Le Canadien trébuche, s’incline 6-3 devant Alex Ovechkin et les Capitals

Evgeny Kuznetsov a noirci la feuille de pointage pour les Capitals.
Photo: Nick Wass La Presse canadienne Evgeny Kuznetsov a noirci la feuille de pointage pour les Capitals.

Les bons joueurs trouvent toujours une manière de tirer leur épingle du jeu, et c’est exactement ce qu’est parvenu à faire Alex Ovechkin sans trouver le fond du filet mercredi soir contre le Canadien de Montréal.

Le joueur étoile a récolté trois passes dans la victoire de 6-3 des Capitals de Washington, lui permettant ainsi de rejoindre Guy Lafleur au 27e rang des marqueurs dans l’histoire de la LNH avec 1353 points en carrière.

Nic Dowd, John Carlson, Michael Sgarbossa, Evgeny Kuznetsov, Tom Wilson et Dmitry Orlov ont tous noirci la feuille de pointage pour les Capitals (12-3-5), qui ont enregistré une troisième victoire de suite.

Jake Evans, Cole Caufield et Artturi Lehkonen ont touché la cible pour le Canadien (5-14-2), qui tentait — encore — de signer une deuxième victoire d’affilée pour la première fois de la campagne. De plus, c’était déjà la neuvième fois cette saison que le Bleu-blanc-rouge concédait cinq buts ou plus à l’adversaire dans un match.

Après la rencontre, l’entraîneur-chef Dominique Ducharme n’a pas mâché ses mots envers l’effort déployé par ses ouailles.

« Ce soir, grosso modo, on avait une ligne qui performait bien. Dans la situation dans laquelle on se trouve, nous formons une équipe qui a besoin que les 20 gars en uniforme connaissent une bonne soirée. On ne peut avoir la moitié qui est bonne ou correcte, et l’autre moitié qui ne connaît pas un bon match. On n’aura jamais de succès comme ça », a-t-il déclaré après la rencontre.

Jake Allen, de retour devant le filet pour la première fois depuis qu’il a subi une commotion cérébrale le 13 novembre contre les Red Wings de Detroit, a paru rouillé par moments et il a terminé sa soirée de travail avec 28 arrêts.

Son vis-à-vis, Ilya Samsonov, a été fidèle à lui-même en repoussant 25 des 28 tirs dirigés vers sa cage.

Les choses ont bien mal commencé pour les hommes de Ducharme. Il n’y avait pas encore cinq minutes d’écoulées au cadran que déjà le Tricolore tirait de l’arrière.

Dowd a ouvert la marque à 3:34 du premier tiers après avoir facilement débordé Jeff Petry sur le flanc droit, avant de contourner le filet d’Allen et de le battre de vitesse au deuxième poteau.

Carlson a ensuite doublé l’avance des siens à 9:43, puis Sgarbossa a creusé l’écart à 3-0 avec un peu plus de cinq minutes à jouer à la période.

« Après ces deux buts rapides là, ç’a été long. On ne peut pas attendre de retourner au vestiaire, de se parler, et de retourner sur la patinoire, gonflés à bloc. Il faut être capable de le faire dans le feu de l’action. C’est une couple d’actions, une couple de jeux qui peuvent nous redonner un certain rythme, et qu’on n’arrive pas à faire. Il faut être meilleurs de ce côté-là, c’est certain », a noté Ducharme.

Mince consolation, Evans a profité d’un revirement de Carlson profondément dans son territoire pour récupérer une rondelle libre dans l’enclave et surprendre Samsonov, avec 1:14 à jouer au premier tiers. C’était alors 3-1 en faveur des locaux.

Les deux équipes ont ensuite échangé un but chacune au deuxième vingt.

Après le filet de Kuznetsov à 9:05, Caufield a mis un terme à sa disette offensive en frappant une rondelle au vol tout juste derrière la ligne rouge du filet des Caps, malgré l’intervention in extremis de Samsonov.

Le filet a été accordé après une reprise vidéo, confirmant ainsi le premier but du no 22 dans la LNH depuis le fameux match du 24 juin dernier contre les Golden Knights de Vegas.

Wilson, puis Orlov, ont cependant cloué le cercueil du Tricolore en faisant vibrer les cordages tôt au troisième engagement. Lehkonen a complété le pointage en déjouant Samsonov d’un tir précis en échappée, avec 2:25 à jouer au match.

Dans la victoire, les Caps ont perdu les services du défenseur Justin Schultz, blessé au haut du corps.

Le Canadien poursuivra son voyage vendredi soir, en rendant visite aux Sabres à Buffalo.

Échos de vestiaire

Brendan Gallagher a terminé la rencontre avec une mention d’aide, mais le résultat du match lui a laissé un goût amer.

« Nous avons entamé ce voyage en étant dans de bonnes dispositions mentales. Mais nous avons été dominés. On ne peut se trouver des excuses. Nous n’avons pas suffisamment bien joué, et comme je l’ai déjà dit nous méritions ce qui nous est arrivé. »

Jake Evans était heureux d’avoir trouvé le fond du filet, mais il était loin d’être satisfait de son jeu en défensive.

« Notre trio est bâti de manière à compliquer la vie de l’adversaire. Et nous ne l’avons pas été souvent cette saison, et encore moins en première période ce soir, car nous n’étions pas assez intenses dans nos bagarres pour la possession de la rondelle. Je veux toujours contribuer offensivement, mais quand je suis sur la patinoire pour trois buts de l’autre équipe, je ne suis pas heureux de ma performance. »

Cole Caufield était bien content de s’inscrire à la marque pour la première fois cette saison, malgré l’issue de la rencontre.

« C’était bien. C’était bien d’obtenir ce premier but. J’ai aimé ma performance ce soir, mais la victoire est bien plus importante que mes statistiques personnelles. Mais il va falloir qu’on commence à gagner plus souvent. »

À voir en vidéo