Bon départ pour Thiem et Nadal aux Finales de l’ATP

Thiem, champion des Internationaux des États-Unis, a brisé Tsitsipas pour prendre les commandes 2-0 au troisième set en déposant un amorti au filet.
Photo: Glyn Kirk Agence France-Presse Thiem, champion des Internationaux des États-Unis, a brisé Tsitsipas pour prendre les commandes 2-0 au troisième set en déposant un amorti au filet.

Dominic Thiem s’est assuré que les finales de l’ATP ne commencent pas comme elles se sont terminées pour lui l’an dernier.

Thiem a vaincu le champion en titre, Stefanos Tsitsipas, dans une reprise du match de championnat de 2019 en trois manches de 7-6 (5), 4-6, 6-3 dimanche, en lever de rideau du tournoi de simple qui sera présenté pratiquement à huis clos dans l’O2 Arena de Londres.

En fin de journée, l’Espagnol Rafael Nadal a défait le Russe Andrey Rublev 6-3 et 6-4, en 77 minutes.

Nadal aimerait bien remporter les finales pour la première fois de sa carrière. Sa saison inclut déjà un 20e titre en Grand Chelem, ce qui égale un record, ainsi qu’une 1000e victoire à l’ATP.

Nadal s’est rendu aux finales pour une 16e année de suite, un record. Il a perdu deux fois en finale et a raté six éditions en raison de blessures.

Thiem, champion des Internationaux des États-Unis, a brisé Tsitsipas pour prendre les commandes 2-0 au troisième set en déposant un amorti au filet. Il a ensuite converti sa deuxième balle de match, lorsque Tsitsipas a expédié un coup droit à l’extérieur des limites du terrain.

Tsitsipas avait battu Thiem au bris d’égalité de la troisième manche de la finale de l’an dernier pour s’adjuger le titre le plus important de sa carrière, à l’issue de ce tournoi exclusif qui regroupe les huit meilleurs tennismen au monde.

« C’était fou, j’ai été assez efficace pendant ce jeu, a dit Thiem à propos du moment où il menait 4-1. Je crois que c’est le tournant du match, celui où j’ai finalement pu prendre les commandes. »

Les finales de l’ATP seront présentées pour la 12e et dernière année à l’O2 Arena de Londres, avant de déménager à Turin, en Italie, l’an prochain.

En plus de se dérouler sans spectateurs, les organisateurs ont retiré les juges de ligne — ils ont plutôt opté pour un système électronique, une première. Ce système signifie que les joueurs ne peuvent plus contester les décisions permettant de savoir si la balle est hors jeu ou non.

« J’adore ce système électronique, a confié l’Autrichien. Il n’y a plus de mauvaise décision. Ce que je veux dire, c’est que si le système dit que la balle est hors du terrain, alors elle est hors du terrain. »

Les joueurs peuvent cependant demander une reprise vidéo pour d’autres problèmes, comme le double bond.

Face à Rublev, qui a gagné cinq tournois cette saison, Nadal n’a perdu que cinq points au service dans la première manche.

Nadal a obtenu deux bris en cinq occasions et n’a jamais affronté de balle de bris.

« C’est sûr qu’au niveau de la confiance, ça aide de bien commencer un tournoi, a dit Nadal. Et de gagner en deux manches, c’est encore mieux.

« J’ai été solide au service. Je n’ai pas été trop menacé, et ça aide à être relax quand c’est le tour de l’adversaire de servir. »

Avant le match d’ouverture, Novak Djokovic avait reçu un trophée sur le terrain pour avoir terminé la saison au premier rang mondial pour la sixième fois.

Lundi, Djokovic affrontera la recrue Diego Schwartzman, avant que Daniil Medvedev ne donne rendez-vous au champion de 2018, Alexander Zverev.

À voir en vidéo