Des changements à l’horizon pour le Lightning

Tampa Bay a gagné à nouveau, et les joueurs et les entraîneurs ont célébré d’une manière digne de la fin d’une époque.
Photo: Bruce Bennett/Getty Images/AFP  Tampa Bay a gagné à nouveau, et les joueurs et les entraîneurs ont célébré d’une manière digne de la fin d’une époque.

Alors que leur temps ensemble arrivait à sa fin, le Lightning parlait déjà de la finalité de cette quête de défendre leur championnat.

Ils en ont parlé à mi-chemin des séries. Ils en ont parlé à deux doigts d’atteindre la finale. Des changements étaient à venir, alors le capitaine Steven Stamkos et ses coéquipiers se sont dit “profitons de l’occasion”.

Tampa Bay a gagné à nouveau, et les joueurs et les entraîneurs ont célébré d’une manière digne de la fin d’une époque.

L’entraîneur Jon Cooper a parlé d’un « dernier jour d’école ». Le Lightning a réussi l’examen final, à l’approche de changements inévitables.

« Cette équipe, sachant qu’elle ne va probablement pas rester intacte, c’est la fin d’un groupe qui a été spécial pendant deux ans, a déclaré Cooper. Qui sait ce qui va se passer, mais je pense que c’était une énorme motivation pour notre groupe. »

L’attaquant Tyler Johnson a été soumis au ballottage l’automne dernier, alors qu’il semblait falloir libérer de l’espace pour le plafond salarial.

Le directeur général Julien Brisebois a cédé un choix de deuxième ronde pour gagner de la marge de manœuvre salariale, fin décembre.

Puis, l’attaquant vedette Nikita Kucherov a découvert qu’il avait besoin d’une opération à la hanche — la réadaptation lui ferait manquer toute la saison normale.

Tampa Bay a placé l’impact salarial de 9,5 M $ dans la liste des blessés à long terme, assemblant une équipe digne des séries éliminatoires.

La gestion du plafond salarial a permis à Tampa Bay d’ajouter David Savard à la date limite des échanges ; le défenseur a mis la table pour le but déterminant de la recrue Ross Colton, mercredi soir.

Éléments importants des deux conquêtes du titre, Blake Coleman et Barclay Goodrow ont été acquis à la date limite des échanges en 2020.

Les deux joueurs ont peu de chances d’être de retour, étant des joueurs autonomes sans compensation.

Le Lightning pourrait aussi perdre Johnson, l’attaquant Alex Killorn, le défenseur Ryan McDonagh ou un autre joueur important lors du repêchage d’expansion, où le Kraken de Seattle va meubler ses rangs.

Brayden Point, le meilleur buteur des séries, a besoin d’une prolongation de contrat.

Ajoutez à cela la réalité du plafond demeurant à 81,5 M $, vu les pertes causées par la pandémie, et il est peu probable de trouver les fonds pour réunir tout le monde, même pour un club de premier plan.

« Peu importe ce qui arrivera, ce groupe-là va rester à jamais gravé dans l’histoire, a dit Stamkos. Nous avons gagné la Coupe deux ans de suite. Ça n’arrive pas très souvent. »

Le Lightning n’est devenu que la deuxième équipe à défendre son titre avec succès depuis 2005 (après les Penguins, champions en 2016 et 2017).

Kucherov a un contrat se terminant en 2026. Lui et Mario Lemieux sont les seuls à avoir été le meilleur pointeur des séries lors de deux ans de suite.

Victor Hedman, finaliste du trophée Norris, a un pacte allant jusqu’à 2025, un an après la fin de l’entente de Stamkos.

Quant au gardien Andrei Vasilevskiy, son contrat s’étend jusqu’en 2028.

Il a mérité le trophée Conn Smythe comme joueur par excellence des séries — il n’a jamais perdu de matchs consécutifs, et il a signé un jeu blanc pour conclure chaque tour.

« Quand il est à son mieux, il est remarquable à regarder, a dit Cooper. Je n’arrive pas à croire comment il peut fermer la porte durant les plus gros matchs de sa carrière. »

À voir en vidéo