Bergevin aurait aimé jouer avec Gallagher

Bergevin a étalé son admiration pour l’attaquant âgé de 28 ans.
Photo: Ryan Remiorz La Presse canadienne Bergevin a étalé son admiration pour l’attaquant âgé de 28 ans.

Marc Bergevin est devenu émotif à trois reprises en parlant de Brendan Gallagher, jeudi, tandis que le joueur a admis que les derniers jours avant qu’il s’entende à long terme avec le Canadien de Montréal ont été très difficiles.

Gallagher s’est établi chez le Canadien en janvier 2013, sept mois après la nomination de Bergevin comme directeur général. Un jour après avoir signé une prolongation de contrat de six saisons et 39 millions $ US, l’ancien choix de cinquième tour du Tricolore a rappelé qu’il a toujours cherché à donner raison à ceux qui ont cru en lui, plutôt que de démontrer à ceux qui ont douté de lui qu’ils avaient eu tort.

« Je suis ici aujourd’hui grâce aux gens qui ont cru en moi dans le hockey mineur, au niveau junior, et ici avec le Canadien, a dit Gallagher en visioconférence. C’est la même chose avec ce contrat ; je veux prouver à l’équipe qu’elle a eu raison de me l’accorder.»

« Je veux remercier “Berg” et Geoff (Molson, le propriétaire et président du Canadien). Depuis que je suis à Montréal, personne n’a démontré autant de passion pour cette équipe que lui », a-t-il ajouté en parlant de Bergevin.

De son côté, Bergevin a étalé son admiration pour l’attaquant âgé de 28 ans. Il a parlé de lui comme d’un joueur qui n’a pas besoin de l’encadrement de l’équipe pour faire son travail, d’un modèle pour tous les joueurs repêchés et de quelqu’un qui remplit toutes les qualités « qu’une équipe, un joueur, un (directeur) gérant, un entraîneur et un coéquipier recherchent ».

Il a aussi affirmé qu’il aurait aimé aller à la guerre avec Gallagher comme coéquipier au cours de sa carrière de 20 saisons dans la LNH.

« “Gally”, pour moi… c’est quelqu’un de spécial », a dit Bergevin en contenant difficilement ses émotions.

La bonne nouvelle est qu’il pourra continuer à le côtoyer pendant longtemps, si tout se déroule comme prévu. Les négociations n’ont pas été faciles et un rapport émanant de Vancouver en début de semaine mentionnait une impasse entre les deux parties. Bergevin a précisé qu’il y avait plutôt eu un malentendu.

Cela a toutefois suffi pour que les rumeurs d’un départ imminent de Gallagher enflamment les réseaux sociaux et les lignes ouvertes. Puis, le Canadien a annoncé une entente vers 18 h mercredi.

« Ça donne peut-être l’impression que le vent a viré rapidement, mais ç’a duré une éternité pour moi », a dit Gallagher.

« Ç’a été difficile ! Honnêtement, c’était la première fois depuis mon arrivée avec le Canadien que ça me passait à l’esprit, que je devais prendre une décision concernant mon avenir avec l’équipe. »

Gallagher avait répété au cours des derniers mois qu’il souhaitait faire partie d’une équipe qui pouvait aspirer aux grands honneurs. Bergevin a fait le nécessaire pour le convaincre au cours des dernières semaines, en offrant une prolongation de contrat au défenseur Jeff Petry et en greffant le gardien Jake Allen, le défenseur Joel Edmundson et les attaquants Josh Anderson et Tyler Toffoli au groupe.

Bergevin a dit à la blague que s’il avait été aussi actif, c’est parce que « les gyms sont fermés ». Mais le directeur général avec les biceps les plus impressionnants de la LNH a noté qu’il attendait ce moment depuis longtemps.

« Ce que j’ai fait au cours des dernières années en gardant de l’espace sur notre masse salariale nous a permis d’amener Anderson, Toffoli et Edmundson », a-t-il noté.

« Ils étaient dans notre mire dans le passé, mais nos efforts ne marchaient pas. Le “timing” a fait que tout est tombé en place en même temps, que tout a fonctionné. Il a fallu aussi jouer un peu de chance. »

La perception extérieure du Tricolore a aussi changé cet été, quand l’équipe a éliminé les Penguins de Pittsburgh en ronde de qualification avant d’être battue par les Flyers de Philadelphie en six rencontres.

Les attentes seront peut-être différentes pour le Canadien lors de la prochaine saison, mais pas aux yeux de Gallagher.

« Vous ne commencez jamais une saison sans avoir pour objectif de (gagner la coupe Stanley). Mais en tant qu’athlètes, vous voulez avoir des objectifs à court terme, a-t-il expliqué. Vous devez d’abord passer à travers la saison et vous qualifier pour les séries. »

« J’aimerais que la saison commence demain, mais nous devons attendre, a ajouté Bergevin. Nos joueurs sont excités. Je pense que nous allons avoir une belle saison. J’ai hâte que ça commence. »

En vrac

« Phillip (Danault) est bon pour nous. Nous verrons ce qui va se passer. Nous avons de la profondeur. Nous avons repêché Ryan Poehling et Jake Evans, qui sont des centres », a dit Bergevin lorsque questionné sur les négociations avec le camp de Danault, qui pourrait devenir joueur autonome sans compensation à la fin de la prochaine saison.

« Nous travaillons sur un transfert qui va fonctionner avec son contrat. Il a besoin de jouer. […] Ça devrait être réglé bientôt », a dit Bergevin au sujet de l’information provenant de Finlande selon laquelle Jesperi Kotkaniemi jouera pour le Porin Ässät en attendant la reprise des activités de la LNH.

« La KHL (Ligue continentale de hockey), c’est pas mal plus difficile à gérer. S’il était en Finlande, il jouerait au hockey en ce moment », a indiqué Bergevin lorsque questionné à savoir si Alexander Romanov pourrait aussi être prêté à un club européen.

« Ça nous donne plus d’options. […] Mais nous n’avons pas fait son acquisition pour l’échanger », a déclaré Bergevin au sujet des spéculations concernant la possibilité de se servir d’Allen comme monnaie d’échange lors du repêchage d’expansion.

À voir en vidéo