Défaite crève-coeur de 1-0 du CF Montréal

Le milieu de terrain du CF Montréal Joaquín Torres (10) affronte l'attaquant du Austin FC Jon Gallagher (17) lors de la première mi-temps de la MLS à Montréal.
Photo: Peter McCabe La Presse canadienne Le milieu de terrain du CF Montréal Joaquín Torres (10) affronte l'attaquant du Austin FC Jon Gallagher (17) lors de la première mi-temps de la MLS à Montréal.

Pour une deuxième fois cette saison, le CF Montréal a pu profiter d’un avantage d’un joueur sur le terrain pendant une période significative. Pour la deuxième fois cette saison, il a été incapable d’en profiter et de récolter le maximum de points possible.

Maximiliano Urruti a salué son retour au stade Saputo en marquant son cinquième but de la saison en deuxième demie et le Austin FC a infligé un revers crève-coeur de 1-0 au CF Montréal samedi soir.

 

Urruti, qui a porté l’uniforme de l’Impact de Montréal en 2019 et en 2020, a trouvé le fond du filet à la 67e minute, au moment où son équipe évoluait à 10 contre 11 depuis la dernière minute de la première demie.

Puis, malgré l’entrée sur le terrain d’Ismaël Koné au début de la deuxième demie, et celles de Romell Quioto, d’Ahmed Hamdi et d’Alistair Johnston à la 72e minute, le CF Montréal (7-6-2 - 23 points) a été incapable d’obtenir le filet égalisateur.

Ce dénouement n’est pas sans rappeler le match du 19 mars dernier à Atlanta, où le CF Montréal avait concédé deux buts à 11 contre 10 pour finalement devoir se contenter d’un match nul de 3-3.

« C’est sûr qu’on aurait pu créer plus de chances (à 11 contre 10), mais je suis toujours honnête avec vous, ce n’est pas tout le temps facile de jouer contre une équipe qui joue à 10 parce que même si c’est un peu paradoxal ce que je vais dire, c’est le fait qu’elle décuple ses forces mentalement », a expliqué l’entraîneur-chef du CFM, Wilfried Nancy.

« Maintenant, contre une équipe qui joue à 10, on doit mettre encore un peu plus de vitesse, on doit mettre un peu plus de folie dans le jeu. On a eu un peu de manque de précision, de liant, dans le dernier tiers », a-t-il aussi analysé.

Comme prévu, le CF Montréal a joué ce match en l’absence des milieux de terrain Djordje Mihailovic (cheville gauche) et Lassi Lappalainen ainsi que du défenseur Kamal Miller (jambe droite).

Or, après la rencontre, Nancy a annoncé que Mihailovic s’était blessé à un genou lors d’un entraînement mercredi.

« C’est rien de grave mais ça retarde. Il devait être sur le banc aujourd’hui. Ça ne va pas être long, mais il sera quand même absent pendant quelques semaines.

[…]

«Dans son malheur, même lui il est content parce que ç’aurait pu être beaucoup plus grave. Mais finalement, j’espère dans les quatre prochaines semaines qu’il sera de retour avec nous », a ajouté Nancy.

Le CF Montréal bifurquera en mode Championnat canadien mercredi alors qu’il disputera le match de demi-finale contre son grand rival du Toronto FC, au BMO Field. Trois jours plus tard, la formation montréalaise sera de retour en mode MLS, et devant ses partisans, pour se mesurer au Charlotte FC.

Les gardiens peu sollicités

 

Avant la rencontre de samedi, le CF Montréal et Austin FC se partageaient le deuxième rang au chapitre des buts marqués (28) dans la MLS. Résultat : les joueurs des deux équipes sont rentrés au vestiaire après 45 minutes de jeu avec un score de 0-0.

Non seulement les deux formations n’ont pas trouvé le fond du filet pendant la première demie, elles n’ont obtenu que six tirs (quatre par le CF Montréal) vers le filet adverse, et un seul cadré.

Ce tir cadré est venu de Kei Kamara à la 28e minute, de l’embouchure du filet de Brad Stuver, mais le gardien du Austin FC a réussi à empêcher le ballon à franchir la ligne des buts.

En fait, le moment marquant de la demie est survenu à la 44e minute lorsque le milieu de terrain Daniel Pereira a reçu son deuxième carton jaune du match, après avoir fait tomber Mathieu Choinière en zone montréalaise.

Avec sa supériorité numérique pour entamer la deuxième mi-temps, le CF Montréal s’est donné une première chance en or d’ouvrir la marque à la 53e minute lorsque Zachary Brault-Guillard a effectué un centre vers Kamara, qui s’est retrouvé seul devant Stuver.

Mais alors qu’un peu tout le monde dans le stade pensait que la formation montréalaise venait d’inscrire le premier but du match, le portier d’Austin FC a plutôt réalisé un arrêt spectaculaire en plongeant à sa droite.

On ne sait trop à quel point cet arrêt de Stuver a pu inspirer sa troupe, mais toujours est-il que le Austin FC a soudainement sorti les griffes.

À la 58e minute, Diego Fagundez a battu Sebastian Breza d’un puissant tir qui a toutefois frappé la tige verticale à la gauche.

Puis, moins de 10 minutes plus tard, Urruti semait la consternation dans le stade Saputo en lobant légèrement le ballon au-dessus de Breza, qui était sorti de quelques mètres de son filet, après un centre de Jon Gallagher.

 

« Je ne sais pas si ç’a été un point tournant, mais en tout cas ce qui s’est passé, c’est que ça été un point tournant pour nous dans le sens que si on met cette occasion-là — Kei le sait, c’est le premier déçu. Il sait qu’il doit mieux faire sur ça même s’il peut être surpris du ballon parce que le joueur fait une erreur technique, mais il sait qu’il doit mettre ce but-là. »

« Ce que j’aurais aimé voir un peu mieux de mon équipe ce soir, a enchaîné l’entraîneur-chef, c’est créer un peu plus de décalage, de vitesse, attaquer encore un peu plus la boîte. Sur le but qu’on a pris, on doit mieux faire sur la façon dont on a défendu. »

À voir en vidéo