Une 10e position qui se prend bien pour Lance Stroll

Après une absence de deux ans en raison de la pandémie, Stroll a particulièrement apprécié l’accueil des amateurs.
Photo: Dan Mullan Getty Images via Agence France-Presse Après une absence de deux ans en raison de la pandémie, Stroll a particulièrement apprécié l’accueil des amateurs.

Lance Stroll avait retrouvé le sourire, dimanche, après avoir décroché la 10e position au Grand Prix du Canada. Ce n’est pas le Pérou, mais après avoir été incapable d’engranger des points à ses trois courses précédentes, c’est un soulagement.

Et c’est encore plus satisfaisant, parce qu’il obtient ce résultat devant les siens. Il a maintenant terminé dans les points lors de trois de ses quatre courses disputées sur le circuit Gilles-Villeneuve.

« Ça se prend bien, a-t-il d’ailleurs reconnu, lui qui a pris le départ de la 17e place sur la grille. Les choses sont certainement plus difficiles cette année, mais je suis content d’avoir eu une course réussie aujourd’hui. »

« Nous avions une excellente stratégie en décidant de rouler le plus longtemps possible avec le premier train de pneus pour faire un seul arrêt. »

Avant son seul arrêt, Stroll a résisté pendant plusieurs tours à trois voitures qui roulaient juste derrière — Yuki Tsunoda (AlphaTauri), Zhou Guanyu (Alfa Romeo) et Daniel Ricciardo (McLaren). Puis, lors de son retour en piste après avoir changé de pneus, il s’est permis de doubler Ricciardo pour la 10e place.

« Ce dépassement sur Daniel était un bonus, j’avais des pneus plus frais. »

Il n’empêche que Stroll éprouve encore des difficultés à s’adapter à la voiture de cette année.

« C’était un peu mieux aujourd’hui. Mais nous devons continuer à travailler pour que je sois plus à l’aise dans la voiture. C’est la voiture la plus difficile que j’ai jamais conduite dans ma carrière. »

« La voiture a encore des comportements qui me surprennent. Il reste du travail pour être plus en confiance comme lors des deux dernières années. »

Après une absence de deux ans en raison de la pandémie, Stroll a particulièrement apprécié l’accueil des amateurs. « Un grand merci à tous les fans pour m’avoir réservé un accueil aussi fantastique tout le week-end. C’est incroyable de courir à la maison après une si longue absence. »

Vettel frustré

 

Son coéquipier Sebastian Vettel a connu une journée frustrante, se contentant de la 12e place.

« Ce n’était tout simplement pas ma journée. Nous avons adopté la stratégie de faire un arrêt tôt dans la course, mais les voitures de sécurité virtuelles sont arrivées au mauvais moment. Cela a vraiment compromis ma course. »

« À la fin, j’étais sur de très vieux pneus et j’ai essayé de m’accrocher, mais ça n’a pas marché. Lance était sur des pneus plus frais, et l’équipe m’a demandé de le laisser passer pour attaquer Daniel, ce que j’ai été content de faire. »

Le directeur de l’équipe Aston Martin, Mike Krack, a pour sa part salué le travail méthodique de ses deux pilotes.

À voir en vidéo