Le Canadien doit se serrer les coudes, clame Weber

Dans la défaite de 6-3 face aux Jets de Winnipeg, jeudi, le gardien Carey Price a accordé cinq buts dans une même rencontre pour la quatrième fois de la campagne.
John Woods La Presse canadienne Dans la défaite de 6-3 face aux Jets de Winnipeg, jeudi, le gardien Carey Price a accordé cinq buts dans une même rencontre pour la quatrième fois de la campagne.

L’heure n’est pas à trouver un bouc émissaire pour les déboires du Canadien de Montréal. Il faut plutôt que les joueurs se serrent les coudes. C’est le message qu’a transmis le capitaine Shea Weber en visioconférence vendredi, en se portant notamment à la défense du gardien Carey Price.

Price présente un dossier de 5-4-3 en 12 départs jusqu’ici en 2021, et sa moyenne de buts alloués de 3,13 ainsi que son ronflant taux d’efficacité de 88,8 % ne font rien pour rassurer l’équipe.

De plus, le no 31 du CH a encaissé cinq buts dans une même rencontre pour la quatrième fois de la campagne, jeudi dans la défaite de 6-3 face aux Jets de Winnipeg. Price a aussi concédé trois buts ou plus à cinq reprises lors de ses six derniers départs. Mais il n’est pas le seul à blâmer, selon Weber, loin de là.

« Nous ne le pointons pas du doigt. C’est un sport d’équipe, et nous perdons en équipe en ce moment. Nous n’en faisons pas suffisamment devant lui pour lui faciliter la tâche. Notre objectif présentement est d’ajuster le tir, car nous savons à quel point il est bon et à quel point il a contribué aux succès de cette concession. Si on règle les problèmes devant lui, alors tout rentrera dans l’ordre », a évoqué Weber.

Parmi les pistes de solutions suggérées par le no 6 du Tricolore pour remédier à la situation se trouve notamment une meilleure cohésion entre les joueurs présents sur la patinoire.

« Ce n’est pas un problème en attaque ou en défensive. Il faut qu’on fasse un meilleur travail au niveau des cinq joueurs sur la patinoire. Il faut qu’on réduise l’espace entre les attaquants et les défenseurs dans les trois territoires », a souligné Weber, auteur de quatre buts et cinq passes en 19 matchs cette saison.

En raison du calendrier très condensé auquel sera confronté le CH au cours des prochaines semaines, l’entraîneur-chef Dominique Ducharme a prévenu qu’il ne faut pas s’attendre à un miracle à court terme. Il a aussi rappelé qu’il se livrait présentement à un exercice très périlleux pour redresser la barre, avant qu’il ne soit trop tard.

« Je dois jongler avec certains concepts que je veux inculquer aux joueurs, afin qu’ils ne réfléchissent pas trop lorsqu’ils sont sur la patinoire. Et si je n’intègre pas suffisamment de nouvelles informations, alors ils ne progresseront pas, a expliqué Ducharme. Il faut trouver un équilibre. C’est donc difficile d’établir des échéanciers, de dire qu’on a couvert tous les aspects que nous avions à couvrir, pour dire que nous fonctionnons à plein régime.

Quant à savoir s’il faut augmenter la charge de travail de Price — Ducharme a assuré « qu’il va assez bien, il n’y a rien de majeur » — pour qu’il retrouve ses repères, ou poursuivre le système d’alternance avec Jake Allen, le pilote du Canadien a laissé entrevoir un début de réponse.

Par ailleurs, il est à noter que Josh Anderson n’a pas participé à la séance d’entraînement vendredi, après avoir été victime d’un croc-en-jambe de Dylan DeMelo et être tombé lourdement sur son dos en fin de première période. Anderson n’a d’ailleurs pas terminé la rencontre qui s’est soldée par un 6-3 en faveur des Jets jeudi soir.