Jean-François Houle prend la barre du Rocket de Laval

Le directeur général des Canadiens, Marc Bergevin, a annoncé la nomination de Jean-François Houle à titre d'entraîneur-chef du Rocket de Laval dans la Ligue américaine, mardi.
Photo: Canadiens de Montréal Le directeur général des Canadiens, Marc Bergevin, a annoncé la nomination de Jean-François Houle à titre d'entraîneur-chef du Rocket de Laval dans la Ligue américaine, mardi.

Le Canadien de Montréal a annoncé la nomination de Jean-François Houle à titre d’entraîneur-chef du Rocket de Laval, club-école de l’équipe dans la Ligue américaine de hockey.

Le directeur général du Canadien, Marc Bergevin, a fait part de la nouvelle par voie de communiqué mardi.

Houle, qui compte près de 20 ans d’expérience dans le hockey universitaire, junior et professionnel, succède à Joël Bouchard, qui a accepté un rôle semblable, la semaine dernière, avec les Gulls de San Diego, club-école des Ducks d’Anaheim dans la Ligue américaine.

Du coup, il rejoint l’organisation pour laquelle travaille son père, Réjean, et avec laquelle celui-ci a passé 11 de ses 14 saisons au hockey professionnel entre 1969 et 1983.

En visioconférence, le nouvel entraîneur-chef du Rocket a défini les valeurs qui lui tiennent à cœur et qu’il compte inculquer au sein de son équipe, soit l’engagement, la discipline et l’intégrité.

« Pour moi, ce sont des valeurs qui sont très importantes et je tiens à transmettre ces valeurs à tous les joueurs qui vont passer par Laval. Je pense que c’est très important pour un instructeur de bien communiquer avec son groupe, d’avoir une connexion avec la personne, pas juste le joueur de hockey. Former un partenariat avec les joueurs. Je pense que quand un instructeur décide de faire ça, il peut avoir beaucoup de succès. »

Âgé de 46 ans, Houle a passé les six dernières saisons dans l’organisation des Oilers d’Edmonton comme entraîneur adjoint des Condors de Bakersfield dans la Ligue américaine.

Durant cette période, aux côtés des entraîneurs-chefs Gerry Fleming, un ancien du Canadien, et de Jay Woodcroft plus récemment, les Condors ont conservé une fiche de 182-146-39.

Avant de se joindre à l’organisation des Oilers, Houle a occupé des postes d’entraîneur-chef pendant cinq saisons au sein de deux formations de la LHJMQ.

Son expérience dans le hockey junior québécois a débuté avec un passage de deux saisons à la tête des MAINEiacs de Lewiston, entre 2009 et 2011.

En 101 rencontres de saison normale comme pilote à Lewiston, il a maintenu une fiche gagnante de 52-43-6. À sa deuxième saison, il a mené les siens au troisième tour des séries éliminatoires avant de plier l’échine face aux Sea Dogs de Saint Jean, qui allaient ensuite remporter la coupe du Président et la coupe Memorial la même année.

Le 30 juillet 2011, il a été nommé entraîneur en chef de l’Armada de Blainville-Boisbriand en remplacement de Pascal Vincent. Au terme de sa première campagne, Houle s’est vu décerner le trophée Ron-Lapointe, remis à l’entraîneur-chef de l’année dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec.

En trois saisons sous sa gouverne, l’Armada a connu beaucoup de succès (122-58-24), se classant pour les séries tous les ans et rejoignant le troisième tour éliminatoire à deux reprises. Il compte également deux titres de division à son actif durant cette période.

Avant d’amorcer une carrière d’entraîneur, Houle, qui est originaire de Charlesbourg, a été un choix de quatrième tour (99e au total) des Canadiens lors du repêchage de la LNH en 1993 et a connu une carrière d’hockeyeur professionnel de six saisons.

« Au terme de nos rencontres, nous avons rapidement conclu que sa philosophie et ses valeurs rejoignaient les nôtres. Sa rigueur, son dévouement et sa passion du hockey sont de grandes qualités chez lui », a déclaré Bergevin dans le communiqué officiel.

À voir en vidéo