Auger-Aliassime et Shapovalov l’emportent à Rome

Auger-Aliassime s’est imposé face à l’Argentin Diego Schwartzman, 10e joueur mondial et huitième tête de série, lors d’un match de deuxième tour qui s’est déroulé sous la pluie au Foro Italico. Le Québécois l’a emporté 6-1, 6-3 en à peine plus d’une heure.
Photo: Alessandra Tarantino Associated Press Auger-Aliassime s’est imposé face à l’Argentin Diego Schwartzman, 10e joueur mondial et huitième tête de série, lors d’un match de deuxième tour qui s’est déroulé sous la pluie au Foro Italico. Le Québécois l’a emporté 6-1, 6-3 en à peine plus d’une heure.

Les Canadiens Félix Auger-Aliassime et Denis Shapovalov ont connu une journée fructueuse au Masters de Rome.

Auger-Aliassime s’est imposé face à l’Argentin Diego Schwartzman, 10e joueur mondial et huitième tête de série, lors d’un match de deuxième tour qui s’est déroulé sous la pluie au Foro Italico. Le Québécois l’a emporté 6-1, 6-3 en à peine plus d’une heure (1 h 03).

Auparavant, Shapovalov, 13e tête de série, a liquidé le Polonais Kamil Majchrzak, issu des qualifications, 6-1, 6-3 dans un match de premier tour.

Auger-Aliassime, au 21e rang au classement ATP, a imposé sa loi dès le départ, perdant seulement trois points sur son service à la première manche. L’Argentin de 28 ans, demi-finaliste sur la terre battue de Roland-Garros l’an dernier, a tenté de revenir dans le match à la deuxième manche, obtenant le bris au quatrième jeu pour créer l’égalité 2-2. Mais ce fut de courte durée puisqu’Auger-Aliassime a aussitôt refait le bris.

« Je pense qu’il avait du mal à trouver les ouvertures sur le court. J’en ai profité, a expliqué Auger-Aliassime.

« J’ai continué à jouer sans hésitation, respectant mon plan de match. J’ai été capable de bien le faire à l’exception d’un léger relâchement au début de la deuxième manche quand j’ai cédé le bris. J’ai raté quelques coups faciles. »

Auger-Aliassime a gagné 76 % de ses points avec sa première balle de service, 28 points de pourcentage de mieux que Schwartzman. « Je peux aussi être satisfait de la façon dont j’ai servi, a-t-il ajouté. À part un jeu, j’ai été très solide. C’est une bonne performance globale de ma part. Je suis heureux d’avoir pu terminer le match avant la pluie et d’accéder au troisième tour. »

En huitièmes de finale, Auger-Aliassime affrontera l’Argentin Federico Delbonis ou le Belge David Goffin.

Shapovalov a pour sa part sauvé la seule balle de bris contre lui. Il a été dominant au service, remportant 81 % de ses points avec sa première balle. Shapovalov affrontera l’Italien Stefano Travaglia, 69e joueur mondial, au deuxième tour.

Djokovic poursuit sa route

Par ailleurs, le Serbe Novak Djokovic est venu à bout de l’Américain Taylor Fritz 6-3, 7-6 (5).

Le compatriote de Fritz, Reilly Opelka, n’a pas connu le même sort ; il a retrouvé le sentier de la victoire après avoir combattu la COVID-19. Le géant a indiqué que le virus l’avait empêché de fouler les courts pendant plus de deux semaines, et de s’entraîner normalement pendant près d’un mois.

Opelka a disposé de l’Italien Lorenzo Musetti 6-4, 6-4 pour accéder aux huitièmes de finale à Rome.

La 47e raquette mondiale a signé deux victoires consécutives — il a battu le Français Richard Gasquet 6-1, 7-5 en lever de rideau — après avoir encaissé six défaites de suite, une séquence comprenant son élimination dès le premier tour au Masters de Miami en mars.

Opelka affrontera maintenant le vainqueur du duel entre la deuxième tête de série, Daniil Medvedev, et le 27e joueur mondial Aslan Karatsev.

À voir en vidéo