«Mission accomplie» pour le Lightning

Cette deuxième coupe Stanley, après celle de 2004, a été remportée par Brayden Point et ses partenaires après 65 jours dans les bulles de la LNH, à Toronto et ensuite à Edmonton.
Photo: Jason Franson La Presse canadienne Cette deuxième coupe Stanley, après celle de 2004, a été remportée par Brayden Point et ses partenaires après 65 jours dans les bulles de la LNH, à Toronto et ensuite à Edmonton.

Le défenseur Ryan McDonagh se préparait à répondre à une dernière question concernant le triomphe du Lightning, en finale de la Coupe Stanley, quand Nikita Kucherov et Alex Killorn ont fait irruption dans la salle, mettant brusquement fin à la conférence de presse.

« Qui est le suivant ? Prochaine question », a dit Kucherov, en regardant la caméra. McDonagh s’est arrêté au milieu de sa phrase, puis Killorn est monté derrière le podium et a lancé : « Nous n’allons pas rester ici toute la nuit. »

L’attente a été assez longue, en effet. Tampa Bay a pu célébrer en remportant le sixième match 2-0 contre Dallas lundi soir, à Edmonton.

Le Lightning a soulevé la coupe 363 jours après le début de la saison 2019-2020 — environ six mois et demi après la mise sur pause du hockey, résultat de la pandémie de COVID-19.

« Nous savions de quoi nous étions capables et nous étions très reconnaissants d’avoir l’occasion de recommencer à jouer, a déclaré McDonagh. Dès le premier jour, nous étions concentrés sur une mission. Nous pouvons dire : “Mission accomplie”. »

En séries, le Lightning n’a jamais perdu deux fois de suite et a montré une fiche de 12-3 dans les matchs décidés par un but.

Le titre du Lightning, son deuxième après 2004, a été remporté après
65 jours dans les bulles de la LNH, à Toronto et ensuite Edmonton.

« Je pense que beaucoup d’entre nous vont en parler longtemps, de
celle-là, a dit Pat Maroon, qui a aussi remporté la coupe l’an dernier, avec St. Louis. Celle-là était spéciale et difficile à gagner. »

Au moment où le Lightning rentre à Tampa, en vue d’un ralliement de partisans et d’un défilé en bateaux sur la rivière Hillsborough, prévus mercredi, la LNH se tourne vers la semaine prochaine.

Un repêchage de deux jours — qui se déroulera à distance — débutera le 6 octobre, suivi par le début de la période d’autonomie trois jours plus tard.

On ne sait toujours pas quand la saison 2020-2021 commencera. Possiblement en décembre ou au début de janvier, bien que le plan soit de présenter un calendrier complet de 82 matchs.

Pour l’instant, le Lightning peut savourer l’instant et se préparer à enfin retrouver famille et amis.

L’expérience et la profondeur du Lightning ont donné raison aux propos tenus avant la finale par l’entraîneur des Stars, Rick Bowness.

Jadis un adjoint avec Tampa Bay, il a noté que le Lightning « n’était pas tout à fait prêt à gagner » en 2015, lui qui a perdu alors la finale en six matchs contre Chicago.

L’équipe de cette année s’est avérée beaucoup plus aguerrie, avec une grande partie du noyau intacte et l’expérience d’avoir subi de durs revers lors des séries.

Lors de finales de l’Est, le Lightning a perdu un match ultime en 2016 et en 2018. En 2019, Tampa Bay a dominé en saison régulière, avant d’être balayé par Columbus au premier tour.

Le club ne pouvait avoir de meilleur rival que Columbus au premier tour cette année, a dit McDonagh.

Tampa Bay a prévalu en cinq matchs. Le ton a été donné en lever de rideau avec un gain en cinq prolongations, 3-2.

« Je pense que cette victoire, en elle-même, nous a préparés pour peu importe ce qui allait arriver ensuite, a confié McDonagh. Nous allions trouver un moyen d’avancer. »

À voir en vidéo