Ivanie Blondin décroche une 2e médaille d’or et Laurent Dubreuil obtient le bronze

Ivanie Blondin (à droite) est demeurée dans le peloton tout au long de la course et a devancé de justesse la Néerlandaise Marijke Groenewood (à droite).
Photo: Rick Bowmer Associated Press Ivanie Blondin (à droite) est demeurée dans le peloton tout au long de la course et a devancé de justesse la Néerlandaise Marijke Groenewood (à droite).

Ivanie Blondin a décroché une deuxième médaille d’or ce week-end et Laurent Dubreuil a remporté une deuxième médaille de bronze à la Coupe du monde de patinage de vitesse de longue piste, à Salt Lake City, dimanche.

Ivanie Blondin, d’Ottawa, a remporté l’épreuve du départ de masse féminin. Blondin est demeurée dans le peloton tout au long de la course et a devancé de justesse la Néerlandaise Marijke Groenewood.

« Je suis vraiment confiante de ma forme en ce moment et ça se voit sur la glace », a indiqué l’athlète d’Ottawa lors d’une conférence de presse dimanche soir.

La Norvégienne Sofie Karoline Haugen a terminé troisième.

La veille, Blondin avait remporté la poursuite féminine par équipe avec ses coéquipières Isabelle Weidemann et Valérie Maltais.

« On est vraiment forte en ce moment et je suis très excité pour les jeux », a mentionné Blondin à propos des Jeux olympiques d’hiver qui débuteront dans deux mois.

Laurent Dubreuil, de Lévis, a enregistré un chrono de 34,053 secondes à l’épreuve du 500m masculin. Il a concédé seulement 56 millièmes de seconde au temps du vainqueur, le Japonais Wataru Morishige, et cinq centièmes de seconde à celui du Russe Artem Arefyev.

Il s’agissait de sa deuxième médaille de bronze sur 500 m ce week-end à Salt Lake City, et de sa sixième sur cette distance jusqu’ici cette saison en Coupe du monde — il avait grimpé sur le podium en deux occasions à Tomaszow Mazowiecki, en Pologne, et à Stavanger, en Norvège.

Quelques semaines avant de s’envoler pour Pékin, Dubreuil semble être en plein contrôle de ses moyens.

« Ce qui me fait le plus plaisir, c’est ma capacité à faire une bonne course à chaque fois et même si je fais de petites erreurs, je suis capable d’être très compétitif et gagner des médailles », a souligné le patineur en conférence de presse.

« C’était une super bonne course, je suis super content du résultat », a-t-il ajouté.

Les États-Unis ont établi un record du monde en remportant la poursuite par équipe masculine et les Pays-Bas ont remporté l’or, l’argent et le bronze au 1000 mètres masculin.

Plus tôt dans la journée, au 1500 m féminin, les Japonaises Miho Takagi et Ayano Sato ont réussi le doublé, devant la Néerlandaise Antoinette de Jong.

Ivanie Blondin a été la meilleure patineuse canadienne en vertu de sa 13e place. Ses compatriotes Isabelle Weidemann, d’Ottawa, et Valérie Maltais, de La Malbaie, ont fini 15e et 20e, dans l’ordre.

À voir en vidéo