Lauriane Genest remporte le bronze au keirin féminin en cyclisme sur piste à Tokyo

Jamais avant elle une cycliste canadienne n’était montée sur le podium de cette épreuve aux Jeux olympiques.
Photo: Peter Parks Agence France-Presse Jamais avant elle une cycliste canadienne n’était montée sur le podium de cette épreuve aux Jeux olympiques.

À ses tout premiers Jeux olympiques, la Québécoise Lauriane Genest a causé la surprise en remportant la médaille de bronze au keirin féminin en cyclisme sur piste.

L’athlète de 23 ans s’est détachée dans le peloton de tête lors du dernier tour de piste au Vélodrome d’Izu. Elle a complété l’épreuve à 0,148 de la première position.

« Je pense qu’aux Olympiques, tout le monde a sa chance, a mentionné Genest. Aujourd’hui, je suis restée bien concentrée ronde après ronde, une étape à la fois et ça a rapporté. Je suis vraiment heureuse. »

Jamais avant elle une cycliste canadienne n’était montée sur le podium de cette épreuve aux Jeux olympiques. Lori-Ann Muenzer est la seule autre Canadienne à avoir décroché une médaille à une épreuve individuelle en cyclisme sur piste, quand elle avait remporté l’or au sprint en 2004.

Il s’agissait de la 17e médaille du Canada à Tokyo et de la huitième de bronze. L’Unifolié, qui aura deux autres bonnes chances de médaille avant la fin de la journée — au décathlon — compte aussi quatre médailles d’or et cinq d’argent.

Benfeito éliminée en demi-finale

Avec cette célébration est aussi venue une déception, jeudi à Tokyo, quand la plongeuse Meaghan Benfeito a vu son parcours au 10 mètres individuel prendre fin en demi-finale.

Ce n’était certainement pas le résultat escompté pour la Lavalloise de 32 ans qui participait à ses derniers Jeux olympiques.

Benfeito a encaissé un dur coup dès le début de la demi-finale, lorsqu’elle a raté son premier plongeon.

«Plus tôt cette semaine, je me suis perdue un peu dans ma vrille arrière de mon premier plongeon et ça a paru aujourd’hui que j’avais peur. Et ce n’est pas l’idéal de monter sur la plateforme avec cette pensée-là. Je ne pensais pas aux bonnes choses», a avoué la plongeuse.

Malgré de bons plongeons par la suite qui lui ont permis de remonter au classement, Benfeito n’a pu grimper plus haut que le 13e échelon. Elle a raté la finale par cinq points.

Par ailleurs, les relayeurs canadiens, menés par le médaillé d’argent au 200 mètres Andre De Grasse, ont assuré leur place en finale du relais 4 x 100 mètres en terminant troisièmes de leur vague lors des qualifications.

Chez les femmes, les Canadiennes ont terminé cinquièmes de leur vague au relais 4 x 400 mètres, mais leur temps de 3:24,05 a été suffisant pour assurer leur place en finale.

Au water-polo, les Canadiennes se sont inclinées 14-12 contre l’Australie dans un match visant à déterminer les positions cinq à huit du tournoi.

À voir en vidéo