Ducharme se dit frustré, mais confiant de pouvoir revenir avant la fin

L’entraîneur-chef par intérim du Canadien de Montréal, Dominique Ducharme, s’est dit frustré de se retrouver à l’écart en raison d’un contrôle positif à la COVID-19.
Photo: Ryan Remiorz La Presse canadienne L’entraîneur-chef par intérim du Canadien de Montréal, Dominique Ducharme, s’est dit frustré de se retrouver à l’écart en raison d’un contrôle positif à la COVID-19.

L’entraîneur-chef par intérim du Canadien de Montréal, Dominique Ducharme, s’est dit frustré de se retrouver à l’écart en raison d’un contrôle positif à la COVID-19 et a affirmé qu’il n’y avait rien de certain encore au sujet de la durée de sa période d’isolement.

Certains médias avaient rapporté samedi soir que Ducharme, qui n’a pas ressenti de symptômes de la maladie, devrait rester en isolement pendant 14 jours.

« Il n’y a rien de confirmé de ce côté-là, a insisté Ducharme en visioconférence, dimanche. L’organisation est en communication avec les autorités pour regarder la situation. Nous sommes isolés depuis décembre. »

« Nous allons à l’aréna pour travailler, nous sommes dans une bulle. Nous avons tous reçu nos deux doses de vaccin. Il y a plusieurs facteurs à regarder. Ce n’est pas mon domaine à moi, mais ils vont prendre la meilleure décision possible pour que tout se passe bien », a-t-il assuré.

Ducharme, qui est âgé de 48 ans, s’explique mal comment il a pu être infecté par le virus. Comme le reste des membres de l’équipe qui l’ont voulu, il a reçu sa deuxième dose de vaccin le 9 juin. Et même si les règles sanitaires sont moins strictes au Nevada, il a affirmé avoir fait preuve de prudence pendant le récent séjour du Tricolore à Las Vegas en respectant le protocole de la LNH.

« Nous ne pouvions pas sortir de l’hôtel et j’ai respecté ça, a-t-il noté. Je suis allé au gym de l’hôtel, qui nous était réservé pendant certaines heures. Ça pourrait être dans l’ascenseur. C’est impossible de le savoir. »

« C’est frustrant un peu, surtout qu’en étant vacciné deux fois, les chances sont extrêmement minces. Je n’ai apparemment pas été chanceux sur ce coup-là », a-t-il résumé.

Ducharme semble avoir ciblé la date du 23 juin comme déterminante, quand il se sera écoulé deux semaines depuis que les membres de l’équipe auront reçu leur deuxième dose de vaccin. Selon les informations affichées sur le site de la santé publique du Québec, une personne profite d’une protection adéquate contre la COVID-19 une semaine après avoir reçu sa deuxième dose.

« Les membres de notre bulle ont reçu deux vaccins. Ça fera deux semaines à partir du 23 juin. Il y a plein de choses à considérer, en espérant être de retour le plus vite possible », a insisté Ducharme, qui a ajouté que sa conjointe n’avait pas subi de contrôle positif et qu’il n’avait pas vu ses enfants depuis deux semaines.

Travail à distance

En attendant son retour dans son bureau du Complexe sportif Bell, Ducharme va faire comme la plupart des Québécois le font depuis plus d’un an et travailler à distance, à partir de chez lui.

L’entraîneur adjoint Luke Richardson avait souligné que Ducharme lui avait envoyé des messages entre les périodes vendredi soir, quand le Tricolore a défait les Golden Knights de Vegas 3-2 en prolongation pour s’offrir un avantage de 2-1 dans la série demi-finale de la Coupe Stanley.

« Je parle avec les entraîneurs quelques fois par jour et aux joueurs une fois par jour », a mentionné Ducharme, qui prévoyait s’adresser de nouveau aux joueurs avant le quatrième match, dimanche soir.

Ducharme a même admis avoir peut-être plus de temps pour se pencher sur certaines choses pendant son confinement. Il a toutefois noté qu’il avait été étrange de suivre la rencontre de vendredi à la télévision.

« C’est difficile à décrire. Vous vous sentez impuissant, mais vous espérez pour le mieux, a-t-il dit. C’est une situation étrange à laquelle je n’ai jamais fait face.

« La dernière fois que j’ai suivi un match du Canadien, ça doit faire trois ou quatre ans », a rappelé Ducharme, qui s’est joint à l’équipe en 2018.

Malgré la frustration liée à la situation, Ducharme trouvait le moyen de resté positif.

« Nous avons travaillé pendant toute la saison pour nous retrouver ici, a-t-il rappelé. Personnellement, j’attendais ce moment depuis longtemps. Je veux revenir le plus rapidement possible.

« Les joueurs veulent continuer le parcours. Peu importe le moment où je vais pouvoir revenir, je suis confiant que nous allons encore jouer », a conclu Ducharme.

À voir en vidéo