Bianca Andreescu subit l’élimination à son premier match à Roland-Garros

La jeune vedette canadienne, qui connaît un retour à la compétition en montagnes russes en 2021, s’est inclinée 6-7 (1), 7-6 (2), 9-7 face à la Slovène Tamara Zidansek, 85e joueuse mondiale, lors d’un match qui a duré trois heures et 20 minutes sur la terre battue de Roland-Garros.
Photo: Christophe Ena Associated Press La jeune vedette canadienne, qui connaît un retour à la compétition en montagnes russes en 2021, s’est inclinée 6-7 (1), 7-6 (2), 9-7 face à la Slovène Tamara Zidansek, 85e joueuse mondiale, lors d’un match qui a duré trois heures et 20 minutes sur la terre battue de Roland-Garros.

Bianca Andreescu assure qu’elle est santé, mais son jeu inquiète à la suite de son élimination à son premier match aux Internationaux de France.

La jeune vedette canadienne, qui connaît un retour à la compétition en montagnes russes en 2021, s’est inclinée 6-7 (1), 7-6 (2), 9-7 face à la Slovène Tamara Zidansek, 85e joueuse mondiale, lors d’un match qui a duré trois heures et 20 minutes sur la terre battue de Roland-Garros.

«Je n’ai pas l’impression d’avoir bien joué aujourd’hui, a reconnu la sixième tête de série. Mais en même temps, elle a vraiment très bien joué. Elle m’a beaucoup dérangé avec ses coups lourds, ses balles à effets et son jeu varié.

«Mais si je regarde ça d’un point de vue positif, je suis en bonne santé et j’ai pu me battre aussi fort que possible.»

Zidansek accède au deuxième tour du tournoi français pour la première fois et elle savoure une première victoire en carrière contre une adversaire du Top 10. Elle affrontera l’Américaine Madison Brengle au prochain tour.

Après avoir bien entrepris son match, Andreescu a commis beaucoup trop de fautes directes — 63 contre 46 pour sa rivale — et elle a manqué de constance au service — huit doubles fautes pour quatre as.

C’était seulement son quatrième match à Roland-Garros — elle avait gagné son match de premier tour en 2019 mais avait ensuite déclaré forfait en raison d’une blessure à l’épaule.

La semaine dernière, elle s’est retirée du tournoi de Strasbourg avant son match quart de finale, prétextant un inconfort à l’abdomen.

Andreescu a raté toute l’année 2020 à la suite d’une blessure au genou survenue aux Finales de la WTA fin 2019.

«C’est nul en ce moment pour moi et je peux juste en tirer des leçons, a poursuivi Andreescu. C’est le but de la vie, il faut apprendre de tes erreurs. J’en ai fait quelques unes aujourd’hui, mais ça fait partie de la vie.»

«Je veux juste garder la tête haute, vivre mes émotions en ce moment. Je pourrais pleurer beaucoup ce soir, mais demain est un autre jour.»

«Je pense que je me suis super, super bien préparée pour ce tournoi. C’est pourquoi, c’est très décevant, parce que je pensais que je pouvais aller loin», a-t-elle ajouté.

Andreescu a révélé qu’elle s’était inscrite à des tournois sur gazon à Berlin et à Eastbourne, en Angleterre, avant le tournoi de Wimbledon fin juin.

«J’espère que le travail acharné que j’ai mis aujourd’hui et au cours des deux dernières semaines se profitera vraiment avec un peu de chance sur le gazon, et puis pour la saison sur surface dure.»

Zidansek, quant à elle, était ravie de sa performance.

«De toute évidence, une première victoire contre une joueuse du Top 10 est importante, a-t-elle avoué. Ça me montre que je peux jouer avec les joueuses de ce niveau. Je me suis prouvée aujourd’hui que je peux les battre.»

La Lavalloise Leylah Annie Fernandez, l’autre Canadienne au tableau principal chez les dames, a remporté son match de première ronde, dimanche. Elle affrontera l’Américaine Madison Keys, 23e tête de série, au deuxième tour.

Mardi, le Québécois Félix Auger-Aliassime, le seul Canadien en simple messieurs après les abandons de Milos Raonic et de Denis Shapovalov, fera son entrée en scène face à l’Italien Andreas Seppi.

À voir en vidéo