Andreescu se sépare de son entraîneur

Andreescu a précisé que Bruneau et elle avaient décidé d’un commun accord de mettre un terme à «leur relation de mentorat incroyable».
Photo: Christophe Ena Associated Press

Andreescu a précisé que Bruneau et elle avaient décidé d’un commun accord de mettre un terme à «leur relation de mentorat incroyable».

C’est la fin d’un partenariat fructueux entre un réputé entraîneur de tennis québécois et la joueuse canadienne la plus prometteuse des dernières années. Bianca Andreescu a annoncé avoir rompu les ponts avec son entraîneur, Sylvain Bruneau, mardi.

Andreescu a précisé que Bruneau et elle avaient décidé d’un commun accord de mettre un terme à « leur relation de mentorat incroyable ».

« Travailler avec Bianca fut un voyage absolument incroyable et un privilège, a renchéri Bruneau par voie de communiqué. En étant son entraîneur, j’ai vécu des moments et des émotions extraordinaires, et c’est quelque chose que je chérirai toujours. Bianca est à la fois une athlète et une personne exceptionnelle. Ce fut un vrai privilège de pouvoir l’entraîner au cours des dernières années. »

La famille

« Bien que cela termine un chapitre important de ma vie et de ma carrière, je me réjouis à l’idée que je vais désormais être en mesure de passer plus de temps avec ma famille », a ajouté le Québécois. Bruneau avait contribué à l’éclosion de l’Ontarienne sur la scène internationale en 2019. Sous sa tutelle, Andreescu s’est hissée du 256 au 4 rang du classement de la WTA (en octobre 2019), à la suite de la conquête de trois tournois, dont les Internationaux des États-Unis.

L’ex-capitaine de l’équipe canadienne de la Fed Cup s’était fait remarquer pour un discours livré à Andreescu pendant une pause dans un match, menant la représentante de l’unifolié à la conquête de son premier titre en carrière à Indian Wells, en Californie.

Après avoir subi une blessure à un genou lors des finales de la WTA à Shanghai vers la fin de 2019, Andreescu a raté l’ensemble de la saison 2020. De retour au jeu cette saison, elle s’est inclinée au deuxième tour des Internationaux d’Australie en février — après que Bruneau eut reçu un diagnostic positif au coronavirus. La joueuse âgée de 20 ans a aussi reçu un diagnostic positif au virus en avril. Et elle s’est inclinée à son dernier match, au premier tour des Internationaux de France. Andreescu, septième joueuse mondiale, a écrit sur Twitter que son amitié avec Bruneau « sera éternelle ».

« Ç’a été quatre années incroyables… Je suis très reconnaissante pour tout ce que nous avons accompli ensemble et pour tous nos beaux souvenirs, a-t-elle dit. Sylvain est plus qu’un simple entraîneur… Il fait partie de ma famille. »

Le mois dernier, dans le cadre d’une refonte de la structure de Tennis Canada, Bruneau a été nommé chef du tennis féminin professionnel et de transition. Des défis qu’il compte bien relever.

« Je suis également excité pour la suite chez Tennis Canada, alors que j’aurai plus de temps pour aider notre équipe à mener le tennis canadien au prochain niveau », a-t-il confié.

Bruneau doit aussi superviser le programme de la Coupe Billie Jean King et le programme olympique.

Tennis Canada a précisé que Bruneau « ne commentera pas davantage [la situation] et ne donnera pas d’entrevue [relativement à celle-ci] pour le moment ».

À voir en vidéo