Andreescu se dit prête pour son grand retour

«Je suis vraiment impatiente d’y être», a dit Bianca Andreescu lors d'une rencontre avec les médias, vendredi, à Melbourne, avant le premier Grand Chelem de la saison 2021.
Photo: Andy Wong Associated Press/La Presse canadienne

«Je suis vraiment impatiente d’y être», a dit Bianca Andreescu lors d'une rencontre avec les médias, vendredi, à Melbourne, avant le premier Grand Chelem de la saison 2021.

Affirmant être physiquement et mentalement prête à effectuer son grand retour à la compétition après une pause de 15 mois, Bianca Andreescu affirme qu’elle a confiance en ses moyens et impatiente d’entreprendre les Internationaux d’Australie.

« Je me suis préparée de la meilleure façon possible, a confié Andreescu. J’ai eu une bonne pré-saison de cinq mois, je dirais, et à ce stade, je suis vraiment très reconnaissante d’être de retour en bonne santé. »

« Je suis vraiment impatiente d’y être. »

Andreescu a rencontré les médias, vendredi, à Melbourne, pendant 20 minutes avant le premier Grand Chelem de la saison 2021.

Arrivée en Australie le mois dernier et après s’être soumise à une quarantaine stricte de deux semaines, Andreescu avait prévu de disputer un tournoi préparatoire cette semaine, mais elle a décidé de déclarer forfait à la veille de la compétition.

Elle a jugé préférable de s’entraîner davantage et de jouer seule des manches.

Andreescu, huitième tête de série, a bénéficié d’un tirage au sort favorable. Elle affrontera la Roumaine Mihaela Buzărnescu, repêchée des qualifications, au premier tour et, dans son quart du tableau, elle ne devrait pas voir une tête d’affiche avant le quatrième tour.

La Lavalloise Leylah Annie Fernandez, 89e joueuse mondiale, aura pour sa part un plus grand défi pour son match inaugural à Melbourne puisqu’elle a rendez-vous avec la Belge Elise Mertens, 18e tête de série. La Torontoise Rebecca Marino, qui a dû se qualifier pour le tableau principal, affrontera l’Australienne Kimberly Birrell, qui a bénéficié d’une invitation.

Chez les hommes, l’Ontarien Denis Shapovalov, 11e tête d’affiche, fera face à l’Italien Jannik Sinner, no 36 ; Milos Raonic affrontera l’Argentin Federico Coria, no 92 ; le Québécois Félix Auger-Aliassime jouera contre l’Allemand Cedrik-Marcel Stebe et le Vancouvérois Vasek Pospisil, no 61, aura la difficile mission de rencontrer le Russe Daniil Medvedev, quatrième tête de série.

Serena préfère le repos

L’Américaine Serena Williams s’est retirée d’un tournoi préparatoire aux Internationaux d’Australie en raison d’une blessure à l’épaule droite, vendredi, quelques heures avant sa demi-finale contre Ashleigh Barty, première tête de série.

La championne de 23 titres du Grand Chelem ne dispute généralement pas un tournoi la semaine avant un événement du Grand Chelem, mais elle a fait une exception avant les Internationaux des États-Unis l’année dernière et pour le tournoi australien en raison de toutes les perturbations causées par la pandémie de COVID-19.

L’Américaine de 39 ans disputait son premier tournoi depuis son forfait à Roland-Garros avant son match de deuxième tour en raison d’une blessure au tendon d’Achille en octobre. Elle, comme toutes les joueuses se rendant en Australie pour le tournoi, a dû se mettre en quarantaine pendant 14 jours et a eu un entraînement limité pendant cette période.

Avec le coup d’envoi du premier tournoi majeur de l’année lundi, Williams a préféré se reposer.

Elle a remporté trois victoires à la Classique Yarra Valley — l’un des six tournois à Melbourne Park cette semaine — culminant avec une victoire de 6-2, 4-6, 10-6 lors d’un match qui s’est décidé au bris d’égalité contre Danielle Collins, vendredi.

Son forfait étant survenu après sa conférence de presse d’après-match — où elle n’a fait aucune allusion à un problème — aucune explication n’a été fournie.

Cela signifie que Barty accède directement à la finale et se reposera également samedi.

Il y avait 70 matchs prévus vendredi, un programme intensif après que tous les matchs des six tournois ont été reportés la veille afin que les 160 joueurs et 507 personnes au total puissent s’isoler et subir des tests après qu’un employé d’un hôtel de quarantaine a reçu un test positif. Tennis Australie a déclaré que tous les tests étaient négatifs.

Pour accélérer le déroulement d’ici la fin du tournoi, 17 courts ont été utilisés et les matchs féminins ont été limités à deux manches normales avec un bris d’égalité de 10 points si nécessaire.

Barty a battu Shelby Rogers 7-5, 2-6, 10-4.

Garbine Muguruza a défait Sofia Kenin, championne en titre des Internationaux d’Australie, 6-2, 6-2 pour se qualifier pour les demi-finales. Elle fera maintenant face à Marketa Vondrousova, no 8.

Halep éliminée

La Japonaise Naomi Osaka, championne en titre des Internationaux des États-Unis, s’est qualifiée pour les demi-finales du trophée Gippsland en disposant d’Irina Begu 7-5, 6-1.

La favorite roumaine Simona Halep a perdu 11 de ses 12 derniers jeux lors d’une défaite 6-2 et 6-1 contre Ekaterina Alexandrova, no 9.

Alexandrova a rendez-vous avec Kaia Kanepi, qui a profité du forfait de Karolina Muchova.

Elise Mertens a défait Elina Svitolina, no 3, 6-3, 5-7, 10-6 lors du dernier match sur le terrain Margaret Court Arena. Elle jouera contre Osaka en demi-finale.

L’Allemagne surprend la Serbie

Alexander Zverev s’est repris après une défaite serrée en simple contre Novak Djokovic pour aider l’Allemagne à remporter le match décisif en double qui a valu à l’équipe une place en demi-finale de la Coupe ATP au détriment de la Serbie, championne en titre.

Jan-Lennard Struff a vaincu Dusan Lajovic 3-6, 6-3, 6-4 pour offrir à l’Allemagne une avance de 1-0 dans le groupe A, mais Djokovic a créé l’égalité grâce à un gain de 6-7 (3), 6- 2, 7-5 sur Zverev.

Struff et Zverev ont uni leurs forces pour battre Nikola Cacic et Djokovic 7-6 (4), 5-7, 10-7 en double, se qualifiant pour les demi-finales contre la Russie, samedi.

Pablo Carreño Busta a décroché une place en demi-finale pour l’Espagne grâce à sa victoire 6-3, 6-4 aux dépens de Michail Pervolarakis lors du match d’ouverture en simple contre la Grèce, même si les Grecs se sont imposés 2-1. L’Espagne a fini avec suffisamment de points pour se classer en tête du groupe B, qui comprend également l’Australie.

Stefanos Tsitsipas a ensuite battu Roberto Bautista Agut 7-5, 7-5, puis s’est associé à Pervolarakis dans le match décisif de double, qui n’a duré qu’une manche avant que la paire espagnole ne se retire.

À voir en vidéo