Première pour Mohorič au Tour de France

Matej Mohorič a maintenant au moins gagné une étape lors de chacune des trois épreuves qui composent le Grand Tour.
Photo: Philippe Lopez Agence France-Presse Matej Mohorič a maintenant au moins gagné une étape lors de chacune des trois épreuves qui composent le Grand Tour.

Le Slovène Matej Mohorič a remporté sa première victoire d’étape au Tour de France au terme d’une longue échappée lors de la septième étape, vendredi, à l’issue de laquelle le Québécois Hugo Houle a pris le 12e rang.

Le tracé accidenté de 249,1 km entre Vierzon et Le Creusot était le plus long au Tour de France en 21 ans.

Mohorič faisait partie d’un groupe qui s’est formé à plus de 200 km de la ligne d’arrivée. Faisant bon usage d’une difficile ascension lors du segment final, Mohorič a franchi la ligne d’arrivée en solitaire, avec un chrono de 5 heures, 28 minutes et 20 secondes.

Houle a terminé l’épreuve à 2 minutes et 57 secondes du vainqueur. L’Ontarien Michael Woods s’est classé 100e à 17 minutes et 34 secondes de Mohorič, tandis que le Québécois Guillaume Boivin a pris la 124e place, à 18 minutes et 37 secondes du vainqueur de l’étape.

Au classement général, le Néerlandais Mathieu van der Poel a conservé le maillot jaune du meneur. Il détient une avance de 30 secondes sur le Belge Wout van Aert.

Houle est le Canadien le mieux posté au classement général, occupant le 43e rang à 13 minutes et 47 secondes de van der Poel. Boivin se classe 82e et Woods 97e.

Van der Poel a paru exténué lorsqu’il a franchi la ligne d’arrivée à 1 minute et 40 secondes de Mohorič. « C’étaient 250 km à pleine vapeur, a-t-il déclaré après coup. Ça allait vraiment vite et nous avons réussi à nous échapper avec un groupe vraiment fort. C’était vraiment difficile. Je suis allé jusqu’au bout pour garder ce maillot, ce qui est vraiment spécial. »

Le champion en titre, Tadej Pogačar, n’a pas réussi à se joindre à l’échappée et a roulé à l’arrière auprès de plusieurs autres aspirants. Pogačar a glissé au 5e rang du classement général, à 3 minutes et 43 secondes du meneur.

Le plus grand perdant de la journée a été Primož Roglič, 2e au classement général l’année dernière. Roglič est arrivé avec un retard supérieur à neuf minutes, et ses espoirs de gagner la compétition se sont éteints. Roglič va donc probablement abandonner le rôle de leader au sein de l’équipe Jumbo-Visma et travailler en soutien à van Aert.

Mohorič a maintenant au moins gagné une étape lors de chacune des trois épreuves qui composent le Grand Tour. Il a remporté une étape au Tour d’Espagne en 2017, et une au Tour d’Italie l’année suivante.

Sa victoire vendredi lui a par ailleurs permis de s’emparer du maillot à pois, réservé au meilleur grimpeur du Tour.

À voir en vidéo