Wilfried Nancy heureux des succès de Dos Santos avec les Whitecaps

La principale préoccupation de Nancy portera davantage sur son attaque, qui n’a pas marqué lors de ses 138 dernières minutes de jeu.
Photo: Ryan Remiorz La Presse canadienne La principale préoccupation de Nancy portera davantage sur son attaque, qui n’a pas marqué lors de ses 138 dernières minutes de jeu.

Les affrontements entre le CF Montréal et les Whitecaps de Vancouver sont peu fréquents, mais ils sont habituellement un moment de retrouvailles. Le match de samedi, le seul opposant les deux clubs dans le cadre du calendrier de la MLS en 2021, ne sera pas différent.

Il ne faut pas oublier que l’objectif ultime est la victoire, surtout contre un rival canadien. Wilfried Nancy admet qu’il a hâte à ce match qui le verra se mesurer, de l’autre côté du terrain, au Montréalais Marc Dos Santos, l’entraîneur-chef des Whitecaps depuis 2018.

« J’ai envie de dire qu’on a grandi ensemble à Montréal. On a pratiquement eu la même histoire. C’est sûr que lui, il est allé un peu plus vite ; il a pris la Ferrari, moi j’ai pris la deux-chevaux. Pour le reste, Marc, c’est Marc. C’est un gars que je respecte beaucoup. Je suis content qu’il ait eu cette opportunité d’être à Vancouver », a déclaré Nancy lors de sa visioconférence hebdomadaire, jeudi après-midi.

« Oui, on affronte une équipe canadienne, c’est un facteur qui est aussi important, mais ça ne va rien changer à notre façon de jouer. On va jouer de la même façon parce que c’est comme ça qu’on est et on a envie de ne pas prendre de buts et de marquer des buts. Après, on verra à la fin qui gagnera ce match-là, mais c’est sûr que j’ai hâte de jouer contre les frères (Marc et Phillip) Dos Santos, Yousseff (Dahha, l’instructeur des gardiens) et toutes les personnes que je connais là-bas. »

Une autre connaissance de Nancy avec les Whitecaps est le gardien québécois Maxime Crépeau. Le gardien de 26 ans de Greenfield Park a concédé trois buts à ses trois premiers matchs en 2021 et compte un blanchissage réussi lors du match inaugural, contre Portland.

« Je le connais depuis qu’il a 11 ans. Il est un bon gars. Je suis heureux pour lui parce qu’il fait du bon travail à Vancouver », a noté l’entraîneur-chef du CF Montréal.

Il reste que la principale préoccupation de Nancy portera davantage sur son attaque, qui n’a pas marqué lors de ses 138 dernières minutes de jeu.

Les deux derniers buts du CF Montréal remontent à la première demie du match contre Nashville, le 24 avril, et ont été inscrits par Mason Toye et Zachary Brault-Guillard. Or, il est assuré que le premier ne jouera pas tandis que le statut du second demeurait nébuleux, jeudi.

Samedi dernier, contre le Crew de Columbus, le CF Montréal a tenté 20 tirs vers le filet adverse, mais seulement trois ont nécessité des arrêts du gardien rival.

« Nous avons joué un très bon match contre Columbus, et nous avons analysé ce que nous aurions pu faire de mieux. Sur le plan offensif, nous devons être plus calmes pour finir les actions, et nous avons beaucoup travaillé là-dessus cette semaine », a noté Nancy.

Le CF Montréal tentera aussi d’imiter sa performance de samedi dernier alors qu’il a limité le Crew à seulement trois tirs en direction de Clément Diop, et aucun cadré. Les champions en titre de la Coupe MLS avaient dû patienter jusqu’à la 70e minute avant d’obtenir une première chance officielle de marquer.

« Les joueurs ont le désir de bien défendre, individuellement », a souligné Nancy.

« L’objectif est le même et nous avons eu une très bonne discussion avec les joueurs au sujet de cette situation ; nous devons jouer en défensive en équipe et nous devons attaquer en équipe. Plus nous serons capables d’inculquer cette attitude, plus nous aurons du succès à éviter les buts contre nous. C’est un travail quotidien et nous continuons dans cette direction. »

Le match de samedi sera le premier entre les deux équipes depuis l’affrontement du 16 septembre dernier à Vancouver. Les Whitecaps l’avaient emporté 3-1, privant ainsi l’Impact de Montréal d’une participation à la finale du Championnat canadien.

« Comme tous les matchs, on veut les gagner. Maintenant, c’est un match contre une équipe canadienne, c’est important de faire une bonne performance pour gagner ce match-là », a rappelé Nancy.

« Après, par rapport à ce qui s’est passé l’année dernière, je ne tiens pas trop compte de ça. Les joueurs, s’ils ont envie de se motiver par rapport à ça, ils le feront naturellement. Mais moi, je ne vais pas baser mon discours par rapport à ça. Mais c’est sûr que c’est un match que l’on a envie de gagner parce que c’est une bonne opposition et en même temps, c’est une équipe canadienne. »

À voir en vidéo