Le Lightning renverse le Canadien 3-2

Palat a jeté une douche froide sur les spectateurs en battant à son tour Allen avec 38 secondes à écouler au cadran, au terme d’une attaque à deux contre un.
Photo: Paul Chiasson La Presse canadienne Palat a jeté une douche froide sur les spectateurs en battant à son tour Allen avec 38 secondes à écouler au cadran, au terme d’une attaque à deux contre un.

Il n’y a vraiment rien qui fonctionne cette saison pour le Canadien, qui semble incapable de s’offrir quoi que ce soit de positif.

Corey Perry et Ondrej Palat ont marqué tard en troisième période et le Lightning de Tampa Bay a renversé la formation montréalaise pour s’imposer par le pointage de 3-2, mardi soir au Centre Bell.

Le Canadien semblait en contrôle jusque-là, ayant limité les occasions de marquer des visiteurs malgré un effectif réduit.

« C’est frustrant parce que nous méritions mieux, c’est certain, a insisté l’entraîneur-chef du Canadien, Dominique Ducharme. Deux jeux à la fin… Ils ont profité des chances qu’ils ont eues.

« Je pense qu’avec la rondelle, nous avons créé de bonnes chances. Sans la rondelle, nous étions à la bonne place pendant la majorité de la soirée, a ajouté Ducharme en soulignant les aspects positifs de la rencontre. Nous voulions bien jouer en bloc de cinq. C’est ce que nous avons fait pendant la majorité de la soirée. »

Seulement cinq joueurs du Canadien en uniforme mardi l’étaient également le 7 juillet dernier, quand le Lightning avait remporté le cinquième match de la finale de la Coupe Stanley pour défendre son titre.

De plus, le Tricolore comptait 10 joueurs à l’écart pour différentes raisons, mardi, dont les attaquants Joel Armia et Tyler Toffoli, qui se sont ajoutés à la longue liste de blessés au cours des derniers jours.

« Nous avons beaucoup de joueurs qui se retrouvent avec une opportunité de jouer dans un rôle différent ou une chance de jouer avec l’équipe, a noté Ducharme. Tout le monde a poussé pour avoir du succès.

« Autant les joueurs individuellement veulent montrer qu’ils peuvent tenir leur bout dans cette ligue-là, autant collectivement, ensemble, nous avons quand même été assez solides. »

Le Lightning ne comptait pas non plus sur une formation en parfaite santé, étant privé notamment des attaquants étoiles Brayden Point et Nikita Kucherov.

Nick Suzuki a inscrit un but et une aide, tandis que Mike Hoffman a aussi touché la cible pour le Canadien (6-18-3), qui a encaissé un quatrième revers de suite (0-3-1). Jake Allen a stoppé 24 tirs.

Pat Maroon a inscrit l’autre but du Lightning (16-5-4), qui a remporté un quatrième match d’affilée. Andrei Vasilevskiy a repoussé 21 tirs.

L’attaquant Laurent Dauphin et le défenseur Kale Clague, obtenu des Kings de Los Angeles par le biais du ballottage, samedi, disputaient un premier match dans l’uniforme du Bleu-blanc-rouge. L’attaquant Cédric Paquette était également de la formation du Tricolore.

L’attaquant du Canadien Christian Dvorak a quitté la rencontre en deuxième période et pourrait donc lui aussi prendre la direction de l’infirmerie. Il s’est blessé au bas du corps et Ducharme a indiqué qu’il subira des examens plus approfondis mercredi.

Le Canadien jouera son prochain match jeudi, quand il accueillera les Blackhawks de Chicago.

Parfait pendant 57 minutes

Le Canadien a connu un bon début de match, mais le Lightning a profité d’une gaffe de Clague pour ouvrir le pointage après 10:31 de jeu. Clague a raté une passe à partir de l’arrière de son filet et Maroon a facilement surpris Allen.

Le gardien du Tricolore s’est racheté un peu plus tard, jouant toutefois un peu de chance. Il a réussi des arrêts avec le manche de son bâton aux dépens de Perry et Palat.

Le Canadien a contrôlé le jeu au retour de l’entracte et il en a profité pour prendre les devants 2-1.

Suzuki a d’abord complété une belle montée en compagnie de Jonathan Drouin et David Savard, à 4:20. Hoffman a ensuite fait mouche à 7:08, immédiatement après que Suzuki eut remporté une mise en jeu en zone offensive.

Le Lightning a repris du poil de la bête tard en deuxième période et Allen a dû être vigilant.

Allen a d’abord sauvé la peau de Ben Chiarot, qui venait de se faire déculotter par Perry. Le gardien du Tricolore a ensuite réussi un arrêt de la jambière gauche sur un tir sur réception à bout portant de Pierre-Édouard Bellemare.

La troisième période a été l’affaire d’Allen. Le gardien du Canadien a été habile pour frustrer Alex Killorn à deux reprises lors d’un échange rapide avec Gabriel Fortier.

Allen a également été alerte à la fin d’un avantage numérique du Lightning, se dressant devant Victor Hedman, qui fonçait au filet. Hedman s’était buté au poteau quelques instants plus tôt.

Entre-temps, Artturi Lehkonen avait gaspillé une occasion d’offrir un coussin plus confortable au Tricolore, voyant son tir effleurer Vasilevskiy lors d’une échappée.

Jonathan Drouin a tout juste été incapable de recevoir une longue passe qui lui aurait permis de filer vers un filet désert et le Lightning a finalement fait payer le Canadien pour son manque d’opportunisme.

Perry a renvoyé tout le monde à la case départ avec 2:09 à faire. Il a joué de chance quand une remise de Steven Stamkos a dévié contre sa jambe droite avant d’aboutir dans l’ouverture. Puis Palat a jeté une douche froide sur les spectateurs en battant à son tour Allen avec 38 secondes à écouler au cadran, au terme d’une attaque à deux contre un.

Échos de vestiaire

David Savard s’en voulait d’avoir été pris au piège en zone offensive, ce qui a mené au deux contre un fatal tard en troisième période.

« J’essayais de garder la rondelle dans leur territoire pour maintenir la pression. Il ne restait pas beaucoup de temps. Il (Anthony Cirelli) m’a frappé et je suis resté pris (en zone offensive). Ç’a donné un deux contre un. C’est dommage. Ça nous coûte la partie. Si j’avais à le refaire, je prendrais une décision différente. »

Avant la rencontre, Savard avait reçu sa bague de champion de la coupe Stanley, lui qui a soulevé le précieux trophée avec le Lightning l’été dernier.

« C’était extrêmement spécial de revoir tout le monde et de pouvoir boucler la boucle, fermer ce chapitre. C’était amusant de finalement la voir et pouvoir la mettre. C’est spécial. Je vais garder de beaux souvenirs du moment. »

Laurent Dauphin cachait mal sa frustration après la rencontre.

« C’est décevant. Nous méritions mieux. Nous étions à deux pouces d’une échappée de Jo (Drouin) et d’un but dans un filet désert, puis nous perdons finalement 3-2 en temps réglementaire. C’est certain que c’est décevant. »

Nick Suzuki admet qu’une victoire face au Lightning aurait fait grand bien au moral du Canadien.

« Ils nous ont battus en finale la saison dernière et nous voulions nous venger ce soir. Nous avons fait du bon travail tout au long du match en désavantage numérique et à cinq contre cinq. Nous avons généré des occasions. […] À la fin, deux jeux nous ont coûté le match. C’est le genre de malchance qui nous fait mal depuis le début de la saison. »

À voir en vidéo