L’Avalanche lessive le Lightning 7-0

L’Avalanche du Colorado a dominé le Lightning d’un bout à l’autre et il a signé une écrasante victoire de 7-0 lors du deuxième match de la finale de la Coupe Stanley.
Photo: John Locher Associated Press L’Avalanche du Colorado a dominé le Lightning d’un bout à l’autre et il a signé une écrasante victoire de 7-0 lors du deuxième match de la finale de la Coupe Stanley.

Comme le veut un des bons clichés du hockey, que ce soit par un but ou par sept buts, une défaite reste une défaite. Le Lightning de Tampa Bay espérera toutefois que celle de samedi soir ne laissera pas de traces.

L’Avalanche du Colorado a dominé le Lightning d’un bout à l’autre et il a signé une écrasante victoire de 7-0 lors du deuxième match de la finale de la Coupe Stanley.

L’Avalanche quitte donc l’électrisante ambiance au Ball Arena avec une avance de 2-0 dans la finale. Elle avait triomphé en prolongation lors du premier affrontement.

« Ils jouent à un niveau d’excellence en ce moment — on doit leur donner le crédit. Nous ? Non », a déclaré l’entraîneur-chef du Lightning, Jon Cooper. « Ce sont deux bonnes équipes. Ils jouent tout simplement à un niveau vraiment plus élevé que nous. »

Pour le Lightning, il s’agit maintenant de répéter ce qu’il a accompli lors du tour précédent, lorsqu’il a signé quatre victoires consécutives après être revenu à domicile avec un retard de 2-0 contre les Rangers de New York.

La troisième partie de la finale aura lieu à l’Amalie Arena de Tampa, lundi soir.

Cale Makar et Valeri Nichushkin ont tous les deux fait bouger les cordages à deux reprises pour mener l’attaque de l’Avalanche, qui en a donné plein les bras à son rival dès les premiers coups de patin de la soirée. Andre Burakovsky a récolté un but et une aide alors que Darren Helm et Josh Manson ont ajouté un but chacun.

« Nous avons joué un assez bon match, a noté Helm. Nous avons âprement disputé les 60 minutes de jeu. »

Mikko Rantanen s’est fait complice de trois filets des siens tandis qu’Alex Newhook et Andrew Cogliano ont tous deux participé à deux buts de l’Avalanche. Darcy Kuemper n’a eu besoin que de 16 arrêts pour enregistrer son premier jeu blanc des séries.

« Il a été un mur », a lancé Manson à propos de son gardien de but. « Il a été exactement ce qu’on attend de lui. »

Même s’il a accordé sept buts en 30 lancers, Andrei Vasilevskiy a sauvé les meubles à plusieurs occasions pour le Lightning. Le gardien russe a fait face à plusieurs surnombres et plusieurs échappées, mais il n’a pu tout faire seul.

Domination complète

 

L’Avalanche a connu un début de match spectaculaire et elle a pris d’assaut le filet de Vasilevskiy. Cette intensité a forcé Ryan McDonagh à écoper une pénalité de rudesse qui a coûté cher.

La troupe du Colorado a tranquillement tissé sa toile en avantage numérique et Burakovsky a effectué une passe vive dans l’enclave. Bien installé, Nichushkin a redirigé la rondelle derrière le gardien du Lightning.

La vitesse et la pression de l’Avalanche ont causé des ennuis à ses adversaires quelques minutes plus tard. Nichushkin et Gabriel Landeskog ont bourdonné près du filet et le tir du Suédois a été dévié hors de la surface de jeu par Erik Cernak. Quelques instants plus tard, Rantanen a servi une tasse de café à Jan Rutta, mais son lancer du revers a touché l’épaule gauche de Vasilevskiy.

Ce ne fut que partie remise pour l’équipe locale, qui a profité d’une mauvaise pression offensive de McDonagh pour doubler son avance. Andrew Cogliano a amorcé un surnombre en poussant le disque à Manson et le défenseur a trompé la vigilance de Vasilevskiy grâce à un tir des poignets sous le bloqueur.

« Nous sommes sortis avec un but », a précisé Cogliano, qui était de retour au jeu après avoir raté le match no 1 en raison d’une blessure à un doigt de la main droite. « Nous avons notre plan de match, nous avons patiné dès la mise en jeu initiale et n’avons pas ralenti. »

Les choses ne se sont pas améliorées pour les visiteurs, qui ont vu Burakovsky enfiler l’aiguille à 13:52. Le héros du premier match de la finale a glissé la rondelle à Rantanen avant de marquer sur le retour de lancer du Finlandais.

La domination de l’Avalanche s’est poursuivie au deuxième engagement et les favoris de la foule ont ajouté deux buts au tableau indicateur.

Après s’être emparé d’une rondelle libre derrière le filet, l’attaquant du Lightning Ondrej Palat a fait cadeau de l’objet à Rantanen. Ce dernier a rapidement repéré Nichushkin au milieu des cercles et le Russe a fait bouger les cordages pour une deuxième fois dans le match.

Les contre-attaques de l’Avalanche avaient donné du fil à retordre au Lightning en première période et c’est de cette façon que les hommes de Jared Bednar ont pu prendre les devants 5-0. Logan O’Connor a bloqué une passe de Ross Colton et Helm a utilisé sa vitesse pour s’amener en zone ennemie. Son tir vif a surpris Vasilevskiy par-dessus la mitaine.

Même l’unité de désavantage numérique de l’Avalanche s’est mise de la partie, dès la troisième minute du dernier tiers. Makar a saisi le disque dans son territoire et il a créé une montée à deux contre un qu’il a lui-même terminée grâce à un puissant tir sous le bloqueur de Vasilevskiy.

L’avantage numérique a mis la touche finale à une performance pratiquement sans bavure de l’Avalanche lorsque Makar a trouvé le fond du filet à la suite d’un bel échange à trois.

À voir en vidéo