Mihailovic se dit prêt à relever un nouveau défi avec l’Impact

Djordje Mihailovic, le nouveau venu acquis la semaine dernière du Fire de Chicago, s’estime capable d’apporter sa contribution à l’Impact sur le plan du leadership. 
Photo: Tim Vizer Agence France-Presse Djordje Mihailovic, le nouveau venu acquis la semaine dernière du Fire de Chicago, s’estime capable d’apporter sa contribution à l’Impact sur le plan du leadership. 

L’Impact de Montréal a décidé d’emprunter un virage jeunesse en vue de la prochaine saison, croyant que le leadership n’est pas seulement l’apanage de l’âge et de l’expérience. Ça tombe bien, puisque Djordje Mihailovic, le nouveau venu acquis la semaine dernière du Fire de Chicago, s’estime capable d’apporter sa contribution sur ce plan.

« J’en serai à ma cinquième saison comme professionnel l’an prochain, a révélé le joueur international américain de 22 ans en visioconférence lundi matin. Je me suis également retrouvé dans l’entourage de la première équipe auparavant. J’amène donc cette expérience avec moi. »

Mihailovic voit d’ailleurs son arrivée à Montréal comme une occasion de relever un nouveau défi, lui qui avait l’impression que sa carrière tournait un peu en rond avec le Fire. « Je n’avais pas l’impression qu’on misait beaucoup sur moi ; on me voyait toujours comme ce jeune joueur formé au club, sans grandes attentes », a-t-il expliqué.

Quand l’entraîneur-chef Thierry Henry l’a contacté il y a deux semaines pour sonder son désir de se joindre au club montréalais, il ne lui a pas fallu trop longtemps pour se décider. « Sans entrer dans les détails, je songeais à un changement de décor depuis un moment. Je suis prêt pour un nouveau défi. Et en parlant avec Thierry Henry, j’ai réalisé que l’Impact était le bon choix pour moi », a-t-il dit.

Je ne tiens rien pour acquis. L’équipe mise sur plusieurs jeunes joueurs de qualité qui voudront faire leurs preuves. Il me faudra faire de même.

 

Mihailovic vient sans doute de connaître sa meilleure saison chez les professionnels, avec deux buts, sept passes et un total de 1172 minutes de jeu avec le Fire.

Si le directeur sportif de l’Impact, Olivier Renard, et Henry se montrent très flatteurs envers le milieu de terrain, le principal intéressé refuse de croire que son poste lui est déjà acquis. « Je ne tiens rien pour acquis, a poursuivi celui qui se décrit comme créatif en attaque. L’équipe mise sur plusieurs jeunes joueurs de qualité qui voudront faire leurs preuves. Il me faudra faire de même. »

Questionné sur ses ambitions avouées d’aller jouer en Europe, Mihailovic jure que, pour l’instant, Montréal est la destination idéale pour lui. « Les meilleurs joueurs évoluent en Europe — c’est là aussi qu’il y a le plus d’argent —, mais pour l’instant, je me concentre uniquement sur mon avenir avec l’Impact », a-t-il assuré.

À la suite de son transfert, l’Impact lui a d’ailleurs fait signer un contrat de trois ans, avec une année d’option.