williams et que la soirée de mercredi appartient entièrement à l’Américaine.

Championne de 23 tournois de prestige, Williams en est à sa dernière présence à l’événement canadien. Elle devrait mettre fin à sa carrière après les Internationaux des États-Unis, qui commenceront le 29 août.

Au moment où ces lignes étaient écrites, l’Ontarienne Bianca Andreescu concluait le programme de la soirée mercredi en affrontant Alizé Cornet.

L’Italienne Camila Giorgi a poursuivi la défense de son titre en battant la Belge Elise Mertens 6-3, 7-5, au deuxième tour.

Giorgi, qui a triomphé à Montréal en 2021, a eu besoin de 92 minutes pour vaincre sa rivale classée 37e au monde.

Mertens a fait preuve d’opportunisme, profitant de chacune des trois balles de bris qu’elle a obtenues. Elle a toutefois été victime de cinq bris de service au cours de la rencontre.

Classée 29e au monde, Giorgi affrontera au prochain tour Jessica Pegula, tombeuse d’une compatriote américaine, Asia Muhammad.

Swiatek n’a fait qu’une bouchée de l’Australienne Ajla Tomljanovic. La Polonaise s’est imposée 6-1, 6-2 en 64 minutes.

L’Estonienne Anett Kontaveit, deuxième tête de série, s’est vue écartée 6-4 et 6-4 par Jill Teichmann, 21e au monde.

La prochaine rivale de Teichmann sera Simona Halep, 15e tête d’affiche et gagnante de deux tournois majeurs.

C’est également la fin à Toronto pour Ons Jabeur, cinquième tête de série et finaliste à Wimbledon cette année. Elle s’est retirée alors que la Chinoise Qinwen Zheng menait 6-1 et 2-1.

L’Américaine Coco Gauff a peiné pendant 2 heures et 49 minutes avant de venir à bout de la Kazakhe Elena Rybakina 6-4,6-7 (8), 7-6 (3).

Les deux joueuses ont multiplié les puissantes frappes, mais Rybakina a été handicapée en fin de compte par un faible taux de premiers services en jeu de 45,5 %.

Finaliste l’an dernier, la Tchèque Karolina Pliskova, 14e tête de série, a eu raison de l’Américaine Amanda Anisimova 6-1,6-1.

À voir en vidéo