Le relais canadien obtient finalement l’argent… aux Jeux de Tokyo

Andre De Grasse (à droite) au relais 4 x 100m de Tokyo
Nathan Denette Archives La Presse canadienne Andre De Grasse (à droite) au relais 4 x 100m de Tokyo

Le relais canadien du 4 x 100 mètres aux Jeux olympiques de Tokyo l’été dernier a été promu sur la deuxième marche du podium à la suite de la disqualification de l’équipe britannique pour cause de dopage.

Le quatuor composé d’Aaron Brown, de Jerome Blake, de Brendon Rodney et d’Andre De Grasse avait remporté la médaille de bronze, à deux dixièmes de seconde des Italiens, médaillés d’or.

La Chine, quatrième à l’issue de la course, hérite pour sa part de la médaille de bronze.

L’équipe britannique a été déchue de sa médaille d’argent, vendredi, lorsque le Tribunal arbitral du sport (TAS) a confirmé la violation des règles de dopage par C.J. Ujah.

L’échantillon d’Ujah prélevé au Japon en août contenait les substances interdites, l’ostarine et S-23, qui sont des modulateurs sélectifs des récepteurs aux androgènes (SARM) et aident au développement musculaire.

Ujah n’a pas contesté la violation des règles antidopage, mais le TAS a révélé qu’il prétendait qu’il ne s’était pas dopé sciemment ou intentionnellement et que « la source des substances interdites aurait pu être l’ingestion d’un supplément contaminé. »

Cet argument n’a pas été retenu.

À voir en vidéo