Le CF Montréal blanchi 2-0 par les Whitecaps

Il s’agissait de la première d’une séquence de trois parties en huit jours pour les hommes de Wilfried Nancy.
Photo: Rick Bowmer Associated Press Il s’agissait de la première d’une séquence de trois parties en huit jours pour les hommes de Wilfried Nancy.

Le CF Montréal connaît ses premiers moments inquiétants de la jeune saison de la MLS. Ou à tout le moins préoccupants, le sentiment qu’a d’ailleurs dit ressentir Wilfried Nancy face à une disette qui s’est prolongée, samedi.

La formation montréalaise a subi sa première défaite de la saison 2021, s’inclinant 2-0 aux mains des Whitecaps de Vancouver samedi après-midi au Rio Tinto Stadium, dans l’Utah.

Cristian Dajome a marqué les deux buts des Whitecaps, tous deux en deuxième demie contre Clément Diop. Le premier filet de Dajome a été réussi lors d’une pénalité, la deuxième accordé par la formation montréalaise dans pareilles circonstances cette saison.

Le CF Montréal (1-1-2) espérait disputer un quatrième match consécutif sans défaite, un tour de force que la formation montréalaise n’a pas réalisé depuis 2018.

Après une première demie qu’ils avaient dominée au niveau de la possession et des tirs tentés, les hommes de Wilfried Nancy ont néanmoins subi un deuxième jeu blanc consécutif et ont maintenant été blanchis lors de leurs 228 dernières minutes de jeu.

Après leurs 132 premières minutes de jeu, les porte-couleurs montréalais avaient inscrit six buts. Ils en sont toujours à six buts.

Aussi, lors de ses deux dernières sorties, le CF Montréal a dirigé 36 tirs vers les gardiens adverses, mais seulement sept cadrés.

Inséré à la 58e minute de jeu, le Finlandais Lassi Lappalainen croyait avoir mis fin à cette séquence sans but à la 89e minute avant que l’assistance vidéo à l’arbitrage ne vienne le priver d’un premier but cette saison, le ballon ayant touché au bras d’Erik Hurtado dans la surface de réparation adverse.

Nancy a admis que le manque de finition autour du filet adverse le préoccupe.

« Je dois être quand même juste, on se crée des occasions. Maintenant, il faut les concrétiser, surtout les occasions qui sont vraiment claires et nettes. Aujourd’hui, si on concrétise l’une des occasions que l’on a en première mi-temps, ce n’est pas le même match. […] Les gars sont conscients de ça. On travaille devant le but, maintenant, il faut faire le bon geste au bon moment. »

Comme la semaine dernière, le milieu de terrain Samuel Piette était sur les lignes de côté pour le début du match tandis que l’attaquant Bjorn Johnsen a été nommé titulaire pour la première fois de la saison.

En visioconférence en milieu de semaine, Piette avait reconnu que sa blessure au pied droit, survenue lors du match inaugural contre le Toronto FC, n’était pas totalement guérie. Cette blessure l’avait tenu à l’écart du duel contre Columbus, samedi dernier. Piette avait toutefois précisé qu’il s’entraînait avec ses coéquipiers et qu’il était disponible pour affronter les Whitecaps.

Par ailleurs, Zachary Brault-Guillard, qui représentait un cas incertain après s’être blessé à une jambe contre Columbus, n’était pas en uniforme. Clément Bayiha, qui l’avait remplacé à compter de la 55e minute samedi dernier, a entamé le match dans le corridor droit avant d’être remplacé par Mathieu Choinière à la 58e minute.

Il s’agissait de la première d’une séquence de trois parties en huit jours pour les hommes de Wilfried Nancy. L’équipe montréalaise sera de retour à son domicile temporaire de Fort Lauderdale, mais dans le rôle de club visiteur contre l’Inter Miami CF mercredi soir.

Un lent début de match

Le duel entre le CF Montréal et les Whitecaps était disputé à quelque 1300 mètres au-dessus du niveau de la mer, et on ne pourra pas dire que l’altitude aura élevé le niveau de jeu en première demie.

Tout particulièrement pendant les 20 premières minutes de jeu.

La première action offensive digne de ce nom est venue à la 23e minute de la part de Romell Quioto, qui a sans contredit été le joueur le plus incisif des deux camps pendant cette première moitié de match.

Le Hondurien, qui avait été plutôt discret jusqu’à maintenant cette saison, a tenté des tirs de tous les angles qui se sont toutefois avérés imprécis. Il a aussi orchestré la meilleure chance de marquer de cette première demie, à la 29e minute de jeu lors d’une échappée à deux contre un avec Johnsen.

Après avoir accepté la jolie passe de Quioto, Johnsen s’est retrouvé complètement seul dans la surface de réparation, mais a vu Crépeau réaliser un spectaculaire arrêt en plongeant à sa gauche.

À partir de ce segment du duel, on a pu voir le CF Montréal prendre de plus en plus le contrôle du ballon et du match au point d’amasser huit tirs vers Crépeau pendant les 45 premières minutes de jeu, mais un seul cadré.

Pendant ce temps, Clément Diop connaissait un autre après-midi tranquille, n’ayant pas eu à bloquer un seul ballon pour une troisième demie d’affilée.

Cette séquence a pris fin de façon soudaine, à la 57e minute quand Dajome a converti une pénalité qu’il avait lui-même provoquée lorsque le défenseur Kamal Miller l’a fait trébucher, peut-être inutilement, dans la surface de réparation.

C’était la première fois que le CF Montréal accusait un déficit dans un match cette saison et il n’a pu combler cet écart qui a augmenté après le deuxième but de Dajome, à la 71e minute, à la suite d’un coup de pied de coin.

« Je n’étais pas très satisfait de la première demie parce que nous n’avons pas fait ce que nous avons l’habitude de faire avec le ballon au niveau du mouvement et de la vitesse. Nous avons commencé à le faire à la 30e minute », a analysé Nancy.

« Nous avons eu une bonne discussion avec les joueurs et ils ont bien commencé la deuxième demie et nous étions capables de contrôler le match. Puis, ce but est arrivé. Je savais que nous avions encore beaucoup de temps, mais le deuxième but est arrivé trop tôt. Encore une fois, je pense que nous avons eu des chances de marquer et de revenir, mais nous n’avons pas réussi aujourd’hui. »

À voir en vidéo