Le Canadien s’incline 5 à 2 face aux Maple Leafs

Le Canadien et les Maple Leafs s’affronteront à nouveau samedi, toujours à Toronto.
Photo: Frank Gunn La Presse canadienne Le Canadien et les Maple Leafs s’affronteront à nouveau samedi, toujours à Toronto.

Le mot d’ordre chez le Canadien était de connaître un bon début de rencontre. Ç’a été tout le contraire.

La formation montréalaise a accordé quatre buts en première période et a finalement encaissé un revers de 5-2 face aux Maple Leafs de Toronto, jeudi soir au Scotiabank Arena.

Le Tricolore a accordé le premier but lors d’un sixième match consécutif (3-3-0) et a été dominé par ses rivaux lors d’un deuxième match de suite. Il avait finalement perdu 5-1 face aux Sénateurs d’Ottawa mercredi.

« Nous avons la même approche lors des soirs où nous connaissons de bons départs », a affirmé l’entraîneur-chef par intérim du Canadien, Dominique Ducharme, qui s’explique mal cette tendance inquiétante chez sa troupe.

« Il faut se présenter sur la glace et appliquer (le plan de match), a-t-il ajouté. Il faut gagner la mise en jeu initiale, envoyer la rondelle derrière les défenseurs adverses et établir notre jeu. »

Les Maple Leafs ont ouvert le pointage après 16 secondes et n’ont pas ralenti la cadence. Ils en ont profité pour s’amuser aux dépens de Cayden Primeau, qui a cédé quatre fois contre 15 lancers avant de céder sa place à Jake Allen au retour du premier entracte.

« Je ne voulais pas faire entrer Jake en milieu de période, a expliqué Ducharme. Carey (Price) est blessé. Je ne voulais pas que Jake rentre à froid et se blesse. […] Ma décision a été prise en milieu de période, mais je voulais attendre pour que Jake ait le temps de se préparer physiquement. »

Cole Caufield et Artturi Lehkonen ont finalement permis au Canadien (24-20-9) de sauver la face un peu. Allen a stoppé 19 tirs lors des deux dernières périodes.

John Tavares et Mitchell Marner ont récolté chacun un but et une aide, tandis qu’Alex Galchenyuk, Pierre Engvall et Auston Matthews ont aussi touché la cible pour les Maple Leafs (34-13-6). Ces derniers ont vengé un revers en prolongation de 3-2 encaissé face au Tricolore lundi au Centre Bell.

Jack Campbell a effectué 20 arrêts. Jake Muzzin a récolté deux aides.

Le Tricolore a gaspillé une occasion de s’offrir une chance de confirmer sa participation aux séries éliminatoires dès jeudi. Il devait récolter un point de plus que les Canucks de Vancouver, qui affrontaient les Oilers d’Edmonton en fin de soirée.

Le Canadien a perdu les services du centre Phillip Danault à mi-chemin en première période. Ducharme a affirmé que Danault était ennuyé par une blessure au haut du corps depuis déjà un certain temps. Son état de santé sera réévalué jeudi.

Le Tricolore comptait sur le retour au jeu de Tomas Tatar après une absence de cinq rencontres en raison d’une blessure au bas du corps. Michael Frolik lui avait cédé sa place dans la formation.

Le Canadien et les Maple Leafs s’affronteront à nouveau samedi, toujours à Toronto.

Tempête bleue

Galchenyuk a donné le ton à la rencontre en marquant après seulement 16 secondes de jeu, profitant d’une rondelle libre dans l’enclave pour inscrire son cinquième but de la saison.

Le Canadien a tenté de vite répliquer, mais Josh Anderson et Corey Perry se sont butés à Campbell lors de deux occasions à bout portant.

Les Maple Leafs ont fait mal au Canadien en ajoutant un autre but à 3:24. Primeau a échappé un lancer de Muzzin et Tavares a marqué sur le retour.

Engvall a aussi profité d’un généreux retour de Primeau pour augmenter l’avance des Maple Leafs à 10:38.

Les Maple Leafs ont continué à étourdir les joueurs du Canadien jusqu’à la fin du premier vingt. Marner a ajouté un quatrième but avec 2:39 à faire à l’engagement, se moquant de Primeau avec une belle feinte.

Sur la séquence, Ben Chiarot a stoppé le tir de Marner, mais la rondelle avait tout juste franchi la ligne des buts.

Allen a pris la relève de Primeau après la première période. Les caméras des réseaux de télévision ont capté des séquences au cours desquelles les joueurs et des membres du personnel du Tricolore sont allés consoler Primeau.

Le Canadien a cru avoir réduit l’écart après seulement 1:31 de jeu en deuxième période, mais le défenseur Justin Holl a réussi à balayer la rondelle avant qu’elle franchisse la ligne des buts, après que Campbell eut fait dévier maladroitement la rondelle vers l’objectif après un bond contre la rampe derrière lui.

Ilya Mikheyev a battu Allen à mi-chemin du deuxième vingt, mais les arbitres ont refusé le but puisque Stefan Noesen était planté dans la zone du gardien et avait empêché Allen de faire son travail.

Le Canadien s’est finalement inscrit à la feuille de pointage à 13:30. Caufield a marqué un troisième but en quatre matchs, et un premier but à cinq contre cinq dans la LNH, en profitant d’une belle passe de Perry.

Lehkonen a ensuite réduit l’écart à 4-2 après 3:04 de jeu en troisième période, marquant du revers après que Campbell eut accordé un retour sur un lancer de Tyler Toffoli.

Matthews a étouffé tout espoir de remontée dans le camp du Canadien en marquant son 40e but de la saison, en 49 matchs, avec 4:19 à écouler au cadran.

Échos de vestiaire

Ben Chiarot s’est porté à la défense de Cayden Primeau.

« Ce n’est pas de sa faute, c’est la nôtre. Nous n’avions pas d’énergie devant lui. Nous devons être à l’affût dès le départ. C’est un jeune et il faut lui permettre d’avoir le temps de trouver ses repères. »

Tomas Tatar a pointé vers les caprices du calendrier pour expliquer le mauvais début de match.

« Nous étions lents en début de rencontre. Ce n’est pas facile à ce temps-ci de la saison quand vous avez joué la veille et que l’autre équipe vous attend sans avoir aussi joué. Ils ont été agressifs dès le départ et nous n’avons pas bien géré la situation. Ce n’est pas facile ensuite de combler un retard de 4-0. »

Jake Allen a admis qu’il était décevant de voir le Canadien connaître un autre mauvais début de rencontre après avoir mis l’accent sur cet aspect à la suite du revers de la veille face aux Sénateurs d’Ottawa.

« Ce n’est pas à cause d’eux (les Maple Leafs), mais bien à cause de nous, de la manière que nous sommes sortis. Après la première période, ç’a été un peu mieux, mais c’est inacceptable, particulièrement dans la situation dans laquelle nous nous retrouvons. Nous voulons bâtir notre jeu en prévision des séries. Le fait de pouvoir confirmer notre participation et tout le reste, ce n’est que du bruit. Il faut bâtir notre jeu et nous ne l’avons pas fait. »

À voir en vidéo