Hamilton reprend le sommet du classement grâce à une 100e victoire en F1

Lewis Hamilton renforce une fois de plus sa marque dans l'histoire de la F1 en remportant sa 100e victoire. 
Photo: Alexander Nemedov Agence France Presse Lewis Hamilton renforce une fois de plus sa marque dans l'histoire de la F1 en remportant sa 100e victoire. 

Lewis Hamilton est devenu le premier pilote de la F1 à gagner 100 courses, dimanche en Russie, reprenant aussi la première place au classement des pilotes, au détriment de Max Verstappen.

Hamilton, de Mercedes, a glissé au septième rang lorsqu’il a été coincé au premier virage.

Il a comblé l’écart et a devancé Lando Norris pour la victoire quand le pilote McLaren a quitté le tracé sous la pluie en fin d’épreuve, après avoir gardé ses pneus lisses.

« J’ai dû attendre longtemps pour cette 100e victoire, a déclaré Hamilton, qui n’avait pas triomphé depuis juillet, à Silverstone. Je n’étais pas sûr d’y arriver. »

« C’est un moment magique, a poursuivi celui qui compte cinq victoires en 2021. Je ne pouvais seulement qu’imaginer en être là et avoir ces occasions de victoire aux côtés de gens si talentueux, à ce point-ci de ma carrière. »

En retard de cinq points au championnat en début de journée, l’Anglais a maintenant deux points de plus que Verstappen, de Red Bull. Ce dernier a fini deuxième après être parti dernier, dimanche. Carlos Sainz a quant à lui donné une troisième place à Ferrari.

Hamilton n’a pas connu un très bon départ, mais il a commencé à se replacer avec un habile dépassement à l’extérieur contre Fernando Alonso.

Cela rappelait leur saison comme coéquipiers alors que Hamilton était une recrue, en 2007.

Verstappen s’élançait dernier, puni en lien avec un changement de moteur, mais il avait Hamilton en vue à mi-chemin de la course.

La voiture de Hamilton a donné un meilleur rendement en seconde moitié de course, sur pneus durs. La poussée de Verstappen a semblé être freinée quand l’Alpine d’Alonso l’a rejoint, le reléguant à la septième place.

Une décision prise trop tard

Mais ensuite arriva la pluie. Verstappen a vite opté pour des pneus intermédiaires, en route vers un podium qui limite les dommages, dans sa quête d’un premier championnat des pilotes.

« Nous n’avons pas échappé trop de points, ce qui est très très bien », a dit Verstappen, à la radio de son équipe.

Daniel Ricciardo (McLaren), Valtteri Bottas (Mercedes) et Alonso ont fini du quatrième au sixième rang, devant Norris.

« S’il n’y avait pas eu de pluie, il aurait été difficile de dépasser Lando, a fait valoir Hamilton. Il avait un excellent rythme. »

Une victoire de Norris aurait valu un deuxième gain d’affilée à McLaren, après que Ricciardo s’est imposé en Italie.

Chez Aston Martin, le Québécois Lance Stroll a terminé 11e, un rang devant son coéquipier Sebastian Vettel. Sebastian Vettel partait septième et Stroll dixième.

« La décision a été prise un tour trop tard de se tourner vers les pneus intermédiaires, a déploré Lance Stroll. Ça nous a coûté beaucoup de points. »

« C’est encore plus décevant, car nous avons bien amorcé la course et avons atteint la quatrième place. La bataille était très plaisante dans les quelques premiers virages. Nous allons en tirer des leçons. »

D’ici à la fin de saison, une question en suspens est de savoir si Hamilton devra lui aussi accepter une sanction, s’il doit utiliser un nouveau moteur.

La prochaine course aura lieu le 10 octobre, en Turquie.

À voir en vidéo