Les Alouettes privés de Gagnon et de Cunningham face aux Argonauts

Le match de vendredi est d’une grande importance pour les Alouettes (5-4), qui tentent de rattraper les Argonauts (6-3) au sommet dans l’Est.
Photo: Cole Burston La Presse canadienne Le match de vendredi est d’une grande importance pour les Alouettes (5-4), qui tentent de rattraper les Argonauts (6-3) au sommet dans l’Est.

Les Alouettes de Montréal devront se passer des services du garde à gauche Philippe Gagnon et du receveur de passes B. J. Cunningham pour leur affrontement contre les Argonauts de Toronto, vendredi, au stade Percival-Molson.

L’entraîneur-chef, Khari Jones, a confirmé jeudi que les deux joueurs allaient rater cet affrontement dont l’enjeu est le premier rang de l’Association Est.

Gagnon, revenu au jeu la semaine dernière, est de nouveau blessé au bas d’une jambe. Il ratera donc la rencontre. Cunningham s’est quant à lui blessé à un doigt lors de la séance de mercredi. Jones ne pouvait dire si le receveur avait le doigt fracturé ou disloqué, mais a précisé qu’il était suffisamment mal en point pour rater la rencontre de vendredi.

En l’absence de Gagnon, David Foucault amorcera un deuxième match à la gauche du centre. Pour remplacer Cunningham, c’est Reggie White fils qui sera utilisé au sein du groupe de receveurs.

Dante Absher sera aussi de la partie, mais il sera principalement utilisé sur les retours de botté.

Lors du premier duel contre les Argonauts cette saison, les Alouettes avaient dominé avec plus de 500 verges de gains au total, mais les nombreuses pénalités avaient contribué à couler le club de football montréalais, qui s’était finalement incliné 30-27.

Le match de vendredi est d’une grande importance pour les Alouettes (5-4), qui tentent de rattraper les Argonauts (6-3) au sommet dans l’Est.

Afin de ravir la première place aux Argos, les Alouettes doivent l’emporter par un écart de plus de trois points. Il s’agit du dernier duel entre les deux équipes en 2021.

À voir en vidéo